Le respect des valeurs religieuses et la dignité humaine est une obligation déontologique pour les médias publics, a souligné mardi 30/05/2017 à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed EL AARAJ
Répondant à une question orale, à la chambre des conseillers, sur les programmes télévisés qui portent atteintes aux valeurs, présentée par le groupe du Parti de la justice et du développement (PJD), M. EL AARAJ  a relevé que selon les dispositions du cahier des charges, les médias publics s’engagent à respecter le caractère sacré de la famille et à préserver l’ordre public et les bonnes mœurs, en interdisant la diffusion des scènes comportant la consommation de tabac et d’alcool, les jeux de hasard, de pari et la loterie, le discours de propagande, les connotations sexuelles et les programmes incitant à la violence physique et psychologique.

Les cahiers des charges comprennent plusieurs dispositions visant la consolidation d’une identité nationale unifiée avec toutes ses différentes composantes et la consécration du principe du pluralisme en donnant la voix aux différents courants de pensée, dans le respect des valeurs civilisationnelles fondamentales et les lois du Royaume et d’une manière qui favorise l’ouverture sur les langues et les cultures étrangères et encourage la promotion des valeurs de tolérance, la modération et le dialogue, a-t-il précisé.

Il a, ainsi, relevé que les cahiers de charges exigent, de la société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et de la société SOREAD (2M), une programmation riche qui comprend des programmes dédiés à l’éducation religieuse, à la culture et au divertissement, et des programmes consacrés à la femme et à la famille, notant que 80 pc des programmes diffusés sur les deux chaines sont présentés en langues arabe et amazighe.

En réponse à une autre question sur les mécanismes de mise en œuvre des lois organiques relatives au caractère officiel de la langue amazighe et au Conseil national des langues et de la culture marocaine, présentée par le groupe Haraki, M. EL AARAJ  a indiqué que le gouvernement a élaboré une conception du projet de création du Conseil, ses attributions, sa composition et sa gestion.

MAP  31 Mai 2017