La 22ème édition du Festival international du cinéma d’auteur de Rabat s’est ouverte, vendredi 27 oct 2017 au théâtre national Mohammed V, à l’initiative de l’Association du Festival de Rabat pour la culture et les arts.

Intervenant à la cérémonie d’ouverture de cette manifestation, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a, pour sa part, indiqué que cette édition intervient quelques jours après la célébration de la Journée nationale du cinéma qui a été marquée par l’organisation d’ateliers visant à évaluer l’expérience des cinq ans de subventions à la production, aux salles et aux festivals, ajoutant que les travaux des trois commissions permettront d’aboutir à une évaluation globale et minutieuse de cette expérience inédite dans les régions arabe et africaine.

M. Laâraj a également mis l’accent sur le rôle des festivals et manifestations cinématographiques nationaux dans un espace caractérisé par une production abondante face à la rareté des salles de cinéma et la baisse des recettes, relevant que cette situation incite à prendre davantage de mesures pour faire de ce secteur une « locomotive pour une industrie du cinéma nationale » et ce à travers la construction et la numérisation de nouvelles salles de cinéma.

A cette occasion, le président de l’Association du Festival de Rabat pour la culture et les arts, Abdelhak Mantrach, a mis en exergue l’importance de la contribution de ce festival au rayonnement de Rabat, ville Lumière, à travers notamment l’hommage rendu à plusieurs figures cinématographiques marocaines, arabes, africaines et internationales, la projection de nouveaux films et l’organisation de la compétition officielle du festival pour le Grand Prix Hassan II.

Par ailleurs, cette cérémonie a été ponctuée par un hommage rendu à l’artiste Raja Al Jadawi, icône du cinéma égyptien, et au réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi, ainsi que par la projection de quelques scènes des 13 films qui représentent plus de 27 pays et participent à la compétition internationale. Il s’agit notamment des films « Zizou » du réalisateur tunisien Férid Boughedir, « Dans ma tête un rond-point » de l’Algérien Hassan Ferhani, « In The Last Days Of The City » de l’Egyptien Tamer El Said, « Mimosas, la voie de l’Atlas » réalisé par Oliver Laxe, « Daughter » de l’Iranien Reza Karimi, « La chaleur jaune » du Turc Fikrat Rayhan, « House of Others » de Rusudan Glurjidze (Géorgie), « Falling » de Marina Stepanska (Ukraine), et « La Terre et l’Ombre » du réalisateur colombien César Augusto Acevedo.

A l’issue de cette cérémonie inaugurale, le dernier film du réalisateur Faouzi Bensaïdi « Volubilis », présenté lors de la dernière édition du Festival international du film la Mostra de Venise (30 août au 9 septembre derniers), a été projeté.

MAP: 28/10/2017