L’écrivain égyptien Fahmi Howaidy a salué  l’expérience de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA),  affirmant qu’elle constitue un « exemple exceptionnel ».

Commentant, dimanche dans le journal égyptien « Achourouq », les résultats du  dernier rapport de la HACA sur le respect du pluralisme dans les médias  audiovisuels au Maroc au 2è semestre de l’année dernière, M. Howaidy a relevé  que cette instance « exerce le monitoring sur les médias et scrute leurs  positions vis-à-vis des différents groupements et courants du pays, en veillant  à ce que l’opposition ait la présence qu’elle mérite aux côtés du pouvoir et  des partis de la majorité ».

 Contrairement aux instances similaires qui surveillent les médias  audiovisuels dans plusieurs pays et « exercent des missions de contrôle et de  sécurité au service des différents gouvernements et régimes », la HACA du Maroc  constitue « un exemple exceptionnel et totalement différent, qui fait que cette  instance « exerce le monitoring au service de la société et non pas du pouvoir  et pour promouvoir le pluralisme politique et non pas pour renforcer la  mainmise du pouvoir et pérenniser la voix unique », a-t-il souligné.

 Evoquant ce rapport, consacré aux interventions dans les médias audiovisuels  des personnalités publiques, du gouvernement, des partis de la majorité et de  l’opposition et ceux non représentés au Parlement, ainsi que des organisations  syndicales et professionnelles, le penseur égyptien a noté que ce qui suscite  l’intérêt dans ce document est qu' »il s’inscrit dans le cadre de la mission  confiée à la HACA en matière de suivi de la diversité des expressions des  courants de pensée et des opinions au sein de la société marocaine ».

 L’effort exposé par la HACA dans ce rapport témoigne d’une pratique  démocratique ancrée au Maroc, pays qui compte des partis réels et une  opposition aux droits respectés, a affirmé M. Howaidy, saluant cette instance  indépendante qui surveille les médias avec neutralité et annonce ses résultats  de manière publique, préservant le droit de chaque catégorie à la présence et à  la représentation dans le paysage médiatique.

 MAP