Les principaux titres de la presse nationale de ce Lundi 23 Septembre 2019

L’Economiste

• « Les départements ministériels doivent déléguer les crédits au niveau régional et local pour que l’exécution soit la plus proche des citoyens, qui sont les véritables bénéficiaires des services publics. En relation avec la déconcentration et la régionalisation, si la volonté politique est là, les administrations ou les gestionnaires doivent se concentrer pour faire avancer les choses de manière concrète. Il s’agit donc de l’opérationnalisation et de l’accélération de ce processus de déconcentration et de régionalisation avancée », a souligné Noureddine Bensouda, Trésorier général du Royaume. « La fiscalité propre, qui est gérée par les collectivités territoriales, a du potentiel de développement. Tout cela nécessite de mobiliser aussi bien les ressources humaines que les systèmes d’information et la gestion au quotidien. A ce niveau, nous travaillons en parfaite collaboration avec le ministère de l’Intérieur. Nos systèmes d’information sont mis à la disposition des collectivités territoriales. C’est le cas de la gestion intégrée de la recette, de la gestion intégrée de la dépense et de la paie du personnel local », a-t-il dit dans un entretien.

• Entraves à tous les niveaux, taxes en tous genres, pour l’homme (ou la femme) d’affaires national qui veut se lancer dans l’industrie c’est un véritable parcours du combattant qui l’attend. Et le résultat ne se laisse pas attendre, les investissements au capital national ont chuté quasiment de moitié en quelques années, passant de 31 milliards de DH en 2014 à 17 milliards en 2017, selon Adil Rais, président de la CGEM Nord qui se base sur des statistiques du HCP. Mais ce qui dérange le plus l’homme d’affaires, c’est la dualité au moment de traiter avec les investisseurs, favorisant celui qui vient de l’étranger au détriment du national : avantages, taxation et même prix de l’énergie. Pour Yassine Haddaoui, directeur à la CDG, l’industrie permet de créer rapidement des emplois. Le Maroc a réussi à le faire mais de manière inégale, se démarquant seulement en matière d’industrie automobile et de l’aéronautique, « ce qui peut être vu comme un élément négatif est en réalité une aubaine car il montre que des opportunités existent».

Libération

• Casablanca Finance City (CFC) et Barcelona Centre Financer Europeu (BCFE) ont signé un mémorandum d’entente afin de promouvoir les opportunités d’investissement entre l’Espagne, le Maroc et l’Afrique. La signature de ce mémorandum avec BCFE, place financière de Barcelone, intervient dans le cadre de la poursuite de la densification du réseau de partenaires internationaux de Casablanca Finance City, selon un communiqué conjoint de CFC et BCFE. Cet accord établit les bases d’une coopération durable en vue de promouvoir les opportunités d’investissement entre l’Espagne, le Maroc et l’Afrique, a relevé le communiqué, notant qu’il fournira également une plateforme destinée à encourager et à promouvoir la finance verte et les infrastructures durables.

• Le Fonds de financement des organismes de microfinance au Maroc, Jaida, a réalisé un produit net bancaire (PNB) de 6,4 millions de dirhams (MDH) au terme du deuxième trimestre 2019, en baisse de 5% par rapport à la même période une année auparavant. Selon un communiqué financier de cette filiale du Groupe CDG, publié sur le site de l’Autorité marocaine du Marché des capitaux (AMMC), le PNB a représenté 55% des produits d’exploitation bancaires au T2-2019 contre 49% au même trimestre de l’année 2018, ce qui témoigne « une bonne maitrise des charges financières ». Quant à la production nette, elle a enregistré une baisse de 17% par rapport au T2-2018, due au volume de la production habituellement concentré durant les 3éme et 4éme trimestres de l’année. Les engagements de financement des Associations de Microcrédit (AMC) ont, quant à eux, évolué de +138% à 200 MDH.

Aujourd’hui le Maroc

• Les statistiques ainsi que les nouveautés de la rentrée scolaire, universitaire et de la formation professionnelle ont été dévoilées par le ministre l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi lors d’une conférence, à Rabat. Cette année, la rentrée s’inscrit dans un contexte particulier avec l’entrée en vigueur des dispositions de la loi-cadre 51-17 de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique qui permettra au système éducatif d’avoir un dispositif législatif contraignant pour l’Etat, les familles, les instances et la société civile et les acteurs économiques et sociaux. Pour cette année, le nombre total des élèves, des étudiants et des stagiaires a atteint 9.898.000. Dans le détail, le nombre des élèves s’est chiffré à 8.208.000 élèves. Dans la formation professionnelle, le nombre des stagiaires s’est élevé à 680.000 dont 311.000 nouveaux stagiaires, soit en croissance de 5,3%.

• Une évolution positive du flux trimestriel total des opérations d’assurance vie et non-vie au deuxième trimestre de l’année. L’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) dévoile dans ses dernières statistiques l’évolution de 16% des prestations et frais payées des deux branches s’établissant ainsi autour de 5,90 milliards de dirhams contre 5,04 milliards de dirhams enregistrés à la même période de l’année passée. Les primes émises nettes d’annulation se sont chiffrées à 10,35 milliards de dirhams, en amélioration de 9,6% par rapport à une année plus tôt tandis que les charges d’acquisition se sont repliées de 1,6% passant de 655 millions de dirhams à 644 millions de dirhams au deuxième trimestre de l’année en cours. Ces chiffres provisoires relèvent en effet de l’ensemble des entreprises d’assurances et de réassurance, et ce à l’exception des réassureurs exclusifs.

L’Opinion

• La République du Guatemala a exprimé son appui à une solution pour le différend autour du Sahara qui respecte la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc. « Le gouvernement de la République du Guatemala appuie les efforts du Maroc en faveur de la recherche d’une solution politique pour résoudre ce différend régional et considère que l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc en 2007 constitue la base réaliste, crédible et sérieuse pour parvenir à un résultat négocié entre les parties, dans le cadre du respect de l’intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté nationale », a affirmé, le vice-ministre des Relations extérieures du Guatemala, Luis Fernando Carranza Cifuentes, lors d’un point de presse conjoint à l’issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. La République du Guatemala « salue les efforts de SM le Roi Mohammed VI pour la paix et la stabilité à travers le monde », et reconnait l’action du Souverain en faveur de la promotion de la coopération Sud-Sud, a déclaré le responsable guatémaltèque.

• Le ministère de la Culture et de la communication – département de la culture – a réalisé un inventaire complet des bâtiments et monuments architecturaux au niveau de l’espace territorial relevant de la Commune d’Agadir, et ce conformément à son plan d’action en matière de protection et de réhabilitation des édifices et sites historiques. Dans un communiqué, le ministère indique que les recherches sur le terrain, les premières du genre, ont permis d’identifier plus de 80 bâtiments historiques, composés d’édifices publics et privés, de zaouïas, de sanctuaires, de salles de cinéma, d’hôpitaux, d’établissements bancaires et éducatifs, de ponts et d’usines, ainsi que d’autres sites d’importance géologique. La réalisation de cette opération a nécessité le recours à des techniques pointues, telles que le système d’information géographique (SIG) et les photographie aérienne qui ont permis la mise en place des cartes et Atlas ainsi qu’une base de données exhaustive contenant des plans de masse et photos récentes, relève le communiqué, ajoutant que l’opération a impliqué une pléiade d’experts en inventaire, d’architectes et d’étudiants et chercheurs dans le domaine du patrimoine culturel.

Al Bayane

• Le Maroc a pu renforcer son attrait en tant que destination pour les investissements à la faveur de réformes audacieuses ayant permis d’améliorer l’environnement des affaires dans le Royaume, a indiqué la Rand Merchant Bank, une des principales banques d’investissements en Afrique du Sud. Le Maroc a mis en œuvre des réformes pour améliorer l’environnement des affaires, notamment la simplification des procédures administratives pour l’enregistrement des entreprises, l’amélioration des soumissions électroniques et la facilitation des exportations, a dit Celeste Fauconnier, analyste au sein de RMB, qui a contribué à l’élaboration du dernier rapport de l’institution sur les investissements en Afrique. Dans ce rapport, le Maroc s’est classé deuxième meilleure destination pour les investissements en Afrique, derrière l’Egypte.

• La Présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, a exposé à une délégation de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples de l’Union Africaine (UA), conduite par sa Présidente Mme Soyata Maiga, l’action menée par la Haute autorité en tant qu’instance constitutionnelle indépendante de régulation et de bonne gouvernance. Akharbach a aussi exposé les efforts déployés par la HACA dans l’accompagnement du processus de libéralisation et de développement du secteur audiovisuel national en vue d’offrir aux citoyens et citoyennes marocains un paysage audiovisuel pluraliste, diversifié, de qualité et respectueux des droits de l’Homme, dans un contexte de transition globale marqué par de profondes mutations technologiques et professionnelles de l’écosystème médiatique, indique un communiqué de la Haute autorité.

Akhbar Al Yaoum

• Criminalisation électronique. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé des propositions dans le cadre des préparations en cours pour l’élaboration d’une nouvelle loi qui régit la publication de contenu sur internet dans le but de mettre fin à la propagation de la violence. La diffusion de certaines images et vidéos violentes sur internet entrave le travail de la police, facilite la fuite des suspects et conduit à un sentiment général d’insécurité, ont indiqué des responsables de la DGSN lors d’une conférence de presse tenue à Rabat. Après les dispositions contenues dans la loi de la lutte contre le terrorisme, qui a permis l’incrimination de l’apologie au terrorisme, il est devenu nécessaire de criminaliser certaines pratiques répandues, notamment la diffusion d’images et de vidéos de crimes et de cadavres, ont-ils souligné.

• L’écrivain marocain Mustapha Fahmi a remporté le Prix Distinction littéraire du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour l’année 2019 pour son ouvrage « La leçon de Rosalinde », apprend-on auprès des organisateurs. Le Prix Distinction littéraire du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour l’année 2019 a été attribué à l’écrivain Mustapha Fahmi, a indiqué le chargé de communication du Salon, Kevin Girard. Il a précisé que la remise du prix aura lieu le 28 septembre au cours de la 55è édition du Salon du livre. Professeur de littérature anglaise à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Mustapha Fahmi, qui compte à son actif plusieurs ouvrages en anglais, a remporté un franc succès avec « La leçon de Rosalinde », son premier livre en français.

Al Ahdat Al Maghribia

• Le Maroc a réussi à réduire de 33 % le nombre des nouveaux cas de tuberculose entre 1990 et 2018 et a enregistré un taux de succès de traitement de la maladie estimé à 86%, a indiqué vendredi à Rabat le ministre de la Santé, Anas Doukkali. Dans une déclaration à l’occasion du lancement des activités du Centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires au quartier Nahda, le ministre a précisé que le taux de diagnostic de la maladie a dépassé 85%, tandis que le nombre des décès a diminué de 68% durant la même période grâce à la disponibilité des soins gratuits dans l’ensemble du Royaume, relevant que le taux de la prévalence de la tuberculose multirésistante ne dépasse pas 1%. Il a souligné que les centres de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires constituent des structures de référence dans ce domaine et se trouvent dans six régions des grandes villes marocaines.

• Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de décret N° 2.19.810 modifiant le droit à l’importation applicable au blé tendre et ses dérivés. Ce projet de décret vise à revoir à la baisse le droit d’importation de 135% applicable au blé tendre et ses dérivés et à le remplacer par un droit de douane fixé à 35%, à partir du 1er octobre, a indiqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. Ce projet, qui prend en considération le stock national de blé disponible jusqu’à fin septembre 2019, estimé à 10,5 millions de quintaux, ce qui correspond à environ 2,7 mois de besoins des minoteries industrielles, permettra de garantir l’approvisionnement normal du marché intérieur en blé tendre.

Al Alam

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu ce jour au Palais Royal de Rabat, le Chef du gouvernement, M. Saadedine Othmani. Au cours de cette audience, le Souverain S’est informé auprès du Chef du gouvernement de l’état d’avancement dans la mise en œuvre des Orientations Royales telles que contenues dans le Discours du Trône de 2019. Ces Instructions Royales au Chef du gouvernement portaient sur la soumission à Sa Majesté le Roi de propositions de renouvellement et d’enrichissement des postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que de l’administration.

• La Coordination nationale des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale titulaires de diplômes a décidé d’observer une grève du 30 septembre au 1er octobre. Elle compte également observer différentes formes de protestations à Rabat. La coordination a appelé le gouvernement et le ministère de l’Education nationale à ouvrir la porte au dialogue en vue d’une régularisation juste et globale de la situation des détenteurs de diplômes.

Bayane Al Yaoum

• En apposant sa signature au projet de charte de la Parité, lancé par Jossour Forum des Femmes Marocaines (FFM), le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, a souligné qu’il soutient cette initiative qui vise l’instauration d’un nouveau projet sociétal conformément aux articles de la Constitution de 2011, dédiés à l’égalité Homme-Femme et à la parité. A travers cette initiative, Jossour cherche à lancer une campagne auprès des dirigeants des partis politiques, des institutions constitutionnelles et associations la société civile pour mobiliser l’appui nécessaire pour la mise en place d’un cadre juridique pour l’égalité et la parité dans le but de permettre aux femmes l’accès aux postes de responsabilités.

• Le ministère de la Santé a annoncé avoir ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du décès d’une femme enceinte à l’hôpital provincial de Larache où elle a été admise pour accouchement. Selon un communiqué de son département, le ministre de la Santé Anass Doukkali a donné ses instructions pour qu’une enquête soit menée afin de définir les responsabilités une fois établie la thèse d’une erreur médicale ou de négligence lors de la prise en charge de cette femme. Cette dernière est décédée à l’hôpital provincial de Larache jeudi, la veille de son transfert de l’hôpital local de Ksar El Kébir pour accouchement, précise la même source . Après avoir présenté ses sincères condoléances et sa profonde sympathie à la famille de la défunte, le ministère a affirmé qu’il prendra les mesures qui s’imposent conformément aux conclusions de l’enquête judiciaire et de l’autopsie ordonnée par le Procureur général du Roi près la juridiction de Larache.

Al Massae

• Aux côtés des enquêtes menées par la brigade nationale de la police judiciaire afin d’identifier les responsables du détournement d’une somme de 1,2 million de dirham chez Bank Al Maghrib (BAM), la banque centrale a déclaré l’état d’alerte afin de retrouver les billets de banque volés à travers la sensibilisation des banques et des agences de transfert d’argent. BAM les a incité à contrôler les billets échangés sur le marché et à signaler tout billet de 200dh portant le même numéro de série du montant dérobé. Dans le cadre des recherches menées par ses services spécialisés, BAM a envoyé une note à tous les établissements concernés les exhortant à publier les numéros de série de ces billets afin d’identifier et interpeller toute personne impliquée dans cette affaire.

• Le ministère du tourisme a indiqué que le secteur a enregistré des recettes importantes, indiquant que durant les sept premiers mois, les recettes du secteur se sont établies à 42 milliards de dirham, en hausse de 5,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Les nuitées ont, pour leur part, augmenté de 6% et les arrivées de 8,2% durant ces sept premiers mois. Selon les chiffres du ministère, les arrivées ont enregistré une hausse de 13% au mois de juillet. Le nombre des touristes français, espagnols, belges et italiens a augmenté de 13%, tandis que le nombre des touristes américains a augmenté de 24%.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a démenti catégoriquement la véracité de deux documents qui circulent sur les réseaux sociaux comme étant les siennes. Des pages étrangères sur un réseau social ont fait circuler deux documents faisant l’objet d’une falsification flagrante dans lesquels ces pages prétendent faussement qu’ils émanent des services de la DGST dans une présumée affaire relative à l’identité d’une ressortissante égyptienne d’origine marocaine convertie au judaïsme, indique la DGST dans un communiqué. Tout en démentant la véracité de ces deux documents, dans la forme et dans le fond, la DGST souligne leur caractère falsifié et fictif et affirme qu’elle entamera les enquêtes nécessaires sous la supervision du parquet compétent en vue d’identifier leur origine et le contexte de leur circulation au Maroc, conclut le communiqué.

• Le Wali directeur général des collectivités locales, Khalid Safir, a indiqué que la fiscalité locale marocaine se place dans les standards que l’on trouve dans d’autres pays. Taxant la propriété foncière et les activités économiques, la fiscalité locale permet de faire contribuer les ménages et les entreprises au financement des dépenses publiques, a relevé M. Safir lors du 13ème Colloque international sur les finances publiques. Elle permet notamment de faire participer l’usager effectif, en donnant la possibilité aux communes de lever des droits et redevances, a-t-il souligné.

Rissalat Al Oumma

• A l’occasion de la première session de l’assemblée générale du CNDH, la présidente du Conseil, Amina Bouayach, a annoncé la création de trois mécanismes nationaux afin de renforcer la protection des droits de l’homme. Il s’agit du mécanisme national de prévention de la torture, le mécanisme national de recours et de suivi en faveur des enfants victimes de violations et le mécanisme national de protection des personnes en situation de handicap. A cette occasion, Bouayach a indiqué que le mécanisme de prévention de la torture est important pour l’action en faveur des droits de l’homme et des institutions, car il protégera non seulement les victimes de torture et de traitements inhumains et dégradants, mais aussi l’identité et la sécurité des dénonciateurs ».

• Un mémorandum d’entente a été signé entre le Haut commissariat au plan (HCP) et la banque mondiale en vue de raffermir la coopération bilatérale dans divers domaines, notamment le suivi et l’évaluation des Objectifs de développement durable (ODD). Paraphé par le Haut-Commissaire au Plan Ahmed Lahlimi Alami et le Directeur des Opérations, Département Maghreb et Malte de la Banque mondiale Jesko Hentschel, ce mémorandum permettra de consolider davantage les rapports de coopération entre les deux parties dans les domaines du suivi et de l’évaluation des ODD, l’accompagnement de la régionalisation avancée ainsi que la digitalisation des activités statistiques du HCP.