Le rideau a été levé, lundi soir à New Delhi, sur la 6è édition du Festival international du film de Delhi qui se tient du 04 au 09 décembre courant.

Le Maroc est représenté à cette édition par le long métrage « A la recherche du pouvoir perdu » de son réalisateur Mohammed Ahed Bensouda dans le cadre de la compétition officielle des films arabes, ainsi que par le court métrage « Cicatrices » réalisé par Mehdi Salmi, outre la projection hors compétition du film « Laila » de Youssef Ben kaddour.

Ce 6 è festival qui célèbre le Maroc comme pays partenaire aux côtés de la Palestine, de Sri Lanka et de la Colombie, prévoit la projection de 174 films, de 54 pays, en consacrant une place de choix aux films arabes.

Le directeur du Festival international de Cinéma de Nador, Abdesslam Boutaib, prend part à cette édition organisée sous le thème « la mémoire des eaux de l’océan » en tant qu’invité d’honneur.

Dans une déclaration à la MAP, M. Boutaib a fait savoir que sa participation à ce meeting cinématographique s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord de coopération signé en 2016 entre le Maroc et l’Inde en marge de la 4-éme édition du Festival international de Cinéma de Nador.

Il a également qualifié de prometteuses les perspectives de collaboration qui doivent être entièrement exploitées par le Maroc et l’Inde dans le domaine artistique, plus précisément en matière de l’Industrie cinématographique.

Par ailleurs, un hommage posthume a été rendu à la star de Bollywood « Shashi Kapoor » décédée le 4 décembre à Mumbai à l’âge de 79 ans.

Le Festival international du film de Delhi a été créé en 2012 pour commémorer un siècle glorieux du cinéma indien, avec le soutien de la New Delhi Municipal Corporation (NDMC) et le ministère indien des Communications.

MAP 08 Décembre 2017