Des acteurs de médias et de la presse ont plaidé, mercredi soir 22/02/2017 à Tanger, pour le renforcement du soutien aux journaux régionaux face à la révolution numérique, et ce afin d’accompagner le développement du paysage médiatique national, consolider la démocratie sur les plans local et régional et de consacrer les valeurs de citoyenneté.
S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la 3ème Rencontre Al Boughaz des médias régionaux, le président de l’association « Les amis de la radio et de la télévision pour la culture et la communication », initiatrice de l’événement, Abdelmalek Lakel, a souligné la nécessité d’appuyer davantage les entreprises médiatiques régionales, à travers la généralisation des subventions publiques aux journaux régionaux qui remplissent les conditions professionnelles, encourager l’investissement dans les médias régionaux et d’intégrer le développement médiatique dans les lois régissant les collectivités locales et régionales.

Dans ce cadre, le responsable a assuré que le développement de la presse régionale selon une approche entrepreneuriale moderne au service de la croissance régionale passe par l’impression des journaux à des tarifs encourageants, la généralisation des annonces publicitaires administratives, judiciaires et commerciales et celles des établissements publics aux journaux régionaux et la qualification des entreprises médiatiques, à travers la formation et la formation continue des journalistes.

Cette rencontre de trois jours, placée sous le thème « l’avenir des entreprises médiatiques à la lumière de la révolution numérique », sera couronnée de recommandations visant à relever les défis auxquels font face les entreprises journalistiques régionales à l’ère de la révolution numérique et ponctuée de débats sur les réalisations de l’association et son plan d’action 2016-2017, en vue de promouvoir le rayonnement des médias régionaux, a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur régional du ministère de la communication à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Brahim Chaâbi, a mis en avant la concurrence acharnée entre les journaux électroniques et ceux en papier, notant que le ministère de la Communication a abordé le sujet des entreprises journalistiques en termes de législation et de qualification, à travers la mise en place de lois régissant le domaine de la presse audio-visuelle et numérique.

Et de rappeler que le ministère de la Communication et la Fédération marocaine des éditeurs de journaux ont signé un contrat programme 2013-2017 visant la mise à niveau de l’entreprise de la presse.

Au programme de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence d’une pléiade d’hommes de médias et de la presse représentant différents canaux médiatiques à l’échelle régionale et nationale, figure l’organisation de tables rondes sur la situation actuelle et l’avenir de nombreuses entreprises médiatiques sur les plans régional et national, surtout la presse écrite, et ce face à la grande révolution des moyens de communication numériques.

En marge de cette manifestation, qui coïncide avec le 20ème anniversaire de la création de l’association et la célébration de la Journée nationale de la presse, figurent des hommages qui seront rendus à des personnalités médiatiques en reconnaissance de leurs efforts professionnels distingués.

Des visites de terrain à certains établissements audiovisuels situés au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima sont également prévues à l’occasion, au profit des participants et des étudiants des instituts d’information et de communication, en vue de les initier aux techniques audiovisuelles utilisées et aux moyens d’information numérique.

MAP  23 Février 2017