Les membres de la commission de  l’enseignement, la culture et la communication à la Chambre des Représentants,  Majorité et Opposition, ont salué mercredi 25 nov. 2015 les dispositions des projets de Loi  relatifs à la création du Conseil National de la Presse et au Statut du  journaliste professionnel.

 Lors de la discussion générale des deux projets de Loi, les membres de la  commission se sont félicités de la méthodologie adoptée pour leur élaboration,  relevant l’extrême importance des deux textes en vue de promouvoir le travail  journalistique au Maroc.

  Le groupe Justice et Développement a qualifié d’  »historique » cette  initiative législative qui constitue un nouveau jalon dans le processus du  renouveau du secteur de la presse et des médias au Maroc.

  De son côté, le groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme a relevé  la méthodologie  »participative  » et  »constructive » adoptée dans  l’élaboration des deux projets de Loi qui revêtent une importance   »stratégique » et  »exceptionnelle » et qui viennent couronner un long débat  entre différents partenaires.

  Le groupe Authenticité et Modernité a fait part de sa satisfaction, mettant  l’accent sur l’extrême importance que le code de la presse et de l’édition  puisse voir le jour.

  Le groupe Socialiste a relevé le caractère positif de plusieurs  dispositions contenues dans les deux projets de loi, appelant à approfondir  l’examen de certains articles et en tenant à l’esprit l’approche genre.

  Pour sa part, le groupe de l’Union Constitutionnelle a salué les  dispositions apportées par les deux projets de Loi de nature à assurer la  protection aussi bien de la société que des professionnels des médias et à  promouvoir la noble mission de la presse et des journalistes.

 Les différents groupes parlementaires se sont engagés à apporter des  propositions en vue d’améliorer davantage ces deux textes, appelant à accélérer  l’adoption du projet du code de la presse.

 Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustafa  El Khalfi a salué le contenu des différentes interventions des groupes  parlementaires, affirmant que le ministère reste ouvert pour examiner les  différentes observations et amendements apportés par l’appareil législatif.

  Les projets de Loi relatifs à la création du Conseil National de la Presse  et au Statut du journaliste professionnel jettent les fondements de  l’indépendance du journaliste, du respect de la déontologie, de la protection  des droits des individus, de la société, des opérateurs et des professionnels  et du renforcement de la protection sociale des journalistes, de même qu’ils  définissent les conditions d’accès à la profession, a-t-il expliqué.

MAP  26nov. 2015