Les projets culturels en cours de réalisation dans la province d’Al Hoceima visent à préserver et à valoriser le patrimoine en tant que pilier de développement socio-économique, affirmé dimanche 22/07/2018 le ministère de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj.
« Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie du ministère visant à préserver le patrimoine culturel, riche et diversifié, de la province d’Al Hoceima, et à le valoriser pour jouer son rôle de pilier de développement socio-économique global », a précisé M. Laaraj lors d’une visite de prospection à bon nombre de projets culturels programmés dans le cadre du programme de développement territorial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit » ainsi que du plan d’action du ministère.

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des projets culturels inscrits dans le cadre de ce programme, le ministre a visité des projets réalisés par son département en partenariat avec le ministère de l’Intérieur pour une enveloppe budgétaire de 82 millions de dirhams (MDH), dont les travaux ont atteint un état d’avancement de 70%.

Dans ce sens, le ministre a visité le chantier de construction d’un théâtre à Al Hoceima, portant sur un investissement de 40 MDH. Ce projet permettra à la ville de disposer d’un espace destiné à la pratique de l’art du théâtre, comprenant des ateliers artistiques, une galerie d’expositions et une salle pluridisciplinaire d’une capacité d’accueil allant jusqu’à 500 personnes, qui sera de nature à améliorer l’accès des habitants aux différentes infrastructures d’animation culturelle et artistique.

M. Laaraj s’est également rendu au chantier de construction d’un observatoire de musique à Al Hoceima, auquel une enveloppe de 22 MDH a été consacrée, permettant ainsi aux enfants d’être qualifiés artistiquement et culturellement sur de bonnes bases académiques et pédagogiques.

A Imzouren, le ministre s’est enquis des travaux de construction d’un centre culturel réalisé pour un montant de 20 MDH et comprenant notamment une salle de théâtre d’une capacité d’accueil de 200 personnes, une salle de lecture et des galeries d’exposition en vue de soutenir les talents créatifs.

Dans le cadre des efforts visant à accélérer la cadence de réalisation des projets du patrimoine culturel à la province, le ministre a visité les différents projets que mène son département pour un montant de 32 MDH, dont le chantier de réhabilitation et de restauration de Kelaat Sanhaja, réalisé en partenariat avec l’Agence de promotion et de développement du Nord et portant sur une enveloppe de 7 MDH, ainsi que les projets de mise à niveau et d’entretien du site Bades (commune Rouadi) pour lesquels le ministère a consacré un budget de 3 MDH pour la restauration des structures archéologiques et la signalisation du site.

A la commune Arbaa Taourirt, une enveloppe de 11 MDH a été allouée à la restauration du site historique Kelaat Arbaa Taourirt afin d’en faire un établissement culturel et un site historique et touristique, alors qu’au niveau de la commune d’Ajdir, un investissement de 11,5 MDH a été consacré à la restauration des structures archéologiques et la mise en place d’un centre de promotion du patrimoine sur le site historique Al Mezma.

La commune de Senada connait, quant à elle, un projet ambitieux qui concerne la restauration des murs du site historique de la Kasba et le soutien de ses composantes architecturales (5 MDH) en tant que monument historique et centre pour exposer les produits de terroir de la région.

Aux côtés du programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit », le ministère chapeaute plusieurs projets portant sur la création de nouvelles infrastructures culturelles en milieu rural pour un investissement d’environ 50 MDH. Il s’agit de deux centres culturels aux communes de Targuist et Bni Bouayach et deux autres centres culturels de proximité aux communes Abd Ghaya swahel et Isaguen, en plus de la création et l’équipement de plusieurs bibliothèques rurales.

Ces projets visent le renforcement du réseau des établissements programmés dans le secteur afin de démocratiser l’action culturelle au niveau de la province et rapprocher les services culturels des citoyens, toutes catégories sociales et âges confondus.

MAP 23 Juillet 2018