La Fédération des industries culturelles et créatives (FICC) relevant de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le ministère de la Culture et de la Communication, ont tenu mercredi une rencontre lors de laquelle l’accent a été mis sur la nécessité de s’appuyer sur un partenariat public-privé renforcé pour favoriser le décollage du secteur des industries culturelles et créatives au Maroc.

Tenue à l’initiative du ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, cette réunion, la première entre les deux institutions, s’est déroulée en présence notamment de Mme Neila Tazi, présidente du Comité Ad hoc de la FICC en charge de la structuration des acteurs du secteur culturel, indique la CGEM dans un communiqué.

Lors de cette réunion présidée par M. Laaraj, les deux parties ont évoqué les grands axes de travail à mettre en place entre les deux institutions pour favoriser le développement des industries culturelles et créatives au Maroc, un secteur à fort potentiel en termes de création de valeur et d’emploi, relève la même source, notant que l’accent a été mis sur la nécessité de s’appuyer sur un partenariat élargi, inclusif et durable de nature à favoriser le développement du secteur dans l’ensemble des disciplines et des régions.

Les discussions ont également porté sur la méthodologie de travail qui sera adoptée, indique le communiqué, ajoutant que les deux parties se sont engagées à tenir une réunion de travail trimestrielle afin d’assurer le suivi de l’état d’avancement des actions. La réunion s’est déroulée en présence également du vice-président du Comité Ad hoc de la FICC, Abdelkader Retnani, et des représentants désignés à la tête de chaque filière composant la FICC, ainsi que des directeurs et responsables des différents départements du ministère, conclut le communiqué.

MAP 14 Juin 2018