La presse régionale constitue un élément central dans le développement local et la gestion de la chose publique, a indiqué, mercredi 4 avril 2018 à Rabat, le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

Intervenant à l’occasion d’une journée d’étude, sous le signe « la régionalisation avancée au Maroc et la presse régionale: visions pour l’avenir », organisée par l’association marocaine de la presse régionale, en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication, M. Laaraj a souligné l’importance de la presse régionale dans la réalisation du développement et l’édification des bases de la démocratie locale. La presse régionale contribue énormément au développement du paysage médiatique marocain, la dynamisation de la vie démocratique et la consécration de la presse de proximité, à travers la sensibilisation et la diffusion de l’information, a fait savoir le ministre, mettant en exergue le rôle de ce genre de presse dans la création d’une opinion publique positive basée sur le renforcement du concept de la citoyenneté. Après avoir passé en revue les différents défis et difficultés faisant obstacle à la presse régionale, le ministre a jeté la lumière sur les mesures prises par son département pour promouvoir les médias régionaux (129 supports médiatiques en 2017) qui bénéficient désormais du soutien public, a-t-il dit dit, notant que son département veille à garantir les conditions juridiques, financières et d’encadrement nécessaires au profit de cette presse. Par ailleurs M. Larraj a annoncé le coup d’envoi prochain des travaux de la tente de presse à Laâyoune, ainsi que le parachèvement de la construction du centre africain de formation et de renforcement des capacités des journalistes à Oujda, conformément au plan d’action du ministère 2017-2021 qui prévoit le lancement de la construction des maisons de presse avec un budget de 20 millions de dirhams.

Au niveau de la formation, ajoute le ministre, un institut spécialisé dans les études stratégiques en information et communication sera mis en place au niveau de la ville de Tanger, qui permettra aux titulaires de licences et de masters dans les spécialités techniques de bénéficier d’une formation académique avancée en matière d’information et de communication pour l’obtention d’un master ou d’un doctorat. Dans le cadre de l’accompagnement du chantier de la régionalisation, le ministère a veillé à l’élaboration d’une décision conjointe pour la structuration des services externes, qui a débouché sur la généralisation de la présence du secteur dans les 12 régions du Royaume, a-t-il relevé. Pour sa part, le président de l’association marocaine de la presse régionale, Driss El Ouali, a indiqué que cette journée d’étude vise à orienter la presse régionale de manière à mieux sensibiliser la société, individus, groupes ou institutions, et à mettre l’accent sur l’importance du projet de la régionalisation avancée et sur la nécessité d’y adhérer effectivement et positivement.

Cette rencontre a été également une occasion d’ouvrir le dialogue avec les différents acteurs et professionnels relevant du monde de la presse, en général, sur les différentes questions qui font obstacle à leurs ambitions en vue d’y remédier, a-t-il ajouté. Plusieurs axes ont été débattus lors de cette rencontre, portant essentiellement sur « la presse régionale et l’enjeu de la régionalisation avancée », « la presse régionale dans les politiques publiques » et « l’audiovisuel à l’horizon de la régionalisation avancée », laquelle a été marquée aussi par des hommages rendus à une pléiade d’hommes et de femmes de médias pour leurs apports dans les domaines de la presse nationale et régionale. BR/TRA.

MAP 06 Avril 2018