La journaliste française Alice Joundi a  animé vendredi soir 12 févr. 2016, à l’Institut français d’Essaouira, un atelier au profit  des enfants sous le thème « quand je serais grand, je serais journaliste ».

 

 Cette directrice de publication des portails web « Made in Agadir » et « Made  in Essaouira », au sein desquels elle commence à travailler en tant que  journaliste freelance en 2011, affirme qu’elle est fascinée par la Cité des  Alizés.

 

« Je passe mon temps à faire découvrir aux internautes marocains et  étrangers, touristes ou résidents à Essaouira, les multiples facettes de cette  ville authentique et ancrée dans l’histoire Millénaire du Maroc et je constate  qu’il y a pleines de choses à écrire sur cette ville », a-t-elle dit.

 

Pourtant rien ne prédestinait cette française au journalisme. C’est en 2007  qu’elle quitte la France pour le Maroc afin d’y créer son entreprise Blue  Morocco Surf School. Elle s’orientera par « pur hasard » vers le journalisme,  a-t-elle dit.

 

Journaliste autodidacte, Alice Joundi affirme qu’elle exerce le métier de  journaliste par passion, soulignant que le journalisme crée en elle ce  sentiment d’être utile à la société et d’être près des préoccupations des gens.

 

Alice Joundi est également tutrice CNED à l’Ecole française OSUI Eric  Tabarly à Essaouira.

 

Après un BAC scientifique, elle obtient en 2000 sa maîtrise de biologie à  l’Université de Bordeaux. Elle effectue par la suite un DESS en Relations  Publiques de l’Environnement en 2001. Dans la lignée de ses études académiques,  elle occupe son premier poste à l’EDF à Paris, en tant que chargée de  communication.

 
MAP 15 févr. 2016