Un total de 76 organes de presse écrite et électronique ont bénéficié de subventions au titre de l’année 2018, dont le montant global dépasse 73 MDH, contre quelque 58 MDH en 2017, a souligné, mardi , 02/07/2019  à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj.


Intervenant devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, M. Laâraj a noté qu’il s’agit d’établir un cadre juridique basé sur la gouvernance et la transparence, en accordant un soutien public aux secteurs de la presse, de l’édition, de l’impression et de la distribution, tout en adoptant un système de soutien diversifié, efficace et contractuel.

Évoquant la publication d’un décret relatif au soutien de la presse écrite et électronique, ainsi que des sociétés d’impression et de distribution, il a rappelé la mise en œuvre d’un certain nombre de dispositions du cahier des charges des opérateurs audiovisuels publics relatifs à la mise en place d’un système d’appels d’offres et le renforcement des systèmes de production, ainsi que le renforcement de la transparence et de la gouvernance dans ce secteur, le tout en consolidant les mécanismes d’interaction avec les organisations nationales et internationales concernées par la liberté de la presse et des médias, tout en garantissant le renforcement de l’ouverture du Royaume à l’international par le biais de partenariats stratégiques visant à renforcer les garanties juridiques et institutionnelles y afférentes.

Il est également question de renforcer l’offre de formation dans les secteurs médiatique et journalistique et de développer les programmes de mise à niveau des capacités professionnelles au profit des journalistes, a-t-il noté, mettant l’accent sur le progrès enregistré en matière de pluralisme politique, culturel et linguistique dans divers médias nationaux, en particulier dans le secteur audiovisuel et sur le renforcement du partenariat avec les instances professionnelles.

S’agissant de la liberté de la création d’organes de presse électronique, M. Laâraj a précisé que le nombre de journaux électroniques déclarés a atteint 784 à début mai, dont 365 journaux électroniques mis en conformité, notant que le ministère, en coordination avec ses directions régionales, est en train d’actualiser sa base de données.

Par ailleurs, le responsable gouvernemental a rappelé l’instauration des garanties juridiques de la liberté de la presse électronique, à travers l’adoption du code de la presse et de l’édition et la reconnaissance juridique de la presse numérique, en tant qu’élément clé du système médiatique marocain, précisant que le ministère de tutelle a délivré 535 cartes professionnelles de presse aux journalistes de 137 médias électroniques, afin de renforcer la protection professionnelle à cette catégorie.

Les efforts déployés par l’État pour promouvoir la liberté, en général, et la liberté de la presse, en particulier, portent sur l’adoption de textes juridiques et de mesures instaurant les règles d’ouverture, de diversité et d’indépendance et garantissant le respect des droits et devoirs, a-t-il conclu.

MAP  02 Juillet 2019