En réponse à une question orale sur « la formation artistique destinée aux enfants », présentée par le groupe constitutionnel démocratique et social à la Chambre des conseillers, M. El Aaraj a rappelé que le ministère dispose au niveau national de plusieurs centres culturels, dont les missions sont d’offrir un large éventail de services culturels et artistiques importants à plusieurs tranches d’âge, en focalisant son action sur les prestations dédiées aux enfants.

Dans le domaine de la musique et de la chorégraphe, M. El Aaraj a indiqué que son département veille, conformément à sa stratégie de gestion, à généraliser les instituts nationaux supérieurs de la musique et des arts chorégraphiques à l’ensemble des régions du Royaume et à améliorer l’aspect technique de l’accès à ces instituts, dont le nombre s’élève à 31, soulignant la possibilité pour les enfants de s’inscrire, dès l’âge de six ans, dans ces centres, pour les qualifier dans le domaine de la musique et de la chorégraphie et renforcer leur créativité.

Le ministère s’emploie, également, à élargir les domaines de formation de ces enfants, grâce à plusieurs accords-cadres de partenariat signés avec le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’objectif étant de constituer une force de proposition des programmes d’éducation et de formation dans les domaines de l’art et du patrimoine (théâtre, beaux-arts, musique, archéologie et patrimoine), a-t-il noté.

MAP 30 Avril 2019

Ce article est également disponible en ar.