Le Festival national des arts populaires (FNAP), dont le coup d’envoi a été donné mardi soir 04/07/2018 , au Palais Badii à Marrakech, joue un rôle important dans la protection et la pérennisation des arts populaires du Royaume, a souligné le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

« Nous sommes en train d’étudier toutes les voies susceptibles de consolider et pérenniser ce festival, qui revêt une importance capitale dans la conservation et la mise en valeur du patrimoine immatériel national », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse destinée à présenter cette manifestation culturelle et son programme.

« Conscient de l’importance du FNAP dans la protection et la pérennisation des arts populaires du Royaume, le ministère a décidé de prendre l’initiative de le ressusciter cette année en partenariat avec l’association Le Grand Atlas », a-t-il dit dans ce contexte, relevant que l’édition de 2018 s’inscrit donc dans l’esprit de la relance.

Et d’indiquer que pour cette édition, « l’Afrique a été mise à l’honneur en invitant des troupes de plusieurs pays africains sans oublier de s’ouvrir sur d’autres pays notamment de l’Asie.

Le président de l’association le Grand Atlas, Mohamed Knidiri, a pour sa part relevé que la relance de ce festival n’était pas chose aisée que ce soit du point de vue organisationnel ou logistique.

M. Knidiri a tenu à rappeler que c’est à Feu SM le Roi Mohammed V que nous devons la naissance du FNAP, le doyen des festivals nationaux, à portée internationale.

« Nous restons persuadés de la nécessité d’innover, de valoriser et de promouvoir toutes les formes et expressions du folklore marocain, riche en tonalités, couleurs et variations rythmiques et chorégraphiques », a-t-il dit.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et organisée par le ministère de la Culture et de la Communication et l’Association le Grand Atlas, sous le thème « Confluence des symbolismes et des gestuels: pour valoriser et préserver le Patrimoine Culturel National », la 49è édition du FNAP s’assigne pour but de remettre l’homme au cœur d’une authentique fraternité à travers le monde, tout en faisant rêver à travers ses spectacles qui distillent subitement un message universel : celui de la paix, de l’authenticité culturelle dans cette fresque mosaïque de cultures et de couleurs des quatre coins du monde.

Le FNAP est non seulement la manifestation culturelle la plus importante dans l’histoire du Maroc contemporain, mais aussi déclarée par l’UNESCO comme chef d’œuvre du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité, depuis le 4 juillet 2005. Outre, des troupes folkloriques marocaines et des troupes internationales venant, notamment de la Chine, l’Inde, la Géorgie, l’Amérique Latine, et l’Europe qui défileront, chaque soir, avec magie sur la scène principale du palais El Badii, le festival s’élargit sur d’autres sites de la ville de Marrakech, à savoir la place du Harti, la célèbre place de Jamaâ El Fna et la place de Bab Doukkala. En marge de cette manifestation, un colloque international sera organisé sous les thèmes suivants « Chants et musiques Afro-méditerranéens, influences e confluences » et « Gestes et musiques Afro-méditerranéens, de la continentalité à l’universalité » et connaîtra la participation d’éminents universitaires et spécialistes du domaine.