Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj a mis l’accent, jeudi 19/09/2019 à Rabat, sur la nécessité d’introduire le droit de suite et de le mettre en oeuvre dans le but de consacrer la protection des droits des auteurs des œuvres d’art plastique.
S’exprimant à la cérémonie d’inauguration d’une exposition d’œuvres d’art plastique à la Salle Bahnini, à l’occasion la journée africaine du droit d’auteur, M. Laâraj a indiqué que son département a adopté cette année un plan d’urgence axé sur une approche méthodique pour une meilleure gestion du droit matériel et moral des artistes à travers notamment la consolidation, le développement et la mise à jour de l’arsenal juridique en vigueur.

La consécration par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) d’une journée africaine pour célébrer le droit d’auteur reflète une prise de conscience africaine de l’importance de la protection des droits d’auteur et renseigne sur l’adhésion des pays africains à la dynamique mondiale nouvelle visant à jeter les fondements du développement culturel de façon générale, a relevé le ministre.

Il s’est également félicité du rôle central que joue le secteur des arts plastiques dans la consécration de la proximité et de la diplomatie culturelles, et dans le développement de la richesse immatérielle qui constitue un pilier de la société marocaine moderne, sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

MAP – 27/09/2019