Le projet de loi organique portant création du Conseil national des langues et de la culture marocaine, adopté  à la majorité par la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, constitue un cadre de référence et une force de proposition pour la promotion des langues et de la culture marocaine, a affirmé le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj.

Ce texte s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution qui prévoit dans son article 5 la création de ce Conseil en tant que mécanisme de protection et de développement des langues arabe et amazighe et des différentes expressions culturelles marocaines en tant que patrimoine authentique, a affirmé M. Laaraj, cité par un communiqué du département de la Culture.

Ce projet de loi vient aussi accompagner les grands défis liés à la politique linguistique du Royaume, a-t-il dit, évoquant certaines missions et attributions du Conseil dont la proposition des orientations stratégiques de l’Etat dans les domaines des politiques linguistiques et culturelles.

Il s’agit aussi de la promotion de la culture marocaine dans ses différents aspects, ainsi que la préservation du patrimoine culturel marocain authentique en accordant la priorité à tous les dialectes et expressions qui composent la culture marocaine, a conclu M. Laaraj.

Ce article est également disponible en ar.