21:14:47

lundi 30 novembre 2020

7c1ad3d7 twit yt_flat

Revue de presse quotidienne

Les principaux titres développés par la presse nationale – Lundi 30  Novembre  2020

Al Alam

• La jeunesse istiqlalienne salue la décision sage et déterminante de SM le Roi sur la situation à El Guerguarat. L’organisation de la jeunesse istiqlalienne a réitéré, lors de la réunion de son bureau exécutif samedi à El Guerguarat, son soutien à la décision sage et déterminante de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), sur l’opération pacifique au poste-frontière El Guerguarat. Cette instance a souligné dans « La Déclaration El Guerguarat », lue à cette occasion, que la décision du Souverain de mettre en place un mur de sécurité pour rétablir le trafic civil et commercial au niveau de ce passage-frontière « a permis de mettre en échec les complots ourdis par les ennemis qui tentaient d’installer un campement dans la zone tampon dans le dessein de modifier les réalités historiques, juridiques et géographiques, de créer le chaos et les tensions et de déstabiliser la région ». Les membres de l’Organisation de la jeunesse istiqlalienne se sont également félicités de l’intervention décisive et anticipative des FAR pour amener les milices séparatistes à se retirer du passage, vu que leur présence constitue une menace pour la paix et la stabilité dans la région confrontée aux dangers du terrorisme, de l’émigration clandestine, de la traite des êtres humains, du trafic illicite.

Al Ittihad Al Ichtiraki 

FIDADOC 2020 : une édition digitale du 14 au 19 décembre à Agadir. Le Festival international de film documentaire d’Agadir (FIDADOC) revient cette année avec une édition digitale qui aura lieu du 14 au 19 décembre prochain. Initiée par l’Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel, cette manifestation culturelle offrira une programmation de qualité et un accès gratuit sur tout le territoire national, avec pour ambition d’élargir grâce aux outils digitaux, l’audience des films sélectionnés auprès des jeunes publics et des populations les plus éloignées, indiquent les organisateurs dans un communiqué. « Désireuse d’assurer la continuité et la visibilité du Festival auprès des passionnés de documentaires et des partenaires qui soutiennent son action avec fidélité, l’équipe du FIDADOC a conçu cette année une édition digitale », note la même source. Organisé depuis 2008, le FIDADOC est la première manifestation cinématographique marocaine exclusivement dédiée au documentaire de création.

Libération

• La position de l’Espagne sur le Sahara, une « politique d’Etat ». La position du Royaume d’Espagne sur la question du Sahara « reste toujours inchangée » parce qu’il s’agit d’une « politique d’Etat », a affirmé la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha Gonzalez Laya. « Au sein d’un gouvernement de coalition comme le nôtre il peut y avoir des opinions différentes et des sensibilités différentes. Toutefois, notre position sur la question du Sahara demeure inchangée. Il s’agit d’une politique d’Etat », a souligné Mme Gonzalez Laya qui était l’invitée, jeudi, d’une émission sur la radio nationale espagnole (RNE). « La politique extérieure de l’Espagne est fixée par le ministère des Affaires étrangères en coordination avec le président du gouvernement », a relevé la cheffe de la diplomatie espagnole, faisant observer que la position de son pays sur la question du Sahara « est constante et n’a subi aucun changement ».

• Ben Abdelkader s’enquiert du chantier de construction d’un nouveau siège du tribunal de première instance à Dakhla. Le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, s’est rendu vendredi au chantier de construction d’un nouveau siège du tribunal de première instance à Dakhla pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de cet édifice relevant de la circonscription judiciaire de Laâyoune. La réalisation de ce nouveau tribunal, pour une enveloppe budgétaire d’environ 44,63 millions de dirhams (MDH), s’inscrit dans le sillage des efforts visant à rapprocher l’administration judiciaire des justiciables, à fournir des services de qualité et à améliorer les conditions de travail du personnel. S’étendant sur une superficie de 9.455 m2 dont 7264 m2 couverts, ce futur tribunal de deux étages comprend notamment trois salles d’audience, six espaces de détention, 80 bureaux, trois salles d’archives et des espaces réservés aux avocats, notaires et adouls, en plus d’une salle de réunion et une buvette.

Al Massae

• Miftah : Les médias ont un rôle central dans la défense de l’intégrité territoriale. Les médias nationaux ont un rôle central à accomplir dans la mobilisation et la défense de la question de l’intégrité territoriale et du Sahara marocain, a assuré le président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), Noureddine Miftah. « La défense des causes nationales est un devoir professionnel pour l’ensemble des composantes du paysage médiatique, en vue de contrecarrer les allégations et les mensonges véhiculés par les adversaires de l’intégrité territoriale », a insisté M. Miftah, dans une déclaration rendue publique au terme d’une rencontre, vendredi, d’une délégation de la FMEJ avec le Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bikrat. Il a mis en avant « les convictions unionistes des éditeurs de journaux marocains qui se traduisent par la mobilisation continue et la défense de cette cause », rappelant que les journaux marocains « ont été toujours aux avant-postes dans les combats décisifs ».

Bayane Al Yaoum 

• DGSN : Prolongation au 02 décembre 2020 du délai d’envoi par courrier des dossiers de candidatures aux concours externes d’accès aux cycles de la police. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a décidé de prolonger au mercredi 02 décembre 2020, le délai d’envoi par courrier des dossiers de candidatures aux différents concours externes d’accès aux cycles de la police, au lieu du 28 novembre courant, date préalablement fixée dans l’annonce des concours. Cette prolongation, indique la DGSN dans un communiqué, fait suite aux demandes exprimées à travers la presse nationale et les médias, par un ensemble de citoyennes et citoyens qui ont été dans l’incapacité d’envoyer leurs dossiers de candidatures par courrier, dans les délais établis dans l’annonce des concours. La DGSN, poursuit la même source, a réagi de manière positive aux demandes des candidates et candidats, soulignant que les épreuves programmées seront soumises à des mesures strictes, au regard des procédures préventives imposées par l’état d’urgence sanitaire, tout en rappelant que la compétence et le mérite demeurent au centre de la réussite dans ces concours.

Rissalat Al Oumma

• Culture: Un budget d’investissement de 480 MDH en 2021. Le budget alloué à l’investissement pour le département de la culture s’élève à 480 millions de dirhams (MDH) au titre de l’année 2021, a indiqué le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous. Ledit budget est en hausse de 45,45% par rapport à celui de l’année 2020 qui se chiffrait à 330 MDH, a précisé El Ferdaous, lors d’une présentation du budget de son ministère, au titre de l’année prochaine devant la commission de l’enseignement et des affaires culturelle et sociale à la Chambre des conseillers. El Ferdaous, a noté également que le budget de fonctionnement du même département, s’élève à près de 450,72 MDH au titre de l’année 2021, contre 432,37 MDH en 2020, précisant que ledit budget est réparti sur les dépenses du personnel à hauteur de 272,36 MDH, alors que les dépenses en matériel et les dépenses diverses se sont chiffrées à 178,36 MDH.

Al Yaoum Al Maghribi

• L’ADII lance « Diw@anati » et « Bayyan Ly@ », deux produits dédiés à l’entreprise et au consommateur. L’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII) a lancé deux nouveaux produits baptisés « Diw@anati » et « Bayyan Ly@ », destinés à l’entreprise et au grand public, venant ainsi enrichir la palette des prestations en ligne offertes par l’ADII à ses clients-usagers.

Le premier produit, Diw@anati, est une plateforme web personnalisée destinée, dans un premier temps, aux chefs d’entreprise. Il a pour vocation de leur offrir une vue d’ensemble sur leurs opérations douanières, la possibilité d’en assurer le suivi au quotidien et en temps réel et ainsi de leur permettre de disposer d’informations fiables et actualisées les aidant à mieux identifier d’éventuelles contraintes et à anticiper les risques potentiels. Le second produit que l’Administration des Douanes lance concomitamment avec Diw@nati, porte le nom de Bayyan Ly@. Il s’agit d’une application mobile gratuite qui contribue à la protection des consommateurs en les informant sur l’authenticité de certains produits du marché. S’exprimant lors d’un point de presse dédié à la présentation de ces deux produits digitaux, le directeur général de l’ADII, Nabyl Lakhdar, a souligné que les deux produits permettront d’améliorer la relation avec les opérateurs et le consommateur, en leur donnant accès à l’information douanière dont ils ont besoin de manière « rapide », « simple » et « transparente ».

Akhbar Al Yaoum

• Campagne agricole 2020-2021 : Un taux de réalisation de 60% du programme d’assolement d’automne en cultures maraichères. Les réalisations du programme d’assolement d’automne en cultures maraichères de la campagne agricole 2020-2021 ont atteint 62.700 ha, soit 60% du programme arrêté par le département de l’agriculture (1005.000 ha), a annoncé le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Les taux de réalisation des principales cultures sont de 88% pour la tomate, 62% pour la pomme de terre et 42% pour l’oignon, ajoute le ministère dans un communiqué, notant que ce programme maraicher sera réalisé en totalité avant la fin de décembre 2020. Les grandes cultures d’automne (céréales, semences, légumineuses, fourrages et cultures sucrières), et en raison du retard des précipitations, les réalisations à ce jour ont atteint 1.200.000 ha, soit 21% du programme global arrêté pour toutes les cultures (5.733.000 ha) avec un taux de réalisation qui a atteint 74% pour les cultures sucrières, explique le ministère.

L’Opinion

• Transactions électroniques : Une loi pour améliorer la confiance. Le projet de loi en question a pour objet de déterminer un cadre précis concernant la création des signatures et cachets électroniques. Si elle est promulguée, ladite loi renforcera l’arsenal juridique contenant, entre autres, la loi 05.20 relative à la cybersécurité et la loi 53.05 relative à l’échange électronique des données juridiques. Outre les règles encadrant la sécurisation des échanges, correspondances ou contrats électroniques, la future loi s’articule également autour de mesures à même de gérer et contrôler les opérations réalisées par les prestataires de services de confiance, notamment la création, l’authentification et la conservation des signatures et cachets électroniques.

• La nouvelle gare routière de Rabat sera bientôt prête. Dotée d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 160 millions de Dhs, sans compter les aménagements extérieurs, la future gare routière de Rabat comportera 46 quais pour autocars, un parking pour stationnement courte durée (24 places) et un autre pour stationnement de longue durée (20 places), ainsi que des espaces de restauration et d’attente. Il est à rappeler que les travaux ont été lancés en 2017, la nouvelle gare devrait servir à fluidifier le trafic à l’intérieur de la ville et à la réduction du taux de pollution.

Al Bayane

• Enseignement : Toutes les catégories des enseignants débrayent cette semaine. Les enseignants titulaires et les contractuels débrayeront au cours de cette semaine précédant les vacances scolaires. Les premiers observeront une grève de deux jours du 1er au 2 décembre, alors que les autres débrayeront du 1er au 3 décembre. La grève des premiers, qui dénoncent les conditions professionnelles ainsi que les restrictions des libertés syndicales, a été initiée par le Syndicat national de l’enseignement affilié à la CDT et la Fédération nationale de l’enseignement (FNE). En plus des sit-in régionaux, un sit-in se tiendra le 2 décembre à 11h devant le ministère de tutelle à Rabat. Pour la catégorie des enseignants contractuels, la Coordination nationale des enseignants contractuels proteste contre les «déductions illégales» sur leurs salaires, ainsi que contre la «discrimination» du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique contre les enseignants contractuels.

• Josep Borrell interpelé sur l’assassinat par l’armée algérienne de deux jeunes des camps de Tindouf. Le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell a été interpelé sur l’assassinat par l’armée algérienne de deux jeunes des camps de Tindouf. Dans une question, qui lui a été adressée par le député européen Ilhan Kyuchyuk, Borrell est interrogé s’il était au courant de «cette tragédie qui n’est pas la première et ne sera pas la dernière en raison des conditions de vie difficiles dans les camps de Tindouf». Le chef de la diplomatie de l’UE est également interpelé par l’eurodéputé sur « les actions qu’il compte entreprendre pour aider à la protection de la population des camps de Tindouf ». Ce n’est pas la première fois que cette affaire est évoquée au niveau des institutions européennes. Tout récemment, un autre eurodéputé a adressé une question parlementaire à la Commission européenne au sujet de l’assassinat de ces deux jeunes par l’armée algérienne. L’affaire remonte au 19 octobre dernier quand deux jeunes sahraouis ont été brûlés vifs par des soldats algériens alors qu’ils se trouvaient au fond d’une tranchée d’orpaillage non loin des camps de Tindouf.

Assahraa Al Maghribiya

• Niamey : les ministres des AE de l’OCI saluent les efforts de SM le Roi pour la protection de la ville d’Al Qods. Le Conseil des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a salué, vendredi à Niamey, le rôle de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, dans la protection des lieux sacrés de la ville sainte. Les ministres des affaires étrangères de l’OCI ont hautement loué, à l’occasion de la 47è session du conseil des ministres, le combat mené par le Comité Al-Qods contre les mesures israéliennes visant à judaïser la ville sainte. Ils se sont félicités également du rôle tangible de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif dans la réalisation de projets de développement et d’activités au profit des Maqdessis pour soutenir leur résistance, appelant les pays membres de l’OCI à accorder davantage de soutien à l’agence pour appuyer son action. Les ministres ont salué, en outre, la création du Centre culturel marocain « Bayt Al Maghrib » à Al Qods pour promouvoir les valeurs de tolérance et de coexistence entre les cultures et les religions monothéistes.

Al Ahdat Al Maghribia

• Appel au strict respect des mesures anti-Covid dans les écoles. Le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère de la Santé ont appelé les élèves, étudiants, stagiaires et tous les cadres pédagogiques et administratifs exerçant dans les établissements scolaires et universitaires et instituts de formation des secteurs public et privé à veiller au respect strict, régulier et optimal des mesures sanitaires et gestes barrières figurant dans le protocole sanitaire. Dans un communiqué conjoint, les deux ministères ont appelé au lavage et à la désinfection des mains au savon ou à l’aide d’un gel hydroalcoolique, incitant tous les cadres pédagogiques et administratifs, élèves, étudiants et stagiaires de tous les niveaux au port correct et sûr du masque de protection. Ils préconisent en outre le respect de la distanciation physique dans les salles de cours, dans les différents espaces de chaque établissement ainsi qu’à l’entrée et à la sortie. Cet appel fait suite aux dernières évolutions de la situation épidémiologique dans plusieurs régions du Royaume, souligne-t-on de même source.

Le Matin

• OCI : Le Maroc réélu à la Commission Permanente Indépendante des Droits de l’Homme. Le Maroc a été réélu comme membre de la Commission Permanente Indépendante des Droits de l’Homme (CPIDH) de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), samedi à Niamey, en clôture des travaux de la 47è session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI. La réélection du Maroc, en la personne de M. Abderazak Rouane, est une reconnaissance des efforts du Royaume du Maroc dans le domaine des droits de l’Homme et une consolidation de son rôle au niveau de l’Organisation de la Coopération Islamique. La 47ème session, tenue deux jours durant sous le thème « unis contre le terrorisme, pour la paix et le développement », a été marquée aussi par la passation de la présidence du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI entre les Emirats arabes Unis et le Niger et l’adoption de projets de résolutions.

• La décision du Bahreïn d’ouvrir un consulat à Laâyoune réaffirme sa position constante de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc. La décision du Royaume du Bahreïn d’ouvrir un consulat général à Laâyoune réaffirme la position constante de soutien de Manama à l’intégrité territoriale et l’unité nationale du Royaume du Maroc, a affirmé le groupe d’amitié parlementaire Maroc-Bahreïn. Dans un communiqué, le groupe parlementaire a relevé que la décision du Bahreïn d’ouvrir un consulat général à Laâyoune suite à l’entretien téléphonique entre SM le Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa et son frère SM le Roi Mohammed VI intervient en consolidation des liens communs fraternels et solides, de la coopération stratégique et de l’unité d’objectifs et de destin, ainsi que dans le cadre de l’appui à la sécurité nationale arabe. Les parlementaires bahreïnis ont salué, à cette occasion, la décision pertinente de SM le Roi du Bahreïn d’ouvrir cette représentation diplomatique à Laâyoune qui, selon eux, reflète un message de solidarité et de soutien aux efforts du Royaume du Maroc pour la sécurité, la stabilité et le progrès sur l’ensemble de ses territoires et au service du peuple marocain frère. L’Economiste :

• Souss Massa : La région fait sa promo. L’initiative mérite d’être saluée: Le Centre régional de l’investissement (CRI) du Souss Massa vient d’éditer un guide du foncier industriel de la région. C’est l’une des premières opérations de marketing réalisées par le centre. Elle intervient en appui à la déclinaison régionale du plan d’accélération industrielle, lancée en janvier 2018 sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI. Une stratégie qui vise à consolider les secteurs traditionnels, mais aussi à favoriser l’émergence de nouveaux écosystèmes pourvoyeurs d’emplois tels que l’automobile, le cuir, la plasturgie, les matériaux de construction et l’offshoring. L’opération de charme ciblant les investisseurs nationaux et internationaux coïncide également après le lancement en février dernier par le Souverain du programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024, doté de 6 milliards de DH.

• Test PCR : Les laboratoires privés refusent la baisse de tarifs. Après avoir acté la prise en charge et le remboursement du traitement Covid par les cliniques, l’Agence nationale de l’assurance maladie s’attaque à la PCR. Le régulateur travaille en ce moment sur la mise en place d’une nomenclature pour le remboursement du test par l’AMO. Au lieu d’un tarif à 500 DH dans les CHU et laboratoires publics, et entre 650 et 700 DH dans le privé, l’agence propose un prix inférieur à 400 DH dans le public, et de 450 DH pour les laboratoires privés. Du côté du syndicat régional des biologistes médicaux de la région Casablanca-Settat, représentant la majorité des laboratoires privés effectuant le test PCR au Maroc (près de 23 laboratoires), le projet ne passe pas. «Il faut savoir que tous les produits que nous utilisons pour la PCR, que ce soit les réactifs, les consommables, le matériel.., tout est importé. Avec la crise pandémique et la pression de la demande, les prix ont explosé», relève Said El Hafiane, président de ce syndicat.

Aujourd’hui le Maroc

• «Mika» fait de la résistance. L’Exécutif tente une énième fois de verrouiller la procédure de contrôle relative aux sacs et sachets en plastique. Si le pays avait réussi à se doter d’un cadre légal pour interdire l’utilisation des sachets en plastique ou «Mika», le bilan de l’exécution de ce cadre est mitigé. Pour mieux atteindre les objectifs, le gouvernement vient d’adopter un nouveau décret pour durcir encore plus le processus de production et d’utilisation du plastique. Car si l’utilisation de «Mika» est interdite pour faire les courses, elle est toujours autorisée pour des activités industrielles. Une faille qui peut être utilisée par certains réseaux clandestins afin de continuer à produire des sacs en plastique pour le grand public. Le nouveau décret en effet définit la manière de placer la marque ou d’imprimer l’étiquette individuelle qui permet d’identifier les usages auxquels ces sacs sont destinés.

• Global Terrorism Index 2020 : Le Maroc parmi les pays les moins touchés. Le Maroc figure dans la catégorie des pays les moins impactés par le terrorisme, selon l’Indice mondial du terrorisme (GTI) qui est cette année à sa huitième édition. En 2020, le Maroc occupe la 102ème place sur 163 pays avec un score de 0,565. Ainsi, le Royaume a gagné 10 places dans le classement en comparaison avec l’année 2019 où il occupait la 92ème place. Cet indice annuel est élaboré par le principal groupe de réflexion de l’Institute of Economics and Peace (IEP) et constitue la source d’information la plus complète sur les tendances mondiales du terrorisme. A noter que les pays sont classés du «pays le plus impacté» (score : 10) au «pays le moins impacté» (score: 0) par le terrorisme.

Maroc le Jour

• Marocains du monde : Le CCME lance une formation sur le plaidoyer au sujet du Sahara. Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) lancera, lundi prochain, un projet de formation visant à qualifier les Marocains du monde sur le plaidoyer au sujet de la question du Sahara marocain. Motivé par la nécessité d’intensifier les efforts, de mettre en réseau les expertises et de valoriser les ressources scientifiques, humaines et matérielles, ce projet est destiné aux étudiants et professeurs marocains à l’étranger, aux cadres des associations, ainsi qu’aux militants de la société civile et ceux actifs sur les réseaux sociaux, pour le développement de leurs capacités de plaidoyer, précise le Conseil dans un communiqué.

• Covid-19 : Un hôpital de campagne à Agadir. L’offre de santé dans la région Souss-Massa vient d’être renforcée par la mise en place à Agadir, d’un hôpital de campagne destiné à la prise en charge des cas de Covid-19. D’une capacité de 101 lits, cette structure médicale moderne mise en place par le ministère de la santé, dispose de tous les équipements nécessaires. Elle tend à appuyer les efforts des différents intervenants, en vue de renforcer la qualité des soins prodigués. Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de la santé, Rachid Keddar a indiqué que la création de cette structure est une initiative proactive pour faire face à tout développement éventuel de la situation épidémiologique dans la région, notant que la capacité de l’hôpital Hassan II à Agadir est encore suffisante pour prendre en charge les personnes atteintes de Covid-19.

MAP 30 / 11 / 2020

Ce article est également disponible en ar.