Les travaux de la 7è édition du Forum International sur la Communication gouvernementale (IGCF) se sont ouverts mercredi à Sharjah, avec la participation de 3.000 personnes représentants différents pays, dont le Maroc.
Le Royaume est représenté à ce forum international organisé par le centre international de communication gouvernementale de Sharjah sous le signe « Le millénaire numérique, où va-t-on? », par le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi et le directeur général de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), M. Khalil Hachimi Idrissi.

Le forum donnera ainsi la parole à plus de 40 intervenants représentant 16 pays, lors de 19 séances débats, sept séances interactives, des ateliers et formations, qui se tiendront en coopération avec la fondation des Nations Unies, Thomson Reuters, LinkedIn et YouTurn.

S’exprimant lors de la séance d’ouverture, Cheikh Sultan Ben Mohammed Al Kassimi, membre du conseil supérieur, gouverneur de Sharjah, a mis en relief les défis que pose la révolution technologique et la nécessité de mettre à profit les bonnes expériences en la matière, notamment en provenance d’Asie et d’Europe, appelant à immuniser les sociétés contre les forces obscurantistes, qui investissent, à mauvais escient, les réseaux sociaux afin d’exercer une influence sur la jeunesse.

Une séance-débat sur « Les rôles des gouvernements et du secteur privé, à l’ère de la numérisation de la société » a ouvert les travaux de ce forum, avec la participation de MM. Mustapha Khalfi, Sean Spicer, ancien porte-parole de la maison blanche (2017) et Naguib Sawiris fondateur d’Orascom Telecom.

Ce forum international se veut une plate-forme de communication efficace pour débattre des moyens de surmonter les défis actuels et de prospecter l’avenir du secteur afin de garantir une communication optimale entre les différentes composantes de la société.

MAP  28 Mars 2018