Les principaux titres de la presse nationale de ce Lundi 07 Octobre 2019

Le Matin

• Sur Très Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, une délégation marocaine de haut niveau a pris part, au Vatican, au Consistoire tenu pour marquer l’élévation par le Pape François de 13 nouveaux Cardinaux, dont M. Christobal Lopez Romero, qui officiait jusque là comme Archevêque de Rabat. La délégation marocaine était composée du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, du ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq et de l’ambassadeur de SM le Roi auprès du Vatican, Mme Rajae Naji. Au cours d’une audience accordée à la délégation marocaine à cette occasion, un message écrit adressé par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine a été remis au Pape François.

• Le Président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach, a eu une série d’entretiens avec les présidents de l’Assemblée Parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (AP-OSCE) et d’institutions parlementaires africaines. Ainsi, Bechamach s’est entretenu respectivement avec le Président de l’AP-OSCE, George Tsereteli, le Président de l’Union Parlementaire Africaine (UPA), Alassane Bala Sakande, et celui du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Moustapha Cisse Lo. Les entretiens entre le président de la Chambre des Conseillers et ses interlocuteurs européen et africains ont porté notamment sur le renforcement de la coopération parlementaire entre leurs institutions respectives et ce, à la lumière des différents défis transfrontaliers et problématiques qui se posent aujourd’hui avec acuité.

L’Economiste

• La CDG veut faire émerger des startups de dimension mondiale à partir du Maroc. C’est à ce titre que la branche investissement du groupe (CDG Invest) lance la première promotion de son programme d’accélération 212 Founders. Au total, 20 startups de différents niveaux de maturité vont être incubées sur 942 dossiers déposés à l’issue de l’appel à candidatures. «Vu l’engouement et les attentes, nous envisageons, dans les mois à venir, lancer une deuxième série avec d’autres partenaires. L’objectif est d’accélérer le processus de mise en place de l’écosystème de startups », souligne Abdellatif Zaghnoun, DG de la CDG, lors de la cérémonie de lancement du programme. Les startups accompagnées bénéficieront d’un financement allant de 1 à 3 millions de DH en contrepartie d’une prise de participation. Elles auront également accès au réseau national et international de la CDG pour leur développement.

• D’année en année, l’attractivité de la région Béni Mellal-Khénifra se confirme. En effet, la création d’entreprises dans cette région à fort potentiel économique se poursuit. Pour les seuls premiers 9 mois de l’année en cours, c’est une augmentation significative du nombre d’entreprises créées qui a été enregistrée via le Centre régional d’investissement (CRI). A fin septembre, ce sont 638 unités qui ont été montées, soit 28% de plus qu’au cours de la même période de l’année 2018. Cette performance est due particulièrement à l’importante croissance enregistrée au niveau des secteurs de l’agriculture (+86%), du tourisme (+52%) et des services (+40%). Ces créations ont mobilisé un montant global de capitaux déclarés de quelque 83,35 millions de DH, augmentant de 26%. Elles vont aussi permettre la création d’un nombre total d’emplois déclarés de l’ordre de 1.454 postes, soit une croissance de 38% par rapport à la même période de l’année précédente.

Libération

• Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki a appelé à l’organisation d’un forum parlementaire maroco-allemand en tant que plateforme pour examiner les moyens de renforcer les relations bilatérales. Lors d’une rencontre avec une délégation parlementaire de la commission de la coopération économique et du développement au Bundestag, conduite par Peter Ramsauer, El Malki a souligné que le Maroc et l’Allemagne partagent les mêmes valeurs et font face à des défis communs, notant que les deux pays président le forum mondial sur la migration et le développement. Pour sa part, Ramsauer a affirmé que le Bundestag veille à renforcer les relations de coopération avec la Chambre des représentants, notant que la délégation qu’il préside représente toutes les tendances politiques au Bundestag.

• BMCE Bank of Africa a été doublement primée par Arabia CSR Awards pour la 6ème année consécutive et ce, pour les deux catégories Financial Services Category et Partnerships and Collaborations, confortant son leadership en matière de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). Les Prix, remis à Dubaï, récompensent les organisations de la Région qui démontrent un leadership et un engagement exceptionnels en faveur de la durabilité, indique BMCE BOA dans un communiqué. Le couronnement de la Banque arrive dans le sillage du prix « Top Performer RSE » obtenu également pour la sixième fois consécutive de l’agence de notation extra-financière VigeoEiris, qui depuis avril dernier s’est alliée avec Moody’s dans l’objectif de promouvoir l’usage de standards à l’échelle mondiale auprès des acteurs de marché, souligne la même source.

Aujourd’hui le Maroc

• Convertira, convertira pas ? Il semble que le passage vers un régime de change flexible intéresse de plus en plus les organes internationaux. Alors que le Maroc reste légitimement prudent sur ce chantier, les appels se multiplient à l’international. Après le FMI, c’est au tour de l’agence de notation internationale S&P (Standard and Poor’s). Cette dernière promet au Royaume de relever sa note souveraine si les autorités compétentes décident d’enclencher la deuxième phase de la flexibilité du dirham. «Nous pourrions relever la note si les perspectives d’assainissement budgétaire s’amélioraient sensiblement ou si la transition en cours vers un taux de change plus flexible et ciblé sur l’inflation renforçait de manière significative la compétitivité extérieure du Maroc et sa capacité à résister aux chocs externes macroéconomiques», lit-on dans la dernière note de l’agence de notation.

• Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc. En effet, la banque verte se lancera bientôt dans le courtage d’assurance. Dans le détail, le Groupe a récemment obtenu l’autorisation pour créer une société spécialisée dans l’intermédiation d’assurance appelée « CAM courtage », selon le Bulletin officiel daté du 26 septembre 2019. Cette SARL à associé unique dispose d’un chiffre d’affaires de 100.000 dirhams. Elle sera appuyée par un financement de 14 million de dirhams octroyé par GCAM. La création de cette nouvelle filiale permettrait au Groupe de développer son activité dans l’assurance bancaire et d’étendre sa stratégie commerciale dans ce secteur.

L’Opinion

• Le Royaume du Lesotho a publié une Note verbale de son ministère des Affaires étrangères et des Relations internationales officialisant sa décision de « suspendre toutes déclarations ou décisions » se rapportant au statut du Sahara et à la pseudo « rasd », et s’engageant à « soutenir activement le processus politique mené par les Nations unies », et à ce qu’une « neutralité positive soit désormais observée dans toutes les réunions sous-régionales, régionales et internationales » évoquant cette question. « La publication de cette Note verbale, qui porte le numéro 24/fr/cl/ctr/31 du 04.10.2019, fait suite à l’entretien téléphonique de ce jour, entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Maroc, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères et des Relations internationales du Royaume du Lesotho, Lesego Makgothi », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI).

• Un total de 314.854 personnes ont bénéficié du programme d’alphabétisation aux deux niveaux, via la télévision et internet dans les mosquées au titre de l’année scolaire 2018-2019, a indiqué le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Selon un document élaboré par la direction de l’enseignement traditionnel et de la lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées, relevant du ministère, le bilan de ce programme montre qu’il a été réalisé à hauteur de 104,95 %. Ce bilan indique que les femmes représentent 96,16 % du total des bénéficiaires dont 45,20 % originaires du monde rural. Le nombre d’inscrits au premier niveau de ce programme a atteint 236.286 personnes, dont 95,21 % femmes, avec 50,40 pc dans le monde rural , tandis que le nombre d’inscrits au deuxième niveau s’est élevé à 78.568 personnes, dont 98,99 % femmes, avec 29,58 % dans le monde rural.

Al Bayane• « En quittant le gouvernement en ce moment précis, à la veille des élections de 2021, le PPS aura de meilleurs atouts pour se positionner sur l’échiquier politique en renouant avec le travail de base et en plaidant les causes du peuple », a souligné Mohamed Benabdallah, secrétaire général du parti. « Que ceux qui doutent de la justesse de la décision du parti soient rassurés que sa direction sait ce qu’elle fait. Et c’est d’ailleurs en sortant du gouvernement que le PPS aura le temps et les moyens de se préparer dans les meilleures conditions possibles aux prochaines élections, dans le but de réaliser des scores meilleurs et de pouvoir renouer avec la gestion de la chose publique », a-t-il dit lors de la session extraordinaire du Comité central du parti du livre.

• La Présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, Latifa Akharbach, a reçu Hamoud Ould M’hammed, Président de la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) qui était accompagné du Secrétaire général de cette instance, Sid Ahmed Ould Dechagh. Tout en relevant le caractère confiant et dense de ces relations, la Présidente de la HACA a proposé à son homologue mauritanien de sonder de nouvelles pistes pour le partage d’expériences et la mutualisation des expertises permettant aux deux instances d’approfondir leur collaboration pour mieux faire face aux nombreux défis que doivent affronter les régulateurs dans un contexte d’évolution technologique accélérée. De son coté, Ould M’hammed a souligné que la solution informatique de monitoring des programmes HMS, mise à disposition de la HAPA a permis au régulateur mauritanien d’assurer dans des conditions optimales le monitoring des programmes lors des élections présidentielles de 2019, ce qui a contribué à crédibiliser le processus de cette campagne électorale, selon le communiqué.

Akhbar Al Yaoum

• CDG Invest, branche investissement du Groupe Caisse de Dépôts et de Gestion (CDG), a lancé le programme « 212 Founders », une initiative qui vise à attirer les compétences marocaines vers l’entrepreneuriat et à faire émerger des startups de dimension mondiale à partir du Maroc. Le programme « 212 Founders » s’inscrit dans le cadre du déploiement de la nouvelle stratégie de la CDG, qui s’est fixée comme objectif prioritaire le développement et la montée en gamme du tissu productif marocain.

• Le Groupe OCP a reçu l’aval du gouvernement pour la création de deux filiales au Mexique et en Inde. Selon deux décrets publiés dans le dernier Bulletin officiel, la filiale mexicaine de l’OCP sera dénommée OCP specialities Mexico. Elle vise en effet à renforcer la présence du groupe sur le marché mexicain, grâce à une plus large couverture géographique et à des produits plus diversifiés.

Al Ahdat Al Maghribia

• Les services régionaux de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de la région de l’Oriental ont détruit 136 tonnes de pommes de terre à Berkane, alors que les procès-verbaux d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et transmis à la justice, a indiqué l’Office. Cette décision fait suite aux résultats d’analyse qui ont révélé que les pommes de terres ont été traitées avec des pesticides non homologués pour la pomme de terre, a précisé l’office dans un communiqué, notant que les procès-verbaux d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et transmis à la justice.

• Le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLD) a indiqué, dans un communiqué, avoir pris un ensemble de mesures depuis septembre 2019 afin d’assurer le bon déroulement de cette saison de chasse, notamment l’organisation d’ateliers d’information et de sensibilisation au niveau local et provincial, pour rappeler les dispositions réglementaires en vigueur, la mobilisation des agents habilités à garantir les conditions requises pour ce sport dans un environnement adéquat, à travers le contrôle des réserves de chasse et la lutte contre le braconnage. Au cours de la saison écoulée, le nombre de chasseurs dans le Royaume a atteint 71.793, enregistrant une augmentation de 49,56% par rapport à la saison 2008-2009, a indiqué la même source.

Al Alam

• Le Comité central du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), réuni en session extraordinaire, a entériné la décision du Bureau politique de se retirer du gouvernement. Ainsi, 235 adhérents parmi 275 se sont prononcés pour le retrait, contre 34 membres qui ont voté pour la poursuite du mandat, tandis que 6 abstentions ont été enregistrées.

• Omar Hjira, membre du comité exécutif du PI, a appelé le gouvernement à élaborer un plan de développement stratégique pour les zones frontalières, et ce pour lutter contre la précarité des populations vivant dans ces zones. Lors du Conseil provincial du PI à Figuig-Bouarfa, Hjira a souligné que les zones frontalières sont toujours confrontées à des difficultés socioéconomiques, et ce malgré les appels lancés au gouvernement.

Bayane Al Yaoum• Le Groupe d’Intervention Rapide (GIR) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) et la Brigade Centrale d’Intervention (BCI) relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), constituent des corps d’élite hautement entraînés et qualifiés pour mener des opérations d’intervention spéciales. En effet, le GIR, bras opérationnel du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), reçoit un entraînement spécial en techniques d’intervention pour lutter contre le crime organisé et mettre hors d’état de nuire plusieurs cellules terroristes, ce qui en fait une équipe d’élite des plus proactives, rapides et efficientes, a-t-on appris lors de la 3ème édition des Journées portes ouvertes de la DGSN, à Tanger. Le groupe dispose d’équipes spécialisées, notamment des tireurs d’élite et des varappeurs, et connaît un développement fort remarquable qui lui permet d’être au diapason des changements intervenus à l’échelle planétaire, et de l’émergence de nouvelles formes de risques et de dangers sécuritaires.

• Célébrée chaque année le premier lundi d’octobre, la Journée mondiale de l’habitat offre l’opportunité d’évaluer les acquis obtenus dans un secteur à forte portée sociale, mais aussi les actions à entreprendre en vue de consacrer le droit du citoyen à un logement décent. Cette année, la célébration de la Journée mondiale de l’habitat met l’accent sur le problème des déchets, ainsi que sur les perspectives que laissent grandes ouvertes les technologies de pointe pour transformer les déchets en richesses. Dans son message, le secrétaire général de l’ONU affirme que les solutions commencent par des mesures modestes que tout un chacun peut prendre pour changer le mode de fonctionnement de nos villes. « Nous devons réduire la quantité de déchets que nous produisons, et, en même temps, commencer à considérer ces déchets comme des ressources précieuses, qui peuvent être réutilisées et recyclées, y compris pour produire de l’énergie », a-t-il relevé.

Al Massae• La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a créé un lien direct entre les différents arrondissements de police du Royaume, et ce grâce au système de gestion des arrondissements de police « GESTARR ». Le système de gestion des arrondissements de police vise à organiser et à informatiser le travail des arrondissements, tout en permettant un partage d’informations entre les différents arrondissements du Royaume, a indiqué l’officier de police principal Mohamed Hamraoui, relevant de la direction de la sûreté publique.

• Dans une décision inédite, le ministère de l’équipement a interdit l’octroi d’autorisations d’exploitation de carrières de sable jusqu’à ce qu’une nouvelle loi soit promulguée. La décision prévoit également le gel de toutes les autorisations relatives à l’exploitation des carrières marines. Des sources du journal ont indiqué qu’une loi organique déterminera les conditions de cette interdiction. Ce texte n’a toujours pas vu le jour, tandis que les autres lois organiques relatives à la loi n°27-13 relative à l’exploitation des carrières ont déjà été publiées. Un vide exploité par les lobby du forage des sables.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Le Roi d’Eswatini Meswati III a reçu, vendredi à Manzini, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargée du commerce extérieur, Rkiya Eddarhem, en sa capacité de présidente du comité ministériel technique de l’union africaine (UA) sur le commerce, l’industrie et les ressources minérales, et ce à l’occasion du lancement de la plateforme africaine régionale sur le E-commerce pour la région de l’Afrique australe (SADC). La cérémonie de lancement de cette plateforme, présidée par le souverain d’Eswatini, a été marquée par la participation de plusieurs personnalités dont le Premier ministre d’Eswatini et des ministres représentant les pays de la SADC. Mme Eddarhem avait mis en avant l’expérience marocaine en matière de promotion des PME et leur rôle stratégique dans l’inclusion économique des jeunes et des femmes.

• « L’éducation et la formation » revêtent une importance capitale pour un Maroc moderne sur les plans politique, économique et social, a souligné Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP. Le secteur de l’enseignement, qui a toujours constitué le noyau dur de l’action du l’USFP, a joué un rôle avant-gardiste dans le processus de prise de décision sur les plans politique et social, a-t-il souligné.

Rissalat Al Oumma

• Pôle de stabilité politique, le Maroc s’est érigé ces dernières années en hub continental, devenant une porte d’entrée privilégiée pour l’accès à l’Afrique, écrit le magazine belge à grand tirage «Trends» dans sa dernière livraison. L’hebdomadaire spécialisé en économie et finances consacre un dossier de cinq pages au Maroc en publiant un entretien avec l’ambassadeur du Royaume en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur qui revient notamment sur la dernière mission économique belge conduite par la Princesse Astrid au Royaume et sur le positionnement du Maroc à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Afrique, la région MENA et la Méditerranée. Pour le magazine belge « le Royaume ne se contente pas de ce statut de pont entre les deux rives de la Méditerranée, il joue également un rôle économique accru dans sa zone d’influence proche et, à travers sa nouvelle politique africaine, auprès de pays plus éloignés ».

• Le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda, sur la base d’informations précises de la Direction générale de la surveillance du territoire, a arrêté, samedi soir, deux individus âgés de 39 et 41 ans pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes dans le cadre d’un réseau criminel organisé. Le premier mis en cause, qui jouait le rôle d’intermédiaire, a été interpellé en possession de 320 grammes de chira et à bord d’une voiture portant de fausses plaques d’immatriculation, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le second suspect a été arrêté lors d’une opération sécuritaire simultanée à Beni Drar et qui a permis, après la perquisition du domicile du suspect à Douar Oulad Taher (commune de Beni Khaled), de saisir 556 kg de Chira.

Source:

logo