Le journaliste et écrivain marocain, Amale Samie, s’est éteint samedi 27 janvier 2018 à Casablanca à l’âge de 63 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Né en 1954 à El Ksiba (province de Béni Mellal), Amale Samie a commencé sa carrière professionnelle comme professeur de langue française avant de devenir journaliste en 1992. Il était venu au quotidien Libération où il avait proposé ses chroniques à Abdelhamid Jmahri, alors responsable de la rubrique culturelle.

Connu notamment pour sa chronique à Maroc Hebdo « Faut-il vous l’envelopper? » dans les années 90 et début 2000, le défunt avait publié plusieurs romans dont « Prête-moi ton délire », « Mourir pour deux idées » et « Cèdres et baleines de l’Atlas », roman pour lequel il a mérité, en 1991, le prix Grand Atlas pour la catégorie édition originale.

Depuis une dizaine d’années, il s’est installé dans son village natal, où il a présidé jusqu’à sa mort l’Association pour l’intégration et le développement durable (ASIDD), une ONG fédérant les agriculteurs de la région.

MAP  31 Janvier 2018