Le jury de la 15ème édition du Grand Prix national de la presse (GPNP) a annoncé, lundi 18/12/2017 à Rabat, les noms des lauréats de ses différentes catégories, lors d’une cérémonie en présence du Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, du ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, et de plusieurs ministres et personnalités du monde de la culture et des médias.

Les distinctions du Grand Prix concernent neuf catégories, à savoir le prix de la télévision, le prix de la radio, le prix de la presse écrite, le prix de la presse électronique, le prix de l’agence de presse, le prix de la production journalistique amazighe, le prix de la production journalistique hassanie, le prix de la photographie, outre un prix honorifique en hommage à une personnalité du monde des médias ayant contribué à l’évolution du paysage médiatique national et à la consécration des nobles principes du métier.

A cette occasion, le prix honorifique de cette édition a été attribué au défunt Mohamed Moudden et à Abdellatif Benyahya (SNRT).

Le prix de la télévision pour le film documentaire a été remporté par le journaliste Yassine Omari (SNRT), alors que celui de la radio est revenu à Sofia Fardoud (Chaîne Inter – SNRT).

Les journalistes Yassir Makhtoum (Attajdid) et Youssef Saket (Assabah) ont remporté ex-aequo le Prix de la catégorie de la presse écrite.

Le prix de la presse électronique a récompensé ex-aequo les journalistes Majda Aït Laktaoui (Hespress.com) et Miloud Shelh du portail « Le360.ma », alors que le prix de l’Agence de presse a été remporté par Mme Zhour Sayeh, journaliste à l’Agence marocaine de presse (MAP) pour son papier « Bouchra Sbata, une success-story dans le monde de la gestion bancaire et des affaires au Qatar ».

Le prix de la production journalistique amazighe est revenu à Mohamed Chaqroun (SNRT), tandis que le prix de la production journalistique hassanie a été décerné à Rabab Loub (Chaîne Dakhla- SNRT).

De leur côté, Souri Issa (Le Matin) et Mohamed El Ourrak (Al Ahdath Al Maghribia) se sont vus attribuer le Prix de la photo.

Dans une allocution à cette occasion, M. Laaraj a indiqué que le Grand Prix de la presse, qui vise à encourager les compétences médiatiques et à rendre hommage aux vétérans du métier, constitue l’occasion pour soutenir le secteur et évaluer l’action menée par le ministère dans le cadre de sa nouvelle vision stratégique.

Le ministère ne cesse de respecter ses engagements pour garantir les conditions d’une concurrence loyale entre tous les candidats à ce prix, a insisté le ministre, ajoutant cette édition a été marquée par la diversité des genres journalistiques, des thématiques et des angle d’attaque.

Pour revaloriser ce prix, M. Laaraj a annoncé que son département envisage de s’ouvrir également sur les articles écrits en d’autres langues.

Pour sa part, le président du jury, Abderrahim Sami, a relevé, dans une déclaration à la MAP, le caractère « distingué » des candidatures à cette édition, notamment en ce qui concerne les sujets choisis ou le traitement des thématiques.

Sur un total de 107 candidatures au titre la 15ème édition du Grand Prix national de la presse, 83 ont été retenues, a précisé M. Sami, enseignant à l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC).

Les demandes présentées se répartissent entre les catégories de la presse écrite (33), la radio (7), la télévision (13), la presse électronique (19), la photographie (10), l’agence de presse (9), la production journalistique amazighe (11) et la production hassanie (5).

Outre M. Sami, le jury comprend Mmes Fatima Baroudi (directrice du journal télévisé à Al-Aoula/SNRT), Fadila Anouar (rédactrice en chef à la direction du journal télévisé de 2M), Karima Mahdaoui (réalisatrice à 2M), Smahane Ammor (journaliste à la SNRT) et Aicha Tazi (enseignante à l’ISIC), ainsi que MM. Mohamed Boukhraz (écrivain-journaliste au journal Ach’charq Al Awsat et le site Elaph), Ahmed Assid (écrivain et chercheur), Noureddine Laouzi (journaliste à la MAP), Chakir Alaoui (le 360.ma) et Mrabih Rabbou Mae El Ainin (journaliste et chercheur dans la culture Hassanie/chargé des études au département de la Communication).

-MAP-

Ce article est également disponible en ar.