Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a souligné, mardi , 07/02/2018 à Rabat, l’importance de la mise en place d’une stratégie à long terme d’incitation à la lecture.

Répondant à une question orale sur le « livre et la lecture » posée par le groupe socialiste à la Chambre des conseillers, M. Laaraj a affirmé que le ministère accorde une attention particulière à ce domaine, citant notamment le développement d’un programme de soutien aux éditeurs, aux écrivains, aux associations culturelles et aux professionnels du secteur, sous forme d’appels d’offre à projets pour une enveloppe budgétaire de 10 millions de dirhams.

Ce soutien concerne l’ensemble du processus de la production du livre et son édition, l’édition des magazines culturels ainsi que la sensibilisation du public à la lecture, la participation aux salons nationaux et internationaux et l’encouragement de l’édition au profit des personnes handicapées.

En ce qui concerne le domaine du soutien à la publication du livre, M. Laaraj a rappelé le soutien durant la période 2014-2017 d’un total de 331 projets, soit 60% du coût de la production entière de ces livres, y compris les frais des comités de lecture, des correcteurs, de la production, de l’impression et de la traduction.

Concernant l’incitation à la lecture, M. Laaraj a souligné que le nombre total des projets soutenus au cours des quatre dernières années était au nombre de 142 projets, et que les subventions de soutien accordées ont atteint 3.495.300 MDH, rappelant aussi l’organisation par le ministère de 15 salons régionaux du livre.

Le ministre a également souligné l’importance du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca auquel prennent part plusieurs maisons d’édition étrangères, ainsi que le soutien de la participation des maisons d’édition aux salons internationaux.

M. laaraj a par ailleurs relevé l’effort de réhabilitation des bibliothèques publiques à travers des partenariats avec les collectivités territoriales et les associations culturelles, notant que le département de tutelle dispose de 342 bibliothèques réparties sur les différentes régions du Royaume.

Le ministre a aussi mentionné le prix du Maroc du livre qui constitue un rendez-vous important pour récompenser les meilleurs écrivains et éditeurs au niveau national.

MAP  08 Février 2018