08:11:42

mercredi 20 mars 2019

7c1ad3d7 twit yt_flat gplus
Imprimer

Revue de presse quotidienne

Les principaux titres développés par la presse nationale du Mardi 19  mars 2019

Le Matin :

• Le Maroc veut doper les exportations d’olives vers États-Unis. L’accent sera mis sur les créneaux porteurs, notamment les olives noires confites. À cet effet, l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE : Morocco Foodex), prépare un projet de qualification et valorisation des usines de transformation de ce segment d’olives pour que leurs exportations soient en phase avec les exigences de la FDA (Autorité de contrôle alimentaire aux États-Unis). Selon Morocco Foodex, l’oléiculture a connu ces dernières années un net développement grâce au Plan Maroc vert. Aujourd’hui, le secteur est en phase de grandes productions dont les ventes rentables sont devenues difficiles. Développer davantage les opportunités d’exportations reste une solution réaliste.

• La Direction générale des impôts (DGI) est sur un projet de stratégie de développement de son capital humain. Le Fisc compte, en effet, recruter le 30 avril prochain pour 6,5 millions de dirhams, un consultant afin de lui confier la réalisation de l’étude d’élaboration de cette nouvelle feuille de route. Celle-ci devra être, selon les termes de la DGI, « claire, cohérente et en harmonie avec l’évolution actuelle et future de ses missions et de son environnement ». Concrètement, la stratégie en projet définira une image projetée de la DGI de demain, à court et moyen termes et viendra accompagner sa transformation digitale et traduire son impact par une optimisation de l’organisation et des modes de gestion pour une « réelle » agilité opérationnelle. Il s’agit également de dresser une cartographie des ressources humaines actuelles basée, notamment, sur la compétence, la performance, le talent et la vision valeur.

Aujourd’hui le Maroc :

• Rabat abritera vendredi prochain le Forum maroco-belge. Un événement ayant pour vocation d’amplifier l’apport des compétences marocaines en Belgique aux différents chantiers de développement initiés au Maroc. Organisée par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, l’objectif de cette manifestation est d’examiner avec tous les partenaires, marocains et belges, les voies et moyens de renforcer la mobilisation des compétences marocaines en Belgique pour participer au développement économique, social et culturel des deux pays.

• Mettre en place un fonds d’appui dédié à encourager la certification Halal des PME, TPME et coopératives marocaines sur une durée minimum de cinq années est l’un des plaidoyers présentés lors de la 5ème édition du Forum Halal Maroc tenu par l’Institut marocain pour la normalisation (Imanor). Cet appel a été lancé par la Communauté des exportateurs représentée par l’Association marocaine des exportateurs (Asmex). L’idée étant également de mobiliser les institutions et le secteur privé pour assurer une reconnaissance plus soutenue à l’échelle internationale.

L’Economiste :

• Mini-révolution dans la procédure de remboursement TVA. Elle est simplifiée pour les entreprises dont les comptes sont certifiés par un commissaire aux comptes. Elles n’auront plus à présenter la tonne de documents exigés jusque-là. L’essentiel du travail de vérification et de pointage des justificatifs sera assuré par les commissaires aux comptes. Ce qui devrait alléger la procédure pour le contribuable obligé d’attendre plusieurs mois avant de se faire rembourser et pour l’administration. Le changement court depuis le 4 mars, date de la publication au BO de l’amendement du décret du 31 décembre 2006. Sa mise en œuvre nécessite néanmoins quelques aménagements et attendra quelques semaines encore. Une note circulaire de la DGI en précisera les modalités d’application.

• Le gendarme des marchés financiers est en train de finaliser la première édition de l’examen d’habilitation professionnelle. Le test est destiné à délivrer un visa aux professionnels exerçant une fonction au sein des structures soumises au contrôle du régulateur conformément aux dispositions de la loi 43-12. Mais l’idée même du test ne passe pas chez les professionnels. Certains estimant qu’ils ont suffisamment d’expérience pour en être dispensés. D’autres encore craignent l’impact sur une activité naissante. En tout cas, la réunion rassemblera, jeudi 21 mars, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), l’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC) et les sociétés gestionnaires d’OPCC (Organismes de placement collectif en capital). La rencontre sera consacrée, entre autres, à la présentation des modalités de l’examen d’habilitation.

L’Opinion :

• Un total de 314 journaux électroniques se sont conformés aux dispositions de la loi relative à la presse et à l’édition, indique le ministère de la Culture et de la Communication – Département de la Communication. L’axe Rabat-Casablanca-Marrakech s’accapare l’intérêt des éditeurs, avec une concentration de 75%. Cette part atteint 8% dans la région Souss-Massa et 5% respectivement pour les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et Fès-Meknès.

• Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a procédé, conformément à son règlement intérieur, à l’élection de son bureau au titre de l’année 2019. Le nouveau bureau est ainsi composé, outre son président, Ahmed Réda Chami, des représentants des cinq catégories qui composent le Conseil, élus par l’Assemblée Générale du 28 février 2019, à savoir Tarik Aguizoul, représentant de la catégorie des experts et Mohamed Benjouida, représentant la catégorie des syndicats. Il s’agit également d’Abdelkrim Foutat, représentant la catégorie des organisations et associations professionnelles, Karima Mkika, représentante la catégorie des organisations et associations œuvrant dans les domaines de l’économie sociale et de l’activité associative, et Lotfi Boujandar, représentant la catégorie des membres es-qualité.

Al Bayane :

• Le ministère de la santé a programmé 415 campagnes médico-chirurgicales intra-hospitalières au niveau des 12 régions du Royaume dans le cadre de l’initiative « Zéro rendez-vous des interventions chirurgicales dans les hôpitaux publics ». L’annonce en a été faite lors de la réunion de la commission nationale chargée du suivi de cette initiative visant à réduire le délai des rendez-vous chirurgicaux et atteindre l’objectif 0 d’ici la fin d’année. Cette initiative concernera toutes les spécialités chirurgicales, en l’occurrence l’ophtalmologie, l’oto-rhino-laryngologie, la chirurgie générale, et ce au profit de tous les patients utilisateurs des hôpitaux publics nécessitant une intervention chirurgicale, avec une priorité accordée aux patients bénéficiaires du Ramed.

• Un accord de prêt d’un montant d’environ 700 millions de dollars relatif à l’appui des politiques de développement pour l’inclusion financière et l’économie numérique a été signé entre le ministère de l’Économie et des finances et la Banque mondiale. Cette opération contribuera notamment au renforcement de l’inclusion financière et à la transformation numérique au profit des individus, entreprises et entrepreneurs ainsi que l’accélération de l’adoption des technologies numériques afin d’en faire une source d’emplois, de croissance et de services de meilleure qualité. L’accompagnement de la Banque mondiale à cette opération témoigne de la confiance et de l’appui constant apportés par cette institution au processus de réformes engagé par le Maroc notamment dans le secteur financier.

Libération :

• Les progrès réalisés par le Maroc dans le domaine de la promotion des droits de la femme ont été mis en exergue, lors d’une rencontre organisée par le consulat général du Maroc à Bilbao, dans le nord de l’Espagne, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme. Initiée avec le soutien du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, cette manifestation a été une occasion pour fêter des expériences réussies des femmes, en général, et de la gent féminine marocaine, en particulier.

• Quand la couverture sociale des indépendants va-t-elle effectivement démarrer? « On attend toujours la publication des textes d’application. On redoute un scénario identique à celui de la loi n° 17-04 portant Code du médicament et de la pharmacie dont le projet a été déposé en 1998 pour n’être adopté par le Parlement qu’en 2006 et dont les textes d’application n’ont été publiés qu’en 2008 », a indiqué Khalid Zouine, président du Conseil national de l’Union nationale des pharmaciens du Maroc (UNPM). En fait et contrairement aux employés dont la cotisation est assise sur le salaire, les indépendants devront s’acquitter d’un forfait. Le taux de cotisation pour l’Assurance maladie des indépendants (AMI) sera aligné à celui de l’AMO des salariés, soit 6,37 % du revenu. Ce taux va être appliqué à toutes les catégories professionnelles dont les pharmaciens.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La Gambie est attachée à son partenariat avec le Maroc, les deux pays étant liés par une coopération historique, a indiqué Isatou Touray, vice-présidente de la Gambie. « Le Maroc et la Gambie entretiennent depuis longtemps de bonnes relations de coopération et le Royaume n’a eu de cesse de soutenir Banjul », a indiqué Touray qui vient d’être nommé à son nouveau poste, ajoutant que « cette coopération se poursuivra dans le cadre des valeurs démocratiques que partagent les deux pays ». « Le président Adama Barrow tient à la coopération avec les partenaires engagés dans le développement de la Gambie et le Maroc fait partie de ces pays ayant toujours soutenu notre pays », a-t-elle ajouté dans une en marge du 5-ème Forum de Dakhla, tenu du 14 au 17 courant sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

• Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a été primé, lors de la première édition du « Prix de l’Excellence des banques digitales arabes -2018 » tenue récemment en Tunisie, en tant que meilleure institution bancaire en matière d’inclusion financière numérique dans le monde arabe. « Le GCAM voit ainsi ses diverses initiatives et actions de transformations digitales plébiscitées à l’échelle du monde Arabe », s’est félicité le groupe, précisant que « c’est le Relais Digital, innovation du GCAM, qui a été à l’honneur ». Véritable espace offrant une autonomie exceptionnelle à la clientèle du monde rural et agricole, le Relais Digital est un point de vente équipé d’automates à la pointe de la technologie offrant une panoplie de services bancaires pouvant être réalisés en self-service ou à travers un échange audiovisuel avec un chargé de clientèle basé dans une plateforme de middle office digitale.

Al Alam :

• Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est dit déterminé à prendre les mesures administratives et légales à l’encontre de toute personne entravant le bon déroulement des cours, indiquant qu’il va engager les procédures administratives en vigueur face à tout cas d’absentéisme injustifié. Pour Abdellah Ghedouini, membre de la coordination des enseignants contractuels, le ministère a rendu public un communiqué comminatoire, notant que tous les professeurs aiment leurs patries et que les slogans levés par la coordination consistent à « défendre l’école publique dont l’accès est un droit à chaque citoyen ». Les professeurs se sont dit prêts à rattraper le retard en matière de cours dispensés aux élèves, à conditions de donner activement suite à leurs revendications.

• Le bureau national du syndicat national des agents de l’agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie, affilié à l’UGMT, a réitéré sa demande au ministère de l’agriculture d’accélérer la cadence pour résoudre la problématique de la retraite complémentaire pour les agents du secteur. Le bureau a également souligné la nécessité d’une intervention de l’administration de l’Agence pour mettre fin aux infractions entravant les activités de la fondation des œuvres sociales en vue de mettre en place un régime de transition transparent et équitable qui prend en considération les conditions sociales des agents. Le bureau a aussi demandé de publier un exemplaire de l’accord établi avec la société d’assurance.

Al Ahdat Al Maghribia :

• Réagissant à l’annonce de nouvelles grèves des enseignants contractuels, le ministère de l’Education nationale de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a décidé de remplacer, à partir du 18 mars, les professeurs contractuels grévistes par des enseignants titulaires, vacataires ou des cadres des Académies et de résilier les contrats établis avec les enseignants contractuels stagiaires. Dans un communiqué, l’Académie régionale de Guelmim-Oued Noun indique que la résiliation de ces contrats découle de l’application des clauses du contrat de stage établi entre les parties concernées, notamment la clause n°15 stipulant que l’absence injustifiée et sans document officiel pour plus de cinq jours ou dix demies journées durant la période de stage est considérée comme une violation à la clause établie avec l’Académie, ce qui nécessite la résiliation des contrats.

• Saâd Dine El Otmani, chef du gouvernement, a indiqué que malgré les efforts déployés pour inclure l’arabe dans l’administration, son utilisation demeure faible. Le chef du gouvernement a souligné l’importance d’une action concertée entre société civile, citoyens et administration pour asseoir la place de l’arabe aux cotés de l’amazigh dans les administrations du Royaume. La promotion de la langue « ne se réduit pas aux solutions fallacieuses et à l’adoption des lois, mais passe par l’application effective de ces lois, et ce, dans le respect de la Constitution », a-t-il dit lors du 6è Congrès national de la promotion de la langue arabe sur la politique éducative au Maroc.

Akhbar Alyaoum :

• Le ministère des Habous et des affaires islamiques a entamé un recensement détaillé des mosquées du Royaume, estimées à 51.000 lieux. Cette opération exige de fournir toutes les informations relatives aux mosquées. Elle doit renseigner notamment sur la dénomination de la mosquée, la date de sa construction, le nombre de prieurs et les types des prières qui y sont effectuées.

• Hakim Benchemach, secrétaire général du PAM, a appelé les militants de son parti à se mobiliser pour les élections prochaines, soulignant que les tentatives d’instiller une bipolarisation artificielle dans les esprits des Marocains seront sans effet. Benchemach, qui s’exprimait lors d’une rencontre d’information à Marrakech, a souligné que son parti va récupérer sa force car le pays a besoin de lui. Selon lui, l’ambition du parti pour les prochaines élections est de recueillir autant de voix que lors des élections précédentes.

Al Massae :

• L’activité dans les hôpitaux publics serait paralysée par une grève nationale prévue jeudi prochain par le mouvement des infirmiers et des techniciens de la santé. Cette grève sera accompagnée par un sit-in devant le siège du ministère de la Santé. Cette action sera suivie d’une autre grève de 24 heures que le mouvement entend observer le 28 courant. La deuxième grève serait accompagnée de plusieurs sit-in devant les directions régionales de la Santé.

• Ahmed Akhchichen, vice-secrétaire général du PAM, a indiqué que, malgré le statut dont il jouit sur l’échiquier politique national, le parti du tracteur a traversé durant ces deux dernières années une situation délicate, dont son incapacité à mettre en œuvre sa restructuration. Khchichen, qui s’exprimait lors d’une rencontre d’information à Marrakech, a affirmé que les rencontres que le parti organise avec les militants dans les régions du royaume permettent de discuter de tous les points essentiels, notamment la structuration du parti en matière d’organisation, l’amélioration du discours politique et le renouvellement du programme du parti.

Bayane Alyaoum :

• Le ministre de la justice Mohamed Aujjar a souligné la détermination de son département à adopter incessamment la loi régissant la profession de notariat selon la formule la plus appropriée à laquelle aspirent l’ensemble des notaires, à même de répondre aux mutations survenues sur les scènes nationale et internationale, et de garantir à la profession les moyens de sa promotion et de sa modernisation pour jouer un rôle prépondérant dans le développement global et inclusif que connaît le Royaume. Intervenant à l’ouverture des travaux du 1er Congrès des notaires du Maroc, à Marrakech, il a affirmé que le décret fixant les honoraires des notaires va bientôt voir le jour et constituera une valeur ajoutée pour la profession.

• La réduction des coûts d’accès aux soins à travers la démocratisation de l’offre de santé et de médicaments de qualité constitue aujourd’hui un facteur de stabilité sociale, économique voire même politique, a indiqué le ministre de la Santé, Anas Doukkali. Ainsi, le Royaume a mis en place le « Plan Santé 2025 » qui accorde une importance particulière au renforcement des programmes nationaux de santé et à la mise en place d’un modèle de développement global et intégré visant à satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants des citoyens, a expliqué Doukkali, qui intervenait lors d’une conférence intergouvernementale organisée dans le cadre du 5ème Forum Crans Montana de Dakhla.

Rissalat Al Oumma :

• Les prix de la volaille ne cessent d’augmenter depuis la semaine dernière. Chez les détaillants, ces prix atteignent actuellement entre 15 et 16 DH le kilogramme. Les professionnels veulent saisir cette occasion propice pour compenser les pertes qu’ils ont récoltées ces derniers mois, à cause d’une baisse dramatique des prix dans les fermes. Selon eux, ce sont les intermédiaires qui bénéficient le plus de la filière de la commercialisation du produit. • Les services de douane au poste-frontière de Bab Sebta durcissent les mesures de contrôle des marchandises de contrebande. Ils ont interdit aux automobilistes d’introduire les biens de contrebande sur le territoire national. Selon des sources du journal, des milliers de personnes exerçant dans cette activité n’osent pas transporter ces marchandises par crainte d’une saisie de leurs voitures.

map

Ce article est également disponible en ar.