La participation du Maroc comme invité d’honneur au Salon international du Livre de Québec (SILQ), qui se tient du 11 au 15 avril, est une occasion idoine pour faire rayonner les différents affluents et aspects de la richesse et de la diversité de la culture millénaire du Royaume, a affirmé, mardi, le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Aaraj a souligné que la forte présence du Maroc à cette grande manifestation culturelle vise aussi à conforter la participation du Royaume à plusieurs Salons et événements culturels de renommée internationale, en faisant découvrir au public québécois et canadien une pléiade d’écrivains et d’éditeurs marocains, avec notamment un fonds documentaire qui comporte pas moins de 2.000 titres.

Cette participation, marquée par la présence de plusieurs institutions gouvernementales, académiques et de recherche marocaines, est également une opportunité pour présenter les grands pas franchis par le Royaume dans le domaine de la créativité culturelle et les actions menées pour la préservation de son patrimoine matériel et immatériel.

Elle permettra, en outre, un dialogue intellectuel et culturel fécond entre les deux cultures marocaine et québéco-canadienne, a-t-il dit, précisant que la participation du Maroc sera aussi l’occasion de mettre en relief plusieurs initiatives et acquis constitutionnels du Royaume, notamment dans le domaine de la liberté d’expression et de pensée et dans tout ce qui a trait à la créativité culturelle.

Mettant en avant le rôle joué par le Royaume en matière de coopération internationale, notamment dans le domaine culturel, le ministre a fait savoir que le Québec accorde une grande importance à la consolidation de cette coopération, notant que la participation du Maroc à ce Salon international ouvre la voie à la conclusion d’accords de coopération avec la province et à l’échange d’expertises dans le domaine de l’industrie culturelle.

La participation marocaine se veut ainsi une opportunité pour donner une forte impulsion à la coopération culturelle avec le Québec et examiner plusieurs aspects de cette coopération (livre et édition, musique, théâtre, musées etc), a-t-il poursuivi.

Elle est aussi un espace pour renforcer la coordination entre les deux parties au sein des organisations internationales oeuvrant dans le domaine culturel, telle que l’UNESCO, a indiqué M. El Aaraj, relevant que la coopération culturelle demeure un pilier essentiel pour le dialogue et le rapprochement entre les peuples.

Soulignant le rôle joué par la culture en tant que levier du développement économique, le ministre a insisté sur la nécessité de jeter les fondements d’une nouvelle politique en la matière pour faire de la chose culturelle un vecteur essentiel de ce développement, à travers l’échange des expériences et des expertises dans ce domaine si riche et varié.

Le Maroc participe, en tant qu’invité d’honneur, au Salon international du livre de Québec (SILQ) 2018 qui se tient du 11 au 15 avril.

Cette participation se caractérise par l’exposition d’un fonds documentaire riche et varié de par ses langues et thèmes, destiné à présenter au public canadien une image intégrale de la culture marocaine dans sa pluralité et la variété de ses affluents.

-MAP-