Le Conseil d’administration (CA) de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), tenu lundi sous la présidence du ministre de la Culture et de la communication, M. Mohamed Laaraj, a approuvé les rapports moral et financier de l’agence au titre de l’exercice 2016.

Au début de ses travaux, qui se sont tenus en présence notamment du Directeur général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi, et des membres du conseil, le conseil d’administration a validé le rapport du CA du 24 mai 2017 et passé en revue les recommandations du CA.

Selon un exposé présenté à cette occasion par le secrétaire général de la MAP, M. Rachid Boumhil, deux actions importantes ont été réalisées depuis la date de la dernière réunion du CA (24 mai).

Il s’agit de la mise en application de la recommandation du conseil pour la dématérialisation du circuit d’échange d’information et de données entre la MAP et les autorités de contrôle à priori (le contrôleur d’Etat et le trésorier payeur), et qui s’est traduite par une ouverture d’un chantier très important entre la Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation (DEPP) et la MAP, et qui consiste en un échange d’information dans le cadre du système Massar mis en place par le ministère de l’Economie et des Finances afin d’aboutir à termes à un échange complet des données et de documents une fois le système d’information et de gestion de la MAP est mis en place.

Le deuxième point concerne le refonte de la gestion des régies, puisque l’activité de l’agence, la politique des pôles ainsi que les nouvelles normes de maîtrise de gestion financière introduite par la MAP au cours des deux dernières années ont permis de moderniser la gestion des régies afin de rendre le processus moins consommateur de ressources humaines et palier aux anomalies constatées dans l’exercice.

Quant à la défiscalisation de la MAP, le ministère de la Culture et de la Communication a introduit une demande d’exonération fiscale de la MAP lors des réunions préparatoires de la loi des finances, tenues avec les services de la direction du budget.

S’agissant du rapport moral, l’année 2016, une année de confirmation, du fait qu’en dépit d’une activité gouvernementale normale au cours du dernier quart de l’année 2016, la production totale des dépêches de la MAP a atteint 202.000 dépêches, soit le même niveau que l’année 2015.

La productivité globale a augmenté de 16%, celle des pôles régionaux de 13% et celle des pôles internationaux de 17%, ce qui confirme le bien-fondé de la politique des pôles et de l’amélioration de leurs apports dans la production globale de l’agence, qui passent de 35% en 2015 à 38% en 2016.

La diversité de la production de la MAP est démontrée par la part des couvertures réservées aux activités gouvernementales qui a atteint à peine 2% de la production globale et qui, ajoutée aux activités parlementaires, partisanes et syndicales, arrive à 18% seulement.

La MAP a consacré 26% de sa production 2016 à la couverture des événements internationaux, 17% à la couverture des événements dans les régions, 12% au monde de l’économie et de l’entreprise et 10% à l’art et la culture.

La nouveauté de l’année 2016 est la création d’un file entièrement dédié à l’environnement et au développement durable baptisé MAP Ecology, et qui a été au centre de la couverture des activités de la COP22 organisée par le Maroc, laquelle couverture a été reprise par l’ensemble des agences de presse internationales et même par des éditions de presse américaines de prestige.

Un autre élément de confirmation au titre de l’année 2016 est que la MAP n’est plus une agence au mono-produit, du fait qu’elle a produit, au cours de cette année, 30.500 photos contre 10.000 en 2015, outre 3.300 capsules vidéos et 4.940 capsules audio.

Par ailleurs, la MAP a augmenté sa production infographique de près de 49% pour atteindre 2.640 créations en 2016.
MAP : 24/07/2017