Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, a affirmé que le travail sur la poésie à la lumière de la vie contemporaine est une création, une expression émotionnelle et une résistance aux stéréotypes accompagnant la mondialisation.

S’exprimant à l’ouverture de la 2ème édition du Festival des poètes marocains de Tétouan, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le ministre a expliqué que « la poésie se trouve perdue entre son âme nourrie par les sentiments de synergie avec la beauté de la nature et les valeurs d’innocence (…) d’amour et de magnanimité, à l’époque où la mondialisation a créé une avidité pour les plaisirs passagers qui obéissent aux normes de l’offre et de la demande et aux relations qui se mesurent par un gain rapide ne tenant compte ni du temps ni des rituels de cristallisation du poème ».

« Notre rencontre aujourd’hui émane, d’une manière ou d’une autre, des répercussions de ce paradoxe et de notre persévérance commune pour que la poésie perdure, d’une part, et demeure porteuse des valeurs de pluralisme et de diversité et protectrice de l’expression émotionnelle contre toute diffamation ou stéréotype, d’autre part », a-t-il poursuivi.

Le ministre a souligné que la réalisation de ces objectifs nobles dépend d’une adhésion effective pour intégrer la culture, la pensée et la littérature dans le cadre des pratiques quotidiennes de la société, notant, à cet égard, que l’organisation de ce festival coïncide avec la célébration de l’évènement « Oujda capitale de la culture arabe pour l’année 2018 » et l’adhésion de Tétouan au Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de l’artisanat et des arts populaires.

Sur un autre registre, M. Laâraj a salué la profondeur des relations liant le Royaume du Maroc et les Émirats Arabes Unis et la détermination des deux Chefs d’État à les raffermir davantage, ajoutant que cette rencontre « est un couronnement annuel des relations de coopération culturelle entre le ministère de la Culture et de la Communication et le département de la culture à Charjah, lesquelles ont abouti à la création de deux maisons de la poésie à Tétouan et Marrakech, favorisant ainsi une dynamique sociétale qui place la poésie au cœur d’une action culturelle visant le rayonnement et le développement ». Dans ce cadre, le ministre a mis en avant le rôle que joue le département de la culture à Charjah aux Émirats Arabes Unis, qui ne ménage aucun effort pour le soutien à l’action culturelle et le renforcement des relations de coopération bilatérale, relevant que cette dynamique sera ponctuée par d’autres activités distinguées à l’instar du Festival de la poésie arabe de Marrakech, des Nuits de la poésie arabe d’Oujda et d’autres manifestations culturelles qui seront de nature à contribuer à la promotion de l’action culturelle commune.

Organisée par la Maison de la poésie de Tétouan, en coopération avec le ministère de la Culture et de la Communication et le département de la culture au gouvernement de Charjah aux Émirats Arabes Unis, la 2ème édition du Festival des poètes marocains de Tétouan a connu la participation de figures emblématiques de la poésie, mais aussi d’intellectuels et d’artistes venus de plusieurs villes du Royaume et de pays arabes pour célébrer la poésie et la puissance créatrice de la parole poétique.

MAP 06 Mai 2018