Le département de la Communication a affirmé avoir mis en place, depuis l’installation du gouvernement actuel, un plan pratique et exécutif pour promouvoir le secteur médiatique, conformément à une vision globale visant à consacrer une presse libres et intègre et à lui donner les moyens nécessaires pour accompagner les progrès démocratiques que connaît le Royaume.

Dans un communiqué publié à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, le ministère a indiqué que cette occasion permet de faire le point sur les réalisations du Royaume dans ce domaine, « en se rappelant les acquis constitutionnels liés au renforcement des droits et liberté en général, et en matière de liberté de la presse en particulier, d’autant qu’on ne peut imaginer une vraie démocratie sans une presse libres et intègre et sans le droit d’accès à l’information ».

En ce qui concerne l’arsenal juridique régissant le métier, le ministère oeuvre à « appliquer les dispositions du code de la presse et de l’édition qui comporte un certain nombre d’articles assurant la liberté et l’autonomie de la presse, notamment au niveau du respect du droit d’accès à l’information, de l’ancrage du principe de la protection de la confidentialité des sources à travers des garanties juridiques faisant de la justice la seule autorité capable de trancher les litiges liés à la presse ».

S’agissant du développement du secteur de la presse écrite nationale, régionale et électronique, le département entend soutenir l’entreprise journalistique et encourager son professionnalisme, ainsi qu’augmenter les montants des subventions accordées à ces entreprises, selon le communiqué.

Le plan exécutif s’attelle également à appuyer la présence et la liberté de la presse électronique, qui profite désormais, à l’instar de la presse écrite, des subventions publiques en vue d’assurer son pluralisme et son indépendance.

La création du conseil national de la presse constitue un pas en avant vers l’indépendance de la presse, étant une autorité de référence indépendante qui encadre le métier, ajoute le communiqué.

Le rôle de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) a également été renforcé à travers la réhabilitation de son cadre juridique et institutionnel en vue de promouvoir les missions stratégiques dévolues à l’Agence en tant qu’établissement médiatique national et d’adapter ses services et produits aux exigences du marché, dans la perspective de consolider sa compétitivité à l’international, à travers l’adoption, en mars 2018, par la majorité des députés du projet de la loi 02-15 portant organisation de la MAP.

Les réformes juridiques et organisationnelles du secteur audiovisuel occupent une place importante dans le plan d’action du ministère, à travers la modification de la loi relative à l’audiovisuel, notamment en ce qui concerne l’aspect lié au contenu internet, à l’évaluation des cahiers de charges des chaînes publiques et l’élaboration de contrats-programmes relatifs au financement des chaînes publiques.

Ce article est également disponible en ar.