Le dernier Festival international du Film de  Marrakech (FIFM) est « un évènement artistique d’envergure mondiale mais aussi  un acte de courage et de message de paix, puisque tenu juste après les  attentats terroristes de Paris », commente la première chaîne de la télévision  Nationale bulgare (BNT 1).

  Revenant sur la dernière édition du FIFM (4 au 12 décembre 2015), BNT 1 qui  a assuré en temps réel une couverture médiatique de cet évènement  cinématographique, a diffusé un reportage de 15 minutes dédié à la 15ème  édition du Festival International du Film de Marrakech, dans le cadre d’une  émission intitulée « La journée commence avec la Culture », animée par la  journaliste Anna Angelova.

  La journaliste bulgare a ainsi estimé que malgré que le festival de  Marrakech n’ait que 15 ans, il était déjà comparable au Festival de Cannes. « Il  a pu, au fil des années, devenir un rendez-vous cinématographique et médiatique  incontournable et attirer les professionnels du cinéma les plus réputés à  l’échelle mondiale, tels que le président du jury de cette édition, le grand  Francis  Ford Coppola », a-t-elle souligné.

  Le reportage qui a montré plusieurs séquences du festival, a aussi fait  état de plusieurs témoignages laudateurs de vedettes internationales du cinéma  vis-à-vis de l’événement dont notamment la déclaration de Leonardo Di Caprio  disant que « c’était fantastique de tourner pendant quatre mois au Maroc, j’y  étais encore récemment il y a deux semaines pour filmer Genesis. J’ai également  déjà assisté au festival de Marrakech et même si ce fut bref, c’était génial !  Cet endroit est tellement beau et plein de vie et d’énergie! ».

  Interrogée sur le plateau de l’émission, la journaliste bulgare qui était  présente à Marrakech, s’est félicitée que pour la première fois, un landing/demo/template/wordpress/media  bulgare ait pu couvrir en direct cet évènement mondial et a rappelé que la  cinématographie Bulgare avait été représentée lors de l’édition 2011 du  festival par le film « Sneakers », réalisé en binôme par Valeri Yordanov et Ivan  Vladimirov.

  Mme Anna Angelova, a conclu le témoignage de son tournage au Maroc en  déclarant que dans ce pays « on se sent à la croisée des mondes et à l’interface  des siècles et des sentiments ».

  Le séjour de l’équipe de la télévision bulgare au Maroc qui a permis par  ailleurs le tournage de reportage sur les atouts touristiques des villes  d’Essaouira et de Ouarzazate, a été organisé dans le cadre du plan média de  l’ambassade du Maroc en Bulgarie avec le soutien l’Office National Marocain du  Tourisme, par le biais de sa direction régionale pour l’Europe de  l’Est.-(MAP)-.

MAP  21 Jan 2016