Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a appelé, jeudi 14/07/2016 à Rabat, à une mobilisation participative afin de parachever le chantier de réforme du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA).

La réussite de ce chantier signifie la défense de la dignité des créateurs, ambassadeurs du Maroc et de la culture marocaine dans le monde, a relevé M. Khalfi qui s’exprimait à l’ouverture d’une journée d’étude sur « la structuration du BMDA et l’avenir des droits d’auteur et des artistes-interprètes ».

Le ministre a passé en revue, lors de cette rencontre organisée par le syndicat marocain des professionnels du théâtre, le bilan de cinq années d’action participative avec les instances représentatives des créateurs, s’arrêtant sur les acquis réalisés en matière de mise en œuvre du système de la copie privée en tant que mécanisme de financement de la protection sociale des artistes, de perception des redevances, de démocratisation de la gestion collective du système des droits d’auteur, d’élargissement des affiliations et des œuvres artistiques déposés auprès du BMDA et des efforts visant à rendre justice aux ayant droits voisins.

M. Khalfi a également mis en avant à cette occasion le rôle du rapport de la Cour des comptes concernant le BMDA, qui a permis de pointer du doigt les dysfonctionnements et de recommander l’accélération du processus de réforme du Bureau.

De son côté, le président du syndicat marocain des professionnels du théâtre, Masoud Bouhssine, a estimé que cette rencontre constitue une occasion pour renouveler l’adhésion autour du projet réformateur d’un secteur faisant face à des difficultés majeures et ayant un impact décisif sur la situation des créateurs et de leurs droits financiers et moraux, dans la perspective de l’organisation d’élections pour la mise en place d’une instance de gestion collective représentant la famille des créateurs marocains.

M. Bouhssine a, de même, souligné l’évolution enregistrée en matière du processus législatif de la loi de l’artiste et les avancées réalisées en termes de réforme du secteur de la protection des droits d’auteur et de structuration du BMDA.

Cette rencontre, qui a été l’occasion de célébrer le président sortant du BMDA, Badreddine Radi, et le nouveau président, Ismail Menkari, a été marquée par l’hommage rendu à Abdellah Chakroun, en tant que l’un des fondateurs du mouvement artistique moderne dans le théâtre, la musique et la Radio et un militant pour l’instauration d’un système national de protection des droits des créateurs.

A cette occasion, l’artiste Mohamed Hassan El Joundi a salué le parcours d’une personnalité exceptionnelle qui a marqué de son empreinte les différents domaines de la création artistique au Maroc et enrichi avec ses multiples contributions la littérature nationale. Cette journée d’étude a été également marquée par la présentation d’exposés sur les perceptions et les aspirations du syndicat en ce qui concerne les droits d’auteur et les droits voisins, sur la structuration du BMDA et sur le processus de cette structuration.

MAP  15 Juillet 2016