Le film marocain « L’orchestre des aveugles »  du cinéaste Mohamed Mouftakir sera en compétition au Festival International du  Film de Bruxelles (FIFB) (sélection officielle), qui sera organisé dans la  capitale de l’Europe du 17 au 21 novembre prochain.

 Les organisateurs de cette manifestation culturelle ont dévoilé, mercredi  lors d’une conférence de presse tenue à Bruxelles, la liste des films en lice  pour ce festival qui seront projetés en compétition internationale. Outre le  film marocain, d’autres productions se disputeront le prix de ce festival, à  savoir les films iranien  ‘Today », algérien  ‘Le Puits », philippin ‘Bambanti » et japonais  ‘The pearls of the stone man ».

Commentant le choix du film marocain lors du FIFB, le président du festival  Pascal Diot a indiqué que le Maroc « est en train de bouger dans le domaine  cinématographique ».  La cinématographie marocaine est en pleine transition. « On  voit aujourd’hui que des jeunes sont de plus en plus attirés par des films  commerciaux et des comédies « , a-t-il dit, ajoutant que « le festival a voulu  montrer aussi que le Maroc est en train de bouger véritablement » .

La directrice artistique du festival, Mme Nabila Belkacem a justifié ce  choix, outre le souci de la diversité, par le développement du cinéma marocain.  Au Maroc, il y a une  ‘grosse production » de films par rapport aux autres pays  du Maghreb et  ‘des acteurs marocains reçoivent des prix à l’international »,  a-t-elle fait remarquer.

Elle a aussi indiqué que le festival se veut un hymne à la diversité,  soulignant que la très importante communauté marocaine en Belgique est en droit  de voir son pays d’origine représenté dans un festival de cinéma.

‘L’orchestre des aveugles » sera projeté en première Benelux, le 20  novembre dans une grande salle de cinéma de Bruxelles.

Un jury international départagera les films en lice lors de ce festival.  Présidé par le comédien américain Holt McCallany, le jury se compose également  de l’actrice belgo-albanaise Flonja Kodheli, de l’auteure, productrice et  réalisatrice sourde américaine Jade Bryan et du scénariste et réalisateur  français Jerome Bonnel.

Selon les organisateurs, le Festival International du Film de Bruxelles qui  voit la participation d’une trentaine de films et de documentaires, a pour  objectif d’offrir au public bruxellois une fenêtre sur le monde à travers une  programmation riche et diversifiée. (MAP).