Les ministres arabes de la Culture ont appelé, lundi 16/10/2018 en clôture des travaux de la 21è conférence des ministres arabes de la Culture, à déployer davantage d’efforts pour mettre en oeuvre une réforme culturelle globale instaurant des politiques arabes basées sur un diagnostic minutieux de la réalité de la production et des pratiques culturelles.
La conférence a plaidé, dans son communiqué final, pour le renforcement de la place du savoir pour une industrie créatrice à même de contribuer à un système de production aux standards internationaux tout en préservant les spécificités de la culture et du patrimoine arabe.

Sans titre

Cette rencontre à laquelle le Maroc a été représenté par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohammed Laaraj, a attiré l’attention sur les défis majeurs auxquels doivent faire les politiques culturelles des pays arabes, illustrées par la thématique évocatrice majeure choisie pour cette conférence, en l’occurrence le projet culturel arabe et les défis actuels.

Le projet culturel arabe est la boussole devant mener vers une approche civilisationnelle intégrée, explique le communiqué, notant que les défis actuels qui sont nombreux et multiples et s’accentuent année en année, impactent directement le paysage arabe dans sa globalité vu les enjeux culturels internes des pays arabes et l’ampleur réelle des défis.

M. Laaraj avait souligné en ouverture de cette conférence que ce conclave est devenu un rendez-vous incontournable pour le renforcement de l’action culturelle arabe conjointe, l’objectif étant de consacrer les valeurs de solidarité arabe dans les différents domaines de la vie culturelle.

« Il sied de capitaliser sur les points communs qui peuvent former l’ossature du projet culturel arabe », a-t-il dit, considérant que le passage vers ce projet panarabe est primordial pour atteindre les objectifs escomptés, notamment l’appui à la lutte culturelle à Al Qods Acharif et en Palestine.

La 21è conférence des ministres arabes de la Culture s’est penchée, deux jours durant, sur les moyens à même de mettre en oeuvre un projet culturel arabe et de faire face aux défis y afférents.

Initiée en collaboration avec l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO) cette rencontre s’est tenue avec la participation des ministres arabes de la Culture sous le thème « Al Qods est palestinienne ».

Ce conclave a été l’occasion de débattre du rôle de la culture dans la consécration de l’identité arabe et le renforcement du sentiment d’appartenance à la nation arabe et du rôle de la culture dans la lutte contre les problématiques de l’extrémisme, du fanatisme, du terrorisme et du racisme.

MAP 17 Octobre 2018