Les principaux titres de la presse nationale de ce Mardi 01 Octobre 2019

Le Matin

• SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a représenté, lundi à Paris, SM le Roi Mohammed VI aux obsèques officielles du défunt président français Jacques Chirac, qui se sont déroulées en l’église Saint-Sulpice. SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, qui était accompagné du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, a été accueilli à son arrivée à l’église par le Premier ministre français, M. Edouard Philippe. Son Altesse Royale a ensuite pris place aux côtés des chefs d’Etat, de Gouvernement et des hautes personnalités ayant fait le déplacement en France pour rendre hommage au Président Chirac.

• SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a pris part, lundi au Palais de l’Elysée, au déjeuner offert par le Président de la République française, M. Emmanuel Macron en l’honneur des chefs d’Etat et de Gouvernement présents aux obsèques du défunt président M. Jacques Chirac. SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, qui était accompagné du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita a été accueilli sur le perron de l’Elysée par le Président français et Mme Brigitte Macron.

L’Economiste

• Le plan d’accélération industrielle (PAI) arrive bientôt à sa fin en 2020. L’heure est au bilan. Certes, il y a eu une accélération ces 5 dernières années en termes d’investissements, d’IDE, d’implantation d’usines, de sous-traitance (5,4 milliards de DH), de volumes à l’export et de déploiement d’écosystèmes par filière… Mais cela reste insuffisant en termes de création d’emploi, d’inclusion d’entreprises nationales, de PME, de réparation territoriale, d’intégration en profondeur et de montée en valeur ou encore en compétence. La part de l’industrie dans le PIB se situe entre 18 et 19%. Près de 20 stratégies sectorielles ont été lancées durant les 20 dernières années. Sauf que certains secteurs marchent plus vite que d’autres. C’est le cas notamment de l’automobile et l’aéronautique qui dament le pion à l’immobilier, le BTP, le textile-habillement, l’agro-alimentaire.

• C’est inéluctable, l’avenir est à la voiture électrique. La logique veut que le Maroc revoie son positionnement et abandonne progressivement la production massive (100%) de motorisations thermiques (600.000 unités entre Renault et PSA et 1 million à terme, en 2025) pour réaliser de gros volumes à l’export. C’est clair, la décision reviendra aux constructeurs. PSA et Renault devraient réajuster leur process pour que leurs sites marocains soient plus compétitifs à l’export. Ils devraient ainsi injecter massivement des fonds pour électrifier leurs process et gammes produites au Maroc. PSA mène des études pour produire éventuellement des véhicules électriques à Kénitra. Sauf que ce n’est pas encore acté. Mais l’Etat marocain devra aussi réorienter les investissements dans ce sens, avec des incitations, des facilités, des avantages offerts.

Libération

• Une mission économique portugaise est arrivée à Tanger pour s’enquérir des opportunités de partenariat et d’investissement en vue de renforcer les relations commerciales avec les acteurs économiques dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. A cette occasion, un accord de partenariat a été signé entre la Chambre de commerce, d’industrie et de services Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la Chambre de commerce et d’industrie Luso-marocaine afin de créer un cadre attractif pour le développement des échanges et pour aboutir à un programme d’activité annuel, qui permettra d’organiser différentes actions et rapprocher davantage les opérateurs des deux pays. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie luso-marocaine à Lisbonne, Taoufiq Rkibi a mis en avant la croissance significative des échanges commerciaux entre le Maroc et le Portugal au cours de la dernière décennie, passant de cinquante millions d’euros à environ un milliard d’euros.

• Un officier de paix relevant de la brigade de la police judiciaire au commissariat de police de Sidi Bennour, a été contraint de dégainer son arme de service sans en faire usage lors d’une intervention sécuritaire pour arrêter deux frères qui mettaient en danger la vie des citoyens et des éléments de la police. Les deux prévenus, dont un mineur âgé de 16 ans et qui étaient dans un état de forte agitation, ont causé des dégâts matériels aux biens d’autrui et exposé la vie des citoyens et des éléments de la police à une menace sérieuse et grave à l’aide d’armes blanches, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée par la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et les aboutissants de ces actes criminels, conclut le communiqué.

Aujourd’hui le Maroc

• La commission nationale de la pharmacopée a adopté une liste de 2.000 dispositifs médicaux stériles qui seront dispensés exclusivement en pharmacie. « Au Maroc, les dispositifs médicaux sont vendus n’importe comment et par n’importe qui et ce à des prix exorbitants. Tout ceci au détriment de la sécurité du patient. Cette mesure importante de la commission nationale va permettre de faire rentrer les choses dans l’ordre », a indiqué Hamza Guedira, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens. Malgré la loi 84-12 qui permet de réglementer la procédure d’enregistrement, d’importation, de distribution et de vente de ces produits, des kiosques implantés devant les hôpitaux, des magasins et même des particuliers vendent ces produits dans leurs coffres de voitures. Ce qui constitue un véritable danger pour la santé des citoyens.

• Les derniers chiffres concernant les Comptes nationaux sont tombés. En effet, l’arrêté de ces comptes fait ressortir une croissance de l’économie nationale, se situant à 2,5% au deuxième trimestre 2019 au lieu de 2.6% durant le même trimestre de l’année précédente. C’est ce qui ressort d’une note d’information du HCP. « Aux prix courants, le PIB a connu une augmentation de 3,4% au lieu de 3,6% une année auparavant, dégageant ainsi une augmentation du niveau général des prix de 0,9% au lieu de 1% », indiquent des responsables. Par ailleurs, les dépenses de consommation finale des ménages ont connu une hausse de 3,7% au lieu de 3,1% contribuant pour 2,1 points à la croissance au lieu de 1,8 point.

L’Opinion

• Le plan Maroc numérique 2013 a atteint ses objectifs en terme d’emploi (100%) et de chiffre d’affaires (CA) à 80%. 60.000 postes d’emploi ont été créés essentiellement dans le secteur de l’offshoring et un CA avoisinant les 5 Milliards de dirhams profitant de l’envolée du secteur des télécoms au niveau mondial. Cette performance, certes satisfaisante sur ces deux critères, reste en deçà des ambitions d’un pays qui se targue d’être le hub de l’Afrique et un des pays les plus avancés du continent. Les emplois créés ne permettent pas de positionner le Maroc sur la sphère des pays développés technologiquement. L’offshoring, ou la sous-traitance n’a apporté au Maroc que l’absorption d’une main d’œuvre formée, qualifiée et disponible. Le CA réalisé par les opérateurs de l’offshoring au Maroc est inférieur à 1%.

• Les éléments de la sûreté nationale du port de Tanger-Med, en coordination avec leurs homologues de la Gendarmerie royale ont réussi à mettre en échec une opération de trafic d’une quantité de 11,35 kg de cocaïne dissimulée à bord d’un camion de transport international. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les opérations de fouilles effectuées immédiatement après l’arrivée, par voie maritime, de ce camion en provenance de l’Espagne ont permis de saisir cette quantité de cocaïne, soigneusement dissimulée à l’intérieur de cavités spécialement aménagées dans le toit de la remorque. Le chauffeur du camion, de nationalité marocaine, et son assistant ont été arrêtés lors de cette opération, ajoute la même source.

Al Bayane

• La 2ème édition des Rencontres de la photographie de Marrakech, un événement phare qui entend faire de la cité ocre la ville des rendez-vous de l’image, se tiendra du 14 au 20 octobre prochain. En effet, plus de 60 artistes photographes du Maghreb, d’Afrique, d’Asie et du monde prendront part à cet événement à travers des expositions, des projections mais aussi des ateliers et des débats. Cette manifestation culturelle d’envergure vise à transmettre la passion de la photographie à un large public, à rendre accessible à tous la culture de l’image et à promouvoir les jeunes photographies marocaines et africaines, qui sont à l’origine de cette création, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

• Le coup d’envoi de la 1ère édition du Forum international de la calligraphie arabe a été donné à Chefchaouen, avec la participation de 33 calligraphes marocains et arabes. Le Forum cherche à informer le public des différentes écoles de la calligraphie arabe à travers la participation d’artistes venus notamment du Maroc, d’Oman, de Jordanie, d’Algérie, de Tunisie, d’Arabie Saoudite et de la Mauritanie. L’objectif de cet événement international est de mettre en avant le rôle que joue la calligraphie dans la culture marocaine à travers l’histoire, et dans la construction de la civilisation arabo-islamique et andalouse, a expliqué Fatima Bouchmal, directrice du centre culturel et conservatrice des sites et des monuments historiques et du musée ethnographique de Chefchaouen.

Akhbar Al Yaoum

• « Grâce à l’implication et aux réalisations du PJD, le parti de la lampe continuera à dominer la scène politique lors des prochaines législatives en 2021 », a souligné Slimane El Amrani, secrétaire général adjoint du parti. « Malgré les attentes et l’inquiétude des Marocains, ils font toujours confiance au PJD. En 2021, le parti exposera son bilan et saura convaincre les citoyens. Il n’y a pas lieu donc d’avoir peur pour le parti », a-t-il dit dans un entretien accordé à l’Agence Anadolu.

• L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a organisé, les 25 et 26 septembre 2019 au Centre des sciences et techniques de l’électricité, un workshop sur l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique national, et ce dans le cadre du partenariat entre l’Office, l’ambassade des États-Unis au Maroc, le Département américain de l’Energie et le National Renewable Energies Laboratory (NREL). Intervenant à cette occasion, le Directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi, a rappelé le contexte de la stratégie nationale de développement des énergies renouvelables, marqué par la planification d’un mix électrique de 42% à l’horizon 2020 et plus de 52% en 2030. Il est revenu, par la suite, sur les thématiques échangées pendant ces deux jours entre les experts du NREL et les ingénieurs et cadres de différentes institutions marocaines (MEMDD, ONEE, MASEN).

Al Ahdat Al Maghribia

• Les Emirats Arabes Unis ont salué, devant l’Assemblée générale des Nations-Unies, les efforts du Maroc visant à trouver une solution politique à la question du Sahara marocain, dans le cadre du processus onusien. « Nous saluons les efforts de nos frères au Royaume du Maroc visant à aboutir à une solution politique à cette question », a déclaré le ministre émirati des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan. « Mon pays estime que le processus politique est la meilleure voie pour résoudre les questions de la région. Et nous apprécions, dans ce cadre, les efforts des Nations-Unies, de la communauté internationale et des pays amis, et accueillons favorablement le rôle du Secrétaire général dans l’appui du processus politique relatif à la question du Sahara marocain », a-t-il en outre souligné.

• Le président l’Ordre national des comptables publics (ONCP), Driss Laktami, a souligné le rôle fondamental de la sécurité judiciaire et financière dans la protection des droits, la stabilité des transactions et l’incitation à l’investissement en vue de réaliser le développement économique et la justice sociale requis. S’exprimant à l’ouverture de la 1ère Université d’été de l’Ordre tenue sous le thème “La nouvelle comptabilité publique, levier de la bonne gouvernance financière”, Laktami a relevé que le système juridique financier au Maroc a connu des changements profonds au niveau des institutions financières publiques dans le cadre d’un mouvement de modernisation international.

Al Alam

• Le nombre de certificats négatifs pour la création d’entreprises, délivrés par la délégation provinciale de l’industrie et du commerce d’Essaouira au titre du mois d’août dernier, a atteint 16 autorisations contre 22 certificats négatifs durant la même période de l’année écoulée. Selon la nature juridique de ces entreprises, les Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL) viennent en première position avec 11 certificats négatifs, soit 69%, suivies des Personnes Physiques (PP) avec 05 certificats négatifs, soit 31% du total, lit-on dans le dernier rapport de conjoncture économique établi par ladite délégation.

• Les membres du comité central du parti de l’Istiqlal ont souligné la nécessité de promouvoir la situation de la femme marocaine, de lutter contre toutes les formes de discrimination et d’instaurer la parité. Lors de la quatrième session du comité central du parti, les participants ont pointé du doigt le retard enregistré dans la mise en oeuvre d’un ensemble de droits stipulés par la constitution de 2011. Ils ont, par ailleurs, appelé à redonner à la femme la place qui lui revient, notamment au sein des partis politiques marocains.

Bayane Al Yaoum

• Lors d’une réunion au siège central de la CDT à Casablanca, le Secrétariat du Front national pour la sauvegarde de la raffinerie marocaine de pétrole a appelé à la nationalisation de “Samir” et à la régulation des prix des carburants. Dans un communiqué, le Front a regretté que ses propositions pour sortir de la crise ne soient pas prises en compte par les ministres et les institutions de contrôle, affirmant que ces suggestions relèvent de l’intérêt de l’économie nationale et permettront de surmonter les problèmes relatifs aux fluctuations des prix sur le marché pétrolier et leur impact sur le pouvoir d’achat des citoyens.

• Les Présidents du Burkina Faso, M. Roch Marc Christian Kaboré, des Comores, M. Azali Assoumani, et de Sao-Tomé-et-Principe, Evaristo Do Espirito Santo Carvalho, ont réitéré, devant l’Assemblée générale des Nations-Unies, leur soutien au processus politique exclusif de l’ONU en vue de parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain. « Le Burkina Faso réitère son soutien au processus politique en cours, mené sous les auspices exclusifs du secrétaire général des Nations-Unies en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable et négociée au différend tel que recommandé par le Conseil de Sécurité depuis 2007, y compris par sa résolution 2468 adoptée le 30 avril 2019 », a souligné le Président Kaboré, dans un discours prononcé lors du Débat général de la 74è session de l’Assemblée générale, tenu du 24 au 30 septembre à New York.

Al Massae

• L’opérateur de télécommunications Inwi a signé un partenariat en vue de proposer en Cloud souverain l’ensemble des solutions métiers du Groupe des solutions logicielles, SAP. A travers cet accord, Inwi hébergera les solutions SAP dans ses Datacenters implantés au Maroc et distribuera ces solutions professionnelles à travers l’accord SAP Partner Managed Cloud (PMC). Ces solutions couvrent l’ensemble des métiers de l’entreprise à savoir : la comptabilité, la finance, la logistique, le marketing ou les ressources humaines. Grâce à ce partenariat, Inwi devient le premier partenaire opérateur SAP de la région Maghreb à offrir les solutions SAP en cloud souverain.

• Le bureau de la première Chambre alerte ses membres. A deux semaines de la rentrée parlementaire, le bureau de la Chambre des représentants a examiné un code de conduite parlementaire et d’éthique de l’action parlementaire. Ce texte insiste sur la nécessité de respecter le code vestimentaire lors des séances plénières et des réunions des commissions permanentes, ainsi que sur le fait d’éviter tout usage des téléphones. A l’issue de sa réunion tenue la semaine dernière, le bureau de la Chambre des représentants a jugé impératif de respecter les dispositions dudit code et de les mettre en œuvre par les différents organes de la chambre.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Des étudiants américains, membres de l’équipe « InterHouse », lauréate du Solar Decathlon Africa 2019, organisée à Benguerir, ont salué ce projet comme un excellent exemple de la collaboration et le partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis. « Une autre valeur importante de ce projet est la collaboration entre différents pays et différentes cultures », a déclaré à la chaîne CBS4, Katie Schneider, une des étudiants à la Colorado School of Mines qui font partie, avec des étudiants de l’Ecole nationale d’architecture de Marrakech et de l’université Caddi Ayyad de Marrakech, de l’équipe InterHouse, lauréate du premier prix de ce Décathlon, organisé, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

• Dans le cadre de son nouveau plan stratégique « Avenir 2019-2022 », axé sur la dynamique d’ouverture et d’innovation, Société Générale Maroc a annoncé l’accélération de ses investissements dans l’innovation, les nouvelles technologies et le digital au service de nouvelles expériences clients. Lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation des résultats du premier semestre 2019 du Groupe et des premières réalisations de son nouveau plan stratégique, les responsables de la Banque ont fait savoir que le programme de transformation « phygital » se déploie avec pour ambition de conjuguer au mieux le digital à l’humain, au service du client. Selon la Société Générale Maroc, le premier semestre 2019 a connu la mise en place de plusieurs projets, dont l’agence Flagship, qui constitue « l’incarnation des valeurs du nouveau modèle relationnel mis en place dans le cadre du plan de transformation de la Banque ».

Rissalat Al Oumma

• Le décret définissant les conditions et les modalités de recrutement des agents de police des carrières et de la constatation des infractions, adopté par le Conseil de gouvernement en juillet dernier, vient d’entrer en vigueur après sa publication au bulletin officiel. Ce texte intervient dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi 27/13 relative aux carrières, promulguée par le dahir n° 1-15-66 du 21 Chaabane 1436 (9 juin 2015), en particulier l’article 45.

• Le sénateur Richard Shelby, président de la commission des affaires bancaires au Sénat américain, a salué les progrès tous azimuts réalisés par le Maroc, notamment dans le domaine des infrastructures. M. Shelby, ainsi que les membres de la délégation l’accompagnant, ont exprimé, lors d’une rencontre avec le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, leur disposition à œuvrer au sein de leur commission pour le renforcement du partenariat maroco-américain et sa diversification, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Source:

logo