00:52:18

lundi 30 mars 2020

7c1ad3d7 twit yt_flat

Revue de presse quotidienne

Les principaux titres développés par la presse nationale Vendredi 27  mars 2020

Le Matin

• Approvisionnement « normal » des marchés, « stabilité » des prix de la majorité des produits les plus consommés. L’état d’approvisionnement des marchés nationaux est « normal », a affirmé jeudi la Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et du contrôle des prix et de la qualité, relevant une « stabilité » des prix de la majorité des produits les plus consommés. Sur la base des données présentées par les services compétents relevant de tous les départements ministériels concernés par l’approvisionnent, les prix et le contrôle, la commission a noté, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion tenue au siège du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration – Département des Affaires générales et de la gouvernance, que « la situation est normale et les marchés sont approvisionnés de tous les produits de base » et ce, grâce aux mesures intenses sur lesquelles veillent tous les départements concernés en partenariat avec les professionnels.

• Covid-19 : Mobilisation du personnel des établissements pénitentiaires pour protéger la population et l’espace carcéraux. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé mercredi la mobilisation de son personnel travaillant dans les établissements pénitentiaires, en vue de protéger les pensionnaires, l’espace carcéral, le personnel ainsi que les membres de leurs familles contre la contamination par le nouveau coronavirus, en les mettant en quarantaine. « Cette décision s’inscrit dans le cadre des mesures préventives contre la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) prises par le Maroc et vient en application des dispositions légales relatives à la quarantaine », a indiqué la DGAPR dans un communiqué, soulignant qu’elle est « consciente de la nécessité de l’application correcte et efficace de ces dispositions ».

Bayane Al Yaoum

• Le ministère de la Santé approuve l’utilisation de la chloroquine. L’utilisation de la « chloroquine » et les publications scientifiques qui en découlent dans certain nombre de pays comme la Chine et les Etats-Unis ont toutes confirmé des résultats positifs pour l’utilisation dudit protocole dans le traitement des malades de Covid-19, a affirmé, mercredi, le ministère de la Santé, soulignant qu’il a adopté ce protocole de traitement après étude et décision de la Commission technique et scientifique du programme national de prévention et de contrôle de la grippe et des infections respiratoires aiguës sévères. « Dans le cadre de son interaction avec le débat en cours sur l’efficacité du protocole de traitement pour les personnes contaminées par le Covid-19 à base de la Chloroquine et de l’hydroxychloroquine, et soucieux du principe de transparence totale qu’il a adopté dès le départ, le ministère indique dans un communiqué que la description et l’utilisation de ce médicament qu’il a généralisé il y a quelques jours dans les centres hospitaliers universitaires et les directions régionales de la Santé au niveau du Royaume pour traiter les cas de contamination par le « Covid-19 », est un médicament connu et utilisé depuis des années pour guérir le paludisme et des maladies chroniques (telles que l’arthrite et autres maladies immunitaires) pour de longues durées pouvant atteindre des années parfois, et ce sous surveillance médicale stricte et spécialisée afin de suivre et limiter les effets secondaires qui peuvent en résulter.

• Les fonctionnaires de la préfecture de police de Rabat organise une collecte de sang. Les éléments de la préfecture de police de Rabat ont organisé, mercredi au Centre de transfusion sanguine, une collecte de sang, pour pallier le manque qu’enregistrent les centres de transfusion sanguine de par le Royaume, durant cette conjoncture exceptionnelle marquée par la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Acte noble et initiative humaine de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), cette opération vise à consacrer la culture du don de sang et à consolider les valeurs de la solidarité entre les citoyens, pour venir en aide aux malades ayant besoin de sang surtout dans cette période difficile. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des recommandations et instructions de la DGSN et intervient en partenariat avec le Centre de transfusion sanguine, le Centre de santé et l’Inspection de la DGSN, a indiqué le chef d’état-major du corps urbain à la préfecture de police de Rabat, Rachid Brikat, dans une déclaration à la chaine M24 de la MAP.

L’Economiste

• Droit du travail: les questions qui préoccupent les dirigeants. Le coronavirus désoriente les chefs d’entreprises: obligations contractuelles, risques sanitaires, mesures préventives… Les cabinets d’avocats sont inondés par les questions de leurs clients au sujet du droit du travail. « Les interrogations les plus récurrentes concernent la force majeure et ses effets sur l’exécution des contrats en cours, notamment ceux qui lient un employeur à son salarié », confie l’avocate Salima Bakouchi. La force majeure peut justifier la suspension d’un contrat de travail comme le prévoit l’article 54 du code du travail. En revanche, il est plus difficile d’engager un licenciement pour motifs technologique, structurel ou économique.

• Crédit: les demandes de report d’échéances affluent. La production de crédit s’est comportée plutôt normalement sur les deux premiers mois de l’année, relèvent plusieurs banquiers. En revanche, c’est une toute autre affaire depuis l’apparition du premier cas de coronavirus et les mesures prises par le gouvernement pour endiguer sa propagation. « Il y a un léger fléchissement depuis début mars », constatent-ils. La demande serait sévèrement touchée dans les prochains mois. Cela dépendra de la durée du confinement et de l’évolution de la situation sanitaire. En tout cas, l’appréciation des ménages va radicalement changer. Dans de nombreux cas, les projets d’achats de biens durables comme un véhicule ou d’investissement immobilier sont d’ores et déjà reportés, voire annulés, en raison des incertitudes sur l’ampleur et la durée de la crise.

Aujourd’hui le Maroc

 

• Zones sinistrées : l’indemnisation des agriculteurs lancée. Les expertises de terrain sont en cours et les dispositions pour l’indemnisation des agriculteurs dans les zones défavorables et moyennement favorables sont prises. C’est ce que vient d’annoncer le ministère de l’agriculture en ajoutant que la campagne agricole 2019/2020 progresse dans un contexte climatique marqué par un déficit pluviométrique ayant impacté le développement de certaines cultures. «Au regard de la situation, les services du ministère de l’agriculture et de la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA) ont démarré, dès le début du mois de mars, les opérations d’expertises pour la déclaration de sinistre dans les zones défavorables et moyennement favorables », indique la même source.

• Une ligne maritime s’ouvre au port d’Agadir. Une nouvelle liaison maritime dédiée aux conteneurs frigorifiques entre Agadir et Port-Vendres (France) a vu le jour, le 21 mars, à raison d’une escale par semaine, a annoncé l’Agence Nationale des Ports (ANP). Cette nouvelle ligne maritime, « fruit de plusieurs réunions de préparation et de coordination entre les divers partenaires, aussi bien au niveau local qu’au niveau central de l’Armateur CMA CGM, ambitionne de convertir le trafic TIR (utilisant la plateforme portuaire de TANGER MED) en conteneurs frigorifiques exploitant les infrastructures portuaires d’Agadir », indique l’ANP dans un communiqué publié mercredi sur son site web. L’Agence explique qu’avant la pandémie de covid-19, les exportateurs de la Région Sous-Massa utilisaient les services de transport terrestre qui offraient une prestation flexible et porte à porte.

 

Rissalat Al Oumma

 

• Services marchands non financiers: 58% des patrons anticipent une stabilité de l’activité au T1-2020. Les anticipations des chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers, pour le 1er trimestre 2020, révèlent une stabilité de l’activité globale, selon 58% d’entre eux, et une hausse selon 22%, d’après le Haut-commissariat au Plan (HCP). Ces anticipations seraient dues, d’une part, à l’amélioration prévue dans les activités de « l’Entreposage et services auxiliaires des transports » et, d’autre part, à la baisse prévue dans les branches des « Transports aériens », « Transports par eau » et de « l’Hébergement », indique le HCP dans une note sur les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises au 1er trimestre 2020. Selon les résultats de cette enquête, 62% des chefs d’entreprises anticipent une stabilité de la demande et 70% une stagnation des effectifs employés.

• Crédit agricole: des mesures pour alléger l’impact du déficit pluviométrique. Le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a annoncé, mercredi, la mobilisation dans les jours à venir d’un ensemble de mesures pour alléger l’impact du déficit pluviométrique de la campagne agricole 2019-2020. Ces mesures, qui seront initiées en concertation avec le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, se déclinent en trois axes à savoir « le déploiement d’une enveloppe supplémentaire de crédit de 1,5 milliard de dirhams (MMDH) », « le retraitement de l’endettement des agriculteurs pour leurs échéances à venir » et « le financement des importations de blé et d’aliments de bétail par les sociétés importatrices clientes », précise le GCAM dans un communiqué.

 

 

Akhbar Al Yaoum

• Covid-19: Maroclear assure la continuité de ses activités. Dans le contexte de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), le dépositaire central des valeurs mobilières au Maroc (Maroclear) a assuré la continuité de ses services, informant les intervenants du marché financier marocain que ses activités se poursuivent dans des conditions normales. Le dépositaire central a pris les mesures préventives qui s’imposent et ce, en vue de préserver la santé et la sécurité de tous, conformément aux directives des Autorités, indique Maroclear dans un communiqué, assurant les intervenants de marché et le public qu’il a mis en place, au travers de son Plan de Continuité d’Activité, l’ensemble des dispositifs lui permettant d’assurer la continuité et la sécurité de ses services. Dans ce sens, Maroclear veille à maintenir toutes ses activités à savoir la Codification, l’Admission des valeurs, le Règlement/Livraison de Titres et le traitement des Opérations sur Titres dans des conditions optimales afin de répondre aux attentes de la Place financière.

• L’écosystème des startups se mobilise face à la pandémie du COVID-19 (CGEM) . La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), à travers sa Commission « Startups et Transformation digitale », en partenariat avec l’Association Moroccan Start-up Ecosystem Catalysts (MSEC), mobilise l’ensemble des startups marocaines pour accompagner l’élan de solidarité nationale face à la pandémie du COVID-19. Dans le cadre de cette initiative citoyenne baptisée “SolidariTECH”, une dizaine de startups à fort impact opérant notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la sensibilisation ou encore du financement, a mis en place des solutions innovantes et agiles à des problématiques liées au contexte actuel, au profit des citoyens, des entreprises et de l’État, souligne un communiqué de la Confédération. Ces startups seront présentées via une série de capsules qui sera diffusée sur les réseaux sociaux et dans des médias digitaux, explique la même source.

 

 

Al Massae

 

• Entrée en vigueur de la loi relative à la médecine légale. Dans une mesure qui vise à crédibiliser les diplômes et les expertises médicales ordonnées par la justice en cas de litiges, la loi réglementant l’exercice de la médecine légale est entrée en vigueur après sa publication au Bulletin officiel. Ladite loi détermine les missions assignées aux médecins légistes, notamment le diagnostic clinique des blessés, la remise de certificats et la réalisation de rapports sur ces cas et donner des avis techniques sur les affaires portées devant la justice (l’examen et la détermination des faits à la suite d’un crime…). La loi vise, entre autres, à réorganiser la profession, à combler le vide juridique et palier au déficit chronique des médecins légistes.

• Rabat-Kénitra: Les cliniques privées se mobilisent contre le coronavirus . Dans le cadre de la mobilisation du corps médical civil et militaire pour lutter contre la propagation du Covid-19 au Maroc, plusieurs cliniques privées de la région de Rabat-Kénitra ont décidé de mettre leurs établissements à la disposition du ministère de la Santé dans le but de renforcer l’écosystème de la santé. Cette décision a été prise suite à une réunion, tenue les 19 et 23 courant, entre la présidente du conseil régional de l’Ordre des médecins et les représentants des cliniques privées. Il s’agit en effet de 4 cliniques de renommée à Rabat, dont une est spécialisée dans la réanimation des enfants. Pour ce qui est des autres cliniques, elles s’engagent à contribuer à l’équipement des infrastructures sanitaires dédiées à contrer le coronavirus et à mettre ses locaux à la disposition du ministère de tutelle si besoin.

 

L’Opinion

• Arrestation à Rabat et Témara de deux individus pour vol par effraction. Les éléments de la police judiciaire de Rabat et Témara ont procédé, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation de deux individus pour leur implication présumée dans le vol par effraction au sein d’une agence de transfert d’argent. Les services de la Sûreté nationale de Témara avaient fait, lundi, le contact du vol d’une somme d’argent en monnaie nationale au sein d’une agence commerciale de transfert d’argent, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que les recherches et investigations scientifiques et techniques menées ont permis d’interpeller deux individus, aux antécédents judiciaires pour vol, présumés impliqués dans ce vol. Les perquisitions menées aux domiciles des deux prévenus ont permis la saisie et la récupération d’une grande partie de la somme d’argent volée, selon la même source.

• Agadir: le port assure la continuité. Le port d’Agadir, principal port de la zone sud du Royaume, assure la continuité de ses activités en dépit d’un contexte marqué par la crise de la Pandémie de Covid-19, a indiqué, mercredi, l’Agence Nationale des Ports (ANP). « En ce moment de crise sanitaire, le port d’Agadir a mis en place un ensemble de dispositifs permettant d’assurer la continuité de ses activités en termes d’accueil des navires et de réception des marchandises aussi bien à l’import qu’à l’export », souligne l’ANP dans un communiqué. Les mesures arrêtées sur la base des consignes sanitaires mises en place par les autorités compétentes et en concertation avec les différents intervenants portuaires ont démontré leur pertinence, puisqu’elles ont permis d’assurer une continuité des activités dudit port.

Al Alam

 

• Secteur informel: l’Executif devrait aider 3 millions de travailleurs. L’indemnité forfaitaire mensuelle pour arrêt temporaire de travail est une bonne mesure pour les salariés en situation régulière, a dit le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), notant qu’il ne faudrait pas laissé de coté les travailleurs de l’informel. Le gouvernement ne devrait pas négliger ce secteur qui représente 65% de l’économie nationale et emploie 3 millions de travailleurs. L’UGTM adressera une proposition au gouvernement pour entreprendre des mesures d’urgence vis-à-vis de cette catégorie surtout durant l’état d’urgence sanitaire, a-t-il dit dans un entretien téléphonique.

• Covid-19: Un staff médical militaire renforce l’offre sanitaire à Settat. Conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI un staff médical militaire s’est joint au personnel du Centre hospitalier provincial Hassan II de Settat, pour contribuer, à côté du corps médical civil, aux efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) dans la province. Le staff médical militaire se compose de plusieurs médecins, d’infirmiers, d’assistantes sociales, des aides soignants et des cadres paramédicaux appartenant aux Forces armées royales et à la Gendarmerie royale.

 

 

Al Ahdat Al Maghribia

• Covid-19: Le Fonds spécial de gestion de la pandémie collecte près de 28 MMDH. Le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), mis en place sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a atteint près de 28 milliards de dirhams (MMDH), selon un décompte de la MAP. Plusieurs dons d’entreprises et de fondations viennent s’ajouter aux contributions suscitées, en plus des dons de particuliers et des montant recueillis à partir du service SMS sur le numéro « 1919 », mis en place pour permettre aux citoyens, s’ils le souhaitent, de contribuer au Fonds spécial de gestion de la pandémie du Coronavirus, sachant que chaque SMS vers ce numéro représente un don de 10 dirhams.

• Covid-19: plus de 40.000 salariés en arrêt temporaire de travail. Après le lancement du portail dédié à l’indemnité forfaitaire mensuelle, la CNSS a reçu 9 262 demandes d’entreprises, comptabilisant ainsi 41 213 salariés en arrêt temporaire de travail suite à l’état d’urgence sanitaire décrété au Maroc. Selon les données de la CNSS, le montant de l’indemnité forfaitaire mensuelle s’est chiffré, jusqu’à jeudi matin, à 41 millions de dirhams (MDH). Du 15 mars au 30 juin prochain, la CNSS s’engage à verser une compensation mensuelle nette s’élevant à 1000 DH pour le mois de mars, et 2000 DH pour les mois d’avril, mai et juin.

 

 

Libération

• Le déploiement du programme spécifique de sauvegarde du cheptel démarre aujourd’hui. Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts a annoncé avoir mis en place un programme de sauvegarde ciblé qui consiste en la distribution de 2,5 millions de quintaux d’orge subventionné pour le prochain trimestre au profit des éleveurs des zones affectées par le déficit des pluies, et ce à partir d’aujourd’hui. La campagne agricole actuelle a été caractérisée par un déficit pluviométrique dans plusieurs régions du Royaume, relève un communiqué du ministère, notant que ce manque de pluie a impacté notamment les parcours de jachère et des cultures fourragères nécessaires à la couverture des besoins alimentaires du cheptel national.

• Fonds Spécial: L’ONEE annonce une contribution de 30 MDH. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) annonce, mercredi, une contribution de 30 millions de dirhams (30 MDH) au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), tout en réaffirmant « sa mobilisation totale pour garantir l’alimentation de tous les citoyens en électricité et en eau potable ». La contribution de l’ONEE comprend un mois de salaire pour le Directeur général, 50% pour les directeurs, 10% pour le reste du personnel, ainsi qu’une enveloppe de 13 millions de dirhams (13 MDH) consentie par le Conseil des œuvres sociales de l’Office, indique un communiqué de l’établissement. « Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mobilisation citoyenne et de l’élan de solidarité nationale pour contribuer à la lutte contre les effets de la pandémie sur notre pays », souligne la même source.

 

 

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Covid-19: Un staff médical militaire mobilisé à Al Hoceima pour renforcer l’offre sanitaire. Un staff médical militaire s’est joint au personnel de l’hôpital provincial d’Al Hoceima, pour contribuer au renforcement de l’offre sanitaire dans la province. L’équipe médicale, qui a été reçue en présence notamment du gouverneur de la province, Farid Chourak, du commandant de la place d’armes d’Al Hoceima et des responsables des services de sécurité de la province, contribuera aux côtés de son homologue civile aux efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Dans une déclaration à la presse, le délégué provincial de la santé d’Al Hoceima, Mouha Aki, a expliqué que le personnel médical militaire apportera l’aide nécessaire aux cadres médicaux et paramédicaux civils pour participer côte à côte aux efforts de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus. A cette occasion, le staff médical militaire a effectué une visite de terrain à l’hôpital provincial d’Al Hoceima et à l’hôpital de proximité d’Imzouren, a-t-il ajouté.

• Le port de Mohammedia continue d’assurer ses prestations. Le port de Mohammedia, principal port pour le traitement du trafic des produits pétroliers à l’échelle nationale, continue d’assurer ses prestations en dépit d’un contexte marqué par la crise de la pandémie Covid-19, a indiqué l’Agence Nationale des Ports (ANP) dans un communiqué. Les activités du port de Mohammedia, concentrées sur le transit des produits énergétiques, revêtent une importance capitale pour le tissu économique national, souligne le communiqué, notant qu’en ce moment exceptionnel marqué par la pandémie Covid-19, des efforts exceptionnels doivent être déployées pour maintenir à un niveau normal la réception de ces produits.

map 27/03/2020

Ce article est également disponible en ar.