Le ministre de la Culture et de la Communication a indiqué, mardi 12 mars 2019 à Rabat, que son département a consacré, dans sa stratégie de travail, un axe visant l’intervention au niveau de toutes les étapes de la chaîne de valeur relative aux industries culturelles et créatives, notamment en ce qui concerne la création, la production, le marketing et la distribution.
Lors d’une rencontre avec la présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives, Mme Neila Tazi, et le vice-président de la Fédération, M. Abdelkader Retnani, le ministre a passé en revue les efforts du ministère dans le soutien et le développement des industries culturelles et créatives, indique un communiqué du ministère.

La rencontre a été l’occasion de s’entretenir des moyens de développer ces industries et la mise en place de bases solides de coopération entre les secteurs public et privé, ajoute la même source.

Dans ce sens, M. Lâaraj a souligné que le ministère oeuvre à faire bénéficier les artistes et les créateurs des facilitations et avantages accordés aux très petites entreprises, à travers la qualification des cadres de la production culturelle et artistique et ce, dans le cadre de partenariat le liant avec les différents acteurs du domaine, dont le secteur privé.

Ces avantages et facilitations, devront permettre à cette catégorie de s’intégrer dans les mécanismes de la gestion de la production culturelle dans une logique entrepreneuriale, selon la même source. Le ministre a cit en ce sens le renforcement de la caisse de garantie des industries culturelles et créatives qui permettra de renforcer le développement de la production immatérielle.

Outre ces mesures, M. Lâaraj a noté que le ministère a mis en place un système national de statistiques culturelles, visant la collecte de données, l’établissement d’indicateurs et le suivi des politiques publiques dans le domaine culturel, estimant que ce système offrira, aux porteurs de projets et aux investisseurs, des données précises et mises à jour.

Lors de cette rencontre, le ministre a souligné l’importance de l’approche participative et l’ouverture sur les différents partenaires afin d’unifier les les visions dans la perspective d’établir une stratégie culturelle globale pour développer et restructurer le soutien à la création et à la production culturelle, conclut le communiqué.

MAP 13  Mars 2019

Ce article est également disponible en ar.