Quatre longs-métrages documentaires inscrits au titre de la compétition officielle du 2è festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani ont été projetés mardi soir 20/12/2016 à Laâyoune.
Les quatre films ont été projetés dans le cadre de la deuxième journée de ce festival organisé par le Centre cinématographique du Maroc (CCM) sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Il s’agit du ‘’ périple du thé vert’’ du réalisateur Abdelilah Zirat, ‘’Herma’’ d’Asmae El Moudir, ‘’Khnata Bent Bekkar’’ de Hamid Ziane, et ‘’La réserve d’Aousserd entre le désert et l’océan’’ de Hassan Kher.

‘’Le périple du thé vert’’(52 mn) relate le voyage d’un jeune marocain originaire des provinces sud vers la Chine pour s’informer sur les différentes étapes de fabrication du thé avant de retourner à Laâyoune, au Maroc, où il fait découvrir à son compagnon chinois les traditions liées à la préparation du thé sahraoui.

‘’Herma’’ (45 mn) revisite, quant à lui, une ancienne tradition qui était ancrée dans la localité de Tissnassmine relevant de la province de Tata. Cette tradition, célébrée au cours de la deuxième semaine après la fête du sacrifice (Aïd Al Adha), consistait en un jeu de lutte traditionnelle entre hommes en plein air en présence d’une foule nombreuse venue des différentes localités avoisinantes pour assister à ces ‘’scènes de combat’’.

Le troisième documentaire projeté lors de cette soirée, ‘’Khnata Bent Bakkar’’ (52 mn), est consacrée à la vie de l’épouse du Sultan Moulay Ismail. Originaire de la tribu Lamghafra dans les provinces sahariennes du Royaume, Khnata Bent Bekkar fut une grande savante, un personnage d’une grande érudition et conseillère du Sultan. Le quatrième documentaire ‘’la réserve d’Aouserd entre le désert et l’océan’’, revient sur la station Safia d’acclimatation et de réintroduction de la faune saharienne dans la région de Dakhla Oued-Eddahab.

Quatre autres films sont lice pour remporter les prix de la 2ème édition du festival du film documentaire de Laâyoune.

Il s’agit de ‘’la fête à l’aller et au retour’’ de Mohamed Bouhari, ‘’De Tata à Tombouctou’’ de Janane Faten Mhamdi, ‘’Oum Chgag’’ de Ahmed Bouchalgaa, et ‘’Sur les voies du Sahara’’ de Khaled Zairi.

Présidé par Oul Lahbib Aidid, le jury de ce festival comprend Leila Maelainine, Meriem Addou, Daoud Aoulad Sayed et Jilali Ferhati.

Outre la compétition officielle, ce festival de quatre jours prévoit trois séminaires sur ‘’le soutien du film documentaire sur la culture et l’histoire et l’espace sahraoui : Le bilan et les perspectives’’, ‘’la création cinématographique dans la culture : les défis’’, et ‘’la critique cinématographique et le film documentaire’’.

MAP  21 Décembre 2016