Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj, a souligné, vendredi 01/06/2017 à Meknès, la forte adhésion de son département aux initiatives dédiées à la préservation du riche patrimoine culturel marocain.

Les projets de développement socio-économiques initiés, à travers le Royaume, requièrent le renforcement des vecteurs de la culture nationale dans ses diverses dimensions, a précisé M. El Aaraj dans une allocution lue en son nom à l’ouverture du Festival National des Arts Patrimoniaux de Meknès, initié du 30 juin au 5 juillet par l’Association Maroc- Ahwach en collaboration avec la préfecture de Meknès.

Mettant en valeur les actions et les efforts déployés pour la protection du patrimoine culturel matériel et immatériel national, le ministre a fait savoir que son département ne ménage aucun effort pour la mise en place des mesures visant le développement des expressions artistiques patrimoniales, qui étaient, selon lui, durant les décennies précédentes en voie d’extinction.

Dans ce sens, il a mis l’accent sur l’importance de cette manifestation artistique devenue un rendez-annuel incontournable pour les habitants de la cité ismaïlienne.

Selon lui, la programmation du festival National des Arts Patrimoniaux de Meknès, qui réunit des troupes folkloriques de diverses régions du Maroc, reflète la richesse et la diversité du patrimoine culturel immatériel marocain. De son côté, le directeur du festival, Hassan Bougdour, a souligné que cette manifestation artistique, organisée en partenariat avec le Conseil Régional de Fès Meknès, l’assemblée préfectorale et la commune urbaine de Meknès, tend à mettre en valeur et à célébrer les différentes variantes des arts populaires du Maroc.

Evoquant la riche programmation du festival, il a noté que cet événement qui est à 5eme édition vise à consolider l’animation culturelle de la ville de Meknès.

La cérémonie d’ouverture du Festival National des Arts Patrimoniaux de Meknès à laquelle ont pris part une pléiade d’intellectuels et d’artistes de divers horizons, a été marquée par un hommage rendu aux artistes El Houcine Nit Boubker et Ali Harkous en reconnaissance à leur contribution à l’enrichissement de la scène culturelle marocaine particulièrement amazighe.

Par la même occasion, les troupes Taskiouine de Chichaoua, Ahwach d’Imintanout et de Tafraout ont gratifié le public le temps d’une soirée des chants et tableaux folkloriques du patrimoine authentique culturel marocain.

Le festival, devenu un rendez-vous incontournable pour les férus de la musiques et des arts populaires, connait la participation de plus d’une vingtaine de troupes populaires réunissant quelque 500 artistes de différentes régions du Royaume.

Organisé avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), le Festival National des Arts Patrimoniaux de Meknès est l’une des plus importantes manifestations culturelles et artistiques initiée dans la capitale ismaïlienne.

MAP  02 Juillet 2017

Ce article est également disponible en ar.