La culture et l’art constituent des piliers fondamentaux pour le renforcement, la valorisation et la préservation de l’identité nationale, en consécration de la Constitution qui a placé la diversité et le pluralisme culturels à la tête des priorités de l’Etat, a indiqué, lundi 14/05/2018 à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Laâraj.

Le ministre, qui s’exprimait à l’ouverture du Forum national du théâtre, a fait savoir que cet événement, qui coïncide avec le 26ème anniversaire du message de SM Hassan II aux participants au 1er colloque national du théâtre professionnel marocain, est l’expression de la détermination d’entourer cet art de toutes les conditions favorables à son développement et épanouissement.

Ce Forum, qui se penche sur la réalité et les perspectives des productions théâtrales, s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en oeuvre des efforts engagés conformément aux orientations éclairées de SM le Roi Mohammed VI et des politiques gouvernementales relatives au développement de la culture nationale, a-t-il ajouté.

Dans ce sens, M. Laâraj a rappelé que ce 1er colloque national a constitué un tournant majeur dans l’histoire et la pratique théâtrale dans le Royaume, notant que ce colloque a été l’occasion de poser les premiers jalons de la politique participative entre les organismes professionnels et l’Etat à travers la professionnalisation du secteur et la mise en place d’un environnement propice à la créativité artistique.

La politique de soutien au théâtre lancée en 1998 et les initiatives qui s’en sont suivies telles la loi relative au statut de l’artiste et aux métiers artistiques, la délivrance de la carte d’artiste et la mise en place de la mutuelle nationale des artistes constituent le couronnement de cette accumulation d’acquis, a relevé le ministre, pour qui la réalisation des objectifs escomptés passe par l’évaluation du parcours du théâtre professionnel marocain afin de consolider les acquis du théâtre national qui a pris ces dernières années le devant sur la scène arabe.

S’agissant du forum national du théâtre, le ministre a indiqué qu’une approche participative a été adoptée tenant compte des avis de tous les syndicats professionnels en tant que partenaires et acteurs principaux du domaine, a relevé M. Laâraj notant que son département partage avec les professionnels les mêmes soucis en vue de relever les défis du théâtre marocain.

Le ministère a veillé à garantir une participation active de toutes les institutions gouvernementales et de la société civile, en vue de renforcer tous les aspects d’ordre structurel, organisationnel, législatif et créatif de la pratique théâtrale afin d’accompagner les mutations que connait le secteur aux niveaux national, régional et international, a-t-il dit.

Pour le ministre, la modernisation du théâtre marocain requiert en premier lieu la diversification des sources de financement du théâtre professionnel afin de mettre en place une véritable industrie culturelle et en garantir les conditions de succès.

Ce forum, organisé à l’initiative du département de la Culture au ministère de la Culture et de la Communication sous le thème « Industrie du théâtre: réalité et perspectives », s’érige en plateforme d’échange et de débats entre les différentes parties concernées dans le but d’amorcer une mise en valeur de la pratique théâtrale, dans la perspective de l’organisation d’un second colloque national sur le théâtre professionnel qui constituera sans doute un élan qualitatif pour le théâtre marocain, a ajouté M. Laâraj.

MAP  14 Mai 2018