La Fondation Arar pour les médias arabes, section Sahara marocain, a organisé récemment à Dakhla, une conférence culturelle sur le thème « le rôle des médias dans la promotion de la culture hassanie ».
Cette conférence culturelle, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration par la Fondation Arar du 10-ème anniversaire de sa création, a été marquée par la participation d’une élite de professeurs, de chercheurs et d’acteurs associatifs de Dakhla, qui ont débattu de la réalité de la culture hassanie à l’ère du développement technologique, et du rôle des médias dans la préservation et la promotion de cette culture.

Les médias jouent un rôle important et fondamental dans la vie de la société et des individus, et interviennent de manière positive dans leur éducation, ont souligné les participants à cette conférence, notant que les médias codifient les relations entre individus et préservent leurs droits, notamment avec le sursaut actuel en matière de technologies de l’information.

La promotion de la culture hassanie doit revêtir plusieurs formes, dont l’organisation de conférences et d’ateliers de formation encadrés par des chercheurs intéressés par cette culture, a relevé la président de la section Sahara marocain de la Fondation Arar, Mouni Khedou, saluant le rôle des médias locaux et nationaux dans la promotion du patrimoine hassani.

Elle a annoncé, à cette occasion, que la Fondation Arar allait publier une encyclopédie de poésie et de recueils hassanis.

De son côté, le poète et spécialiste de la culture hassanie, Ahmed Rebbani, a affirmé que les médias ont une grande influence de nos jours sur tous les aspects de la vie, qu’il s’agisse de la vie culturelle, sociétale ou autre, mettant en avant le rôle des médias locaux dans la diffusion du patrimoine local en le faisant connaitre auprès des générations montantes.

MAP  30Août 2017