Les principaux titres de la presse nationale de ce Mercredi 02 Octobre 2019

Le Matin

• La salle de commandement et de coordination de l’unité mobile de la police de secours a été ouverte à la préfecture de police de Tanger, et ce en application de la vision de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour insuffler une nouvelle dynamique à la ligne téléphonique gratuite 19. Lancées en présence du Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia et du préfet de police de Tanger, Mohamed Ouhtit, outre des responsables militaires, et nombre de responsables de la sûreté nationale ainsi que de la justice, cette salle de commandement et les unités mobiles de la police de secours visent à renforcer la police de proximité en gérant les interventions sécuritaires sur la voie publique, à garantir le déploiement intensif des unités et à consolider le sentiment de sécurité chez les citoyens.

• Les moyens de promouvoir la coopération maroco-sénégalaise dans le secteur de l’artisanat ont été au centre d’entretiens à Rabat, entre le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid, et le ministre sénégalais de l’Emploi, de la formation professionnelle et de l’artisanat, Dame Diop. Lors de ces entretiens, les deux ministres ont souligné l’importance de la formation artisanale, à travers la création de centres de formation développés afin d’être en phase avec le développement que connaît ce secteur. Diop, qui effectue une visite dans le Royaume pour participer à la quatrième édition du Salon international du bois à Meknès, a indiqué que cette réunion a porté sur les grands axes de la coopération artisanale entre le Sénégal et le Maroc, espérant consolider la coopération dans ce domaine vital pour les deux pays.

L’Economiste

• Le projet de loi sur les syndicats fera certainement trembler plus d’un tribun du syndicalisme. Le texte, qui cible aussi bien les organisations syndicales des salariés que les employeurs, vise à mettre un terme à l’opacité sur leur situation financière. Ces organisations seront obligées désormais de montrer patte blanche en tenant une comptabilité selon les normes et en conservant les pièces justificatives sous peine d’une amende de 25.000 à 40.000 DH. « Il est normal que l’Etat s’enquière de l’utilisation faite des deniers publics versés aux syndicats les plus représentatifs », reconnaît Abdelhamid Fatihi, secrétaire général de la FDT. Certains syndicats ne tiennent jamais de congrès. Ce ne sera plus toléré puisque cela deviendra obligatoire. Dans le cas contraire, toute décision prise par l’équipe en place sera frappée de nullité.

• Hier mardi 1er octobre, des agents des services de tri, chargement, déchargement des bagages ont observé une grève à l’Aéroport Mohammed V de Casablanca. C’est le syndicat (affilié à l’UMT) représentant une partie du personnel de l’opérateur en charge du tri des bagages (GPI) qui est à l’origine du mouvement. Pour verrouiller la situation et éviter des incidents sur l’exploitation de l’aéroport, une commission de l’Intérieur a mis en place un dispositif et fait appel à des agents en renfort. Finalement, aucun impact n’a été enregistré sur le traitement des bagages. La situation a été complètement maîtrisée.

Libération

• Les éléments du district de sûreté de Bernoussi étaient intervenus lundi soir pour mettre un terme à un échange de violence à l’aide d’armes blanches, bâtons et fumigènes entre deux groupes d’Ultras de supporters de la ville de Casablanca, suite à un appel au secours reçu via la ligne 19, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale dans un communiqué, précisant que ces personnes ont opposé une résistance farouche aux éléments de la police, blessant légèrement un commissaire. Au cours de cette intervention, un individu a tenté d’agresser physiquement à l’arme blanche un policier, contraignant ce dernier à faire usage de son arme de service en tirant une balle qui a atteint le suspect au niveau de ses membres inférieurs.

• Le taux d’avancement des travaux d’aménagement de la Route nationale n°9 (RN9) reliant Marrakech à Ouarzazate a atteint 40%, a indiqué le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara. Le ministre, qui effectuait une visite de terrain aux chantiers d’aménagement de cette route, a estimé que ce taux d’avancement des travaux est « satisfaisant », relevant l’importance stratégique que revêt cet axe routier reliant Marrakech à Ouarzazate, du fait qu’il représente l’axe principal qui traverse la chaîne montagneuse du Grand Atlas et qui assure la liaison entre le Nord et les provinces situées au Sud-est du Royaume.

Aujourd’hui le Maroc

• L’information est passée pratiquement inaperçue. Le dernier point de presse du Wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri a abordé la question des taux d’intérêt. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs qu’il le fait. Pour ce dernier, il n’est pas question de baisser le taux directeur au regard de la situation actuelle. « Quand nous avons baissé le taux en 2014 à 2,25%, le crédit n’a pas augmenté. Quand vous baissez un taux, les banques baissent automatiquement les taux créditeurs servis aux épargnants. Mais pour les taux débiteurs (crédits) elles prennent du temps. Finalement, l’épargnant est pénalisé », avait affirmé Jouahri il y a quelques jours. Par ailleurs, l’introduction du paiement mobile devrait révolutionner le secteur bancaire et financier au Royaume avec l’arrivée d’acteurs externes au domaine des finances mais avec des parcs de clients potentiellement importants.

• L’encours de la dette extérieure publique s’est établi à 337,8 milliards de dirhams (MMDH) au terme du 1er semestre 2019, soit une hausse de 11,2 MMDH par rapport à fin 2018, selon la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE). La structure par créanciers de cette dette montre une prédominance des multilatéraux avec une part de 49,5%, suivis des bilatéraux (26,6%) et des marchés financiers internationaux et banques commerciales (23,9%), précise la DTFE dans son bulletin statistique de la dette extérieure publique à fin juin. A fin juin 2019, les établissements et entreprises publics (EEP) ainsi que le Trésor ont été les premiers emprunteurs avec des parts respectives de 53,5% et 45,8%, fait savoir la DTFE.

L’Opinion

• Conçue comme le fer de lance du futur pôle économique de la région de Tanger-Tétouan, aux portes de l’Europe, la Cité Mohammed VI Tanger Tech ouvrira ses portes dès fin octobre pour les entreprises qui souhaitent s’y installer. C’est ce qu’a déclaré, Mohammed Agoumi, Directeur général délégué, en charge de la Coordination de l’international de BMCE Bank of Africa. La Cité Mohammed VI Tanger Tech se présente comme une initiative qui pourrait donner un nouveau souffle au marché de l’emploi. Suite à un investissement chinois estimé à 11 milliards de dollars, ce projet est de nature à renforcer la position du Royaume en tant que hub économique entre la Chine et le reste du continent. Une stratégie qui consolide le leadership du pays au sein du continent, aujourd’hui classé au premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest, et pivot des relations économiques à l’échelle du continent.

• Le crédit bancaire au secteur financier s’est replié, en glissement annuel, à 3,5% en août dernier contre 3,7% un mois auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM). L’analyse de l’évolution du crédit bancaire au secteur non financier par objet économique fait ressortir une décélération de 7,4% à 6,1% de la croissance des facilités de trésorerie et de 4,7% à 4% des crédits à la consommation, relève BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires d’août 2019. A l’inverse, les concours à l’équipement ont augmenté de 2,8% en août après 2,2% un mois plus tôt, tandis que la croissance des prêts à l’immobilier s’est stabilisée à 3%, relève la Banque centrale.

Al Bayane

• A l’issue de la tenue de sa deuxième session, le Conseil central de la jeunesse socialiste a élu le bureau national. Les opérations de vote et de dépouillement se sont poursuivies tard la nuit, afin de procéder au décompte des voix, après que 76 militantes et militants s’étaient présentés pour siéger au futur Conseil national. Le processus de vote a été assuré par les commissions compétentes désignées par le huitième congrès national, qui s’est réuni à Bouznika au début de septembre 2019.

• Le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé le lancement début novembre prochain du Programme national « Maroc des arts pour jeunes créateurs », visant à enclencher une dynamique soutenue dans les centres culturels et les maisons de jeunes dans diverses régions du Royaume, afin de développer les aptitudes et habiletés artistiques des enfants et des jeunes. Organisé sous le slogan « L’éducation artistique, assise du développement culturel », ce programme est initié dans le cadre de la stratégie visant à promouvoir le secteur des arts et à encourager l’éducation artistique, eu égard à l’impact majeur de l’éducation artistique dans le développement de l’individu sur les plans intellectuel et social, indique le ministère dans un communiqué.

Akhbar Al Yaoum

• Les deux opérations de renforcement des Fonds propres annoncées il y a six mois par le Groupe BMCE Bank Of Africa « se sont déroulées avec succès », a annoncé son président Othman Benjelloun. La première opération d’augmentation de capital par apport en numéraire et conversion de dividendes en actions, a donné lieu à une levée de plus de 1,7 milliard de dirhams, a indiqué M. Benjelloun lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats du Groupe au titre du premier semestre 2019.

• Les nuitées touristiques dans les établissements d’hébergement classés de la ville de Meknès ont connu une relative stagnation à fin juillet de 2019, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Un total de 136.333 nuitées ont été enregistrées au cours des sept premiers mois de l’année actuelle, contre 136.315 nuitées durant la même période de 2018, selon des données statistiques de l’Observatoire national du tourisme. S’agissant des arrivées dans les hôtels classés, elles ont atteint 90.900 à fin juillet de l’année en cours, contre 91.841 durant la même période de l’année d’avant, soit une baisse relative de 1%.

Al Ahdat Al Maghribia

• Les préparatifs pour la prochaine rentrée scolaire (2020-2021) ont été entamés dès le mois de septembre dernier à la faveur d’une série de mesures prises pour assurer les meilleures conditions de réussite de cette opération, a affirmé le département de l’Éducation nationale. Cette opération, qui durera jusqu’à fin novembre, porte sur le recensement scolaire annuel (16 septembre-8 octobre), la cartographie scolaire (12 septembre-22 octobre) et la mobilité des cadres pédagogiques (1-31 octobre), indique le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans un communiqué.

• Le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Otmani, a mis en avant la longue et importante expérience cumulée par le Maroc dans le domaine de la gestion, de la préservation et de la bonne utilisation de l’eau. Intervenant à l’ouverture des travaux du Sommet international sur la Sécurité Hydrique, El Otmani a souligné que la question de la gestion de l’eau dans le Royaume revêt un caractère vital en raison des conditions climatiques difficiles, sachant que le système hydrologique du pays est caractérisé par une répartition variable des ressources en eau aussi bien dans l’espace que dans le temps, avec une succession des périodes pluvieuses et celles de sécheresse qui peuvent durer plusieurs années.

Al Alam

• Le Groupe OCP a lancé une nouvelle étape de son dispositif dédié aux agriculteurs « Al Moutmir itinérant » dans la province de Fkih Ben Salah. Cette étape de trois jours s’inscrit dans le cadre de la nouvelle tournée lancée le 10 septembre dernier et qui, en plus de l’initiative Al Moutmir permanent, accompagnera la campagne agricole 2019-2020 à travers des actions ciblées dans près de 28 provinces permettant de proposer un accompagnement diversifié aux agriculteurs tout au long de l’itinéraire technique, souligne le Groupe, dans un communiqué.

• La présidente de la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi), Saloua Karkri Belkeziz, a souligné que le digital constitue la colonne vertébrale du nouveau modèle de développement économique dont les contours ont été dessinés par SM le Roi Mohammed VI dans son discours du Trône. S’exprimant lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation de la 4ème édition de AITEX 2019, Karkri a relevé que la transformation digitale et la mutation numérique sont une réelle force motrice et un fil conducteur pour le développement de l’ensemble des secteurs stratégiques du pays, pour la modernisation de l’État et pour la promotion de l’économie nationale et son rayonnement à l’international.

Bayane Al Yaoum

• La Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) a pris une série de mesures, dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi n° 31-13 relative au droit d’accès à l’information, et du renforcement des mécanismes de bonne gouvernance visant à valoriser l’interactivité avec son entourage, en général, et avec les citoyens, en particulier. Dans un communiqué, la HACA indique avoir désigné, dans ce cadre, les personnes chargées de recevoir les demandes d’accès à l’information, de les examiner et de fournir les informations sollicitées, relevant que ces personnes sont également en charge d’apporter l’assistance nécessaire, le cas échéant, aux demandeurs de l’information dans l’établissement de leur demande. Par ailleurs, la HACA a organisé l’accès à l’information objet de la loi ci-dessus visée de manière à la rendre spontanément disponible sur son site Internet et accessible aux citoyens et aux intéressés, souligne le communiqué.

• Le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social a lancé, mardi à Rabat, la cinquième édition de la Campagne nationale pour les personnes âgées, placée sous le thème « les personnes âgées, trésor dans chaque foyer », et qui focalise cette année sur la nécessité de mettre à profit l’expérience et les compétences de cette catégorie. Pour la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, le choix de ce thème est animé par plusieurs considérations, notamment le lancement du chantier national de réforme du système de protection sociale, visant à mettre en place un dispositif complet et efficient basé sur le développement et l’amélioration des politiques et programmes adoptés et à revoir dans le fond et d’une manière globale des modes de gestion et de financement de ce système.

Al Massae

• Images satellitaires et GPS pour encercler les mafias des carrières. Le ministère de l’équipement a officiellement commencé l’utilisation de nouvelles technologies pour contrôler les carrières de sable autorisées. Des sources du journal ont indiqué que le GPS était utilisé auparavant et permettait de définir de manière précise la surface exploitée. Cette technique fournissait une image sur les dépassements éventuels des quantités stipulées dans les cahiers de charge. Par ailleurs, la nouvelle technologie, utilisée depuis lundi dernier, est, quant à elle basée sur l’outil GPS en plus des images satellitaires. Elle permettra d’identifier les quantités forées, en plus du nombre des camions ayant transporté le sable.

• Dans le but de dénicher les compétences au Maroc et ailleurs, le ministère de l’Intérieur a lancé un concours pour le recrutement de directeurs des CRI au niveau de plusieurs régions. Les régions concernées sont Rabat, Casablanca, Marrakech et Tanger. Les candidats doivent justifier de 8 ans d’expériences au sein des entreprises publiques ou privées, en plus de la maîtrise de trois langues, à savoir l’arabe, le français et l’anglais.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• La Commission du droit d’accès à l’information (CDAI) a fait part de son implication dans la mise en œuvre des engagements du Maroc résultant de la signature et de la ratification d’un certain nombre de conventions internationales relatives au droit d’accès à l’information. Dans un communiqué à l’occasion de la célébration de la journée internationale du droit d’accès à l’information (28 septembre de chaque année), la CDAI a exprimé sa « ferme » détermination à remplir les rôles qui lui sont assignés en vertu de la loi n° 31.13, en particulier son article 22, visant la promotion de la diffusion proactive, l’amélioration de la qualité des procédures d’accès à l’information, l’offre de consultation et d’expertise aux institutions et organismes concernés, la sensibilisation à l’importance de la production de l’information ainsi que la formation des chargés de l’information.

• Le Ministère de la réforme de l’Administration et de la fonction publique a annoncé la révision et la mise à jour de la base de données relative à la simulation des pensions de retraite et des salaires. Dans un communiqué, le ministère a fait savoir que cette opération intervient dans le cadre de l’amélioration des e-services, et fait suite aux récentes augmentations des salaires des fonctionnaires. Ces mises à jour permettront aux utilisateurs des simulateurs de calculer les pensions de retraite et les salaires de manière précise, ajoute la même source.

Rissalat Al Oumma

• L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a organisé, les 25 et 26 septembre 2019 au Centre des sciences et techniques de l’électricité, un workshop sur l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique national, et ce dans le cadre du partenariat entre l’Office, l’ambassade des États-Unis au Maroc, le Département américain de l’Energie et le National Renewable Energies Laboratory (NREL). Intervenant à cette occasion, le Directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi, a rappelé le contexte de la stratégie nationale de développement des énergies renouvelables, marqué par la planification d’un mix électrique de 42% à l’horizon 2020 et plus de 52% en 2030. Il est revenu, par la suite, sur les thématiques échangées pendant ces deux jours entre les experts du NREL et les ingénieurs et cadres de différentes institutions marocaines (MEMDD, ONEE, MASEN).

• La Chambre des conseillers va accueillir, du 4 au 6 octobre à Marrakech, la session d’automne de la 18ème Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (AP-OSCE), sous le thème « la promotion de la sécurité en Méditerranée : rôle de l’OSCE et de ses partenaires ». La tenue de l’assemblée pour la première fois en dehors de l’espace géographique de l’organisation vient couronner les relations solides de coopération tissées entre le Parlement marocain et l’AP-OSCE, indique un communiqué de la Chambre. Cet événement représente une étape nouvelle dans la consolidation du statut de « partenaire pour la coopération » dont jouit l’institution législative marocaine auprès de l’Assemblée où siègent 57 parlements membres.

Source:

logo