«L’oiseau du soleil » du Palestinien Ayed Nabah a remporté le Grand prix du 9ème festival international du film documentaire de Khouribga.

Cette manifestation culturelle et artistique a pris fin samedi au terme de trois jours de projections dans différents espaces de la ville, de conférences, d’ateliers, outre la signature d’ouvrages et une exposition d’arts plastique.

Le jury de la compétition officielle, présidé par le réalisateur Driss Idrissi et composé d’universitaires et d’artistes marocains et étrangers, a décerné au documentaire algérien « Je suis là » le prix du jury alors que le documentaire français « L’Islam comme mémoire » a obtenu le prix de la mise en scène.

Le jury de la compétition « amateur et critique » dont la présidence est confiée à la poétesse Khadija Braou, a également remis des prix aux documentaires en lice.

A l’affiche de cette édition figurait une quinzaine de documentaires arabes et internationaux. Parmi les œuvres présentées, il y a lieu de citer le documentaire marocain «Les miracles d’un serment» de sa réalisatrice Loubna Elyounssi, qui porte sur la cause nationale.

Le colloque au programme de cette édition portait sur l’importance artistique et éducative de l’image.

La cérémonie inaugurale du festival a été marquée, rappelle-t-on, par un hommage au réalisateur Driss Idrissi en reconnaissance pour l’apport de cet homme de théâtre et de télévision qui s’est illustré également comme scénariste.

Selon ses organisateurs, le festival revêt une portée éducative, culturelle et sociale, et vise à faire réfléchir les spectateurs sur de grands thèmes de société, partager les techniques et les savoir-faire

Le festival international du film documentaire de Khouribga est organisé par l’association Afifdok avec le soutien de plusieurs partenaires institutionnels et privés.

MAP  12  Décembre 2017