13:44:47

mardi 05 juillet 2022

7c1ad3d7 twit yt_flat

Revue de presse quotidienne

Les principaux titres développés par la presse nationale du Mardi 05 juillet  2022

Mohamed Sadiki persiste et signe : les prix des moutons sont à la portée de tous les Marocains! (Le Matin)

Après sa sortie lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement dans laquelle il avait assuré que les prix des moutons commençaient à partir de 800 dirhams, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, vient de souligner que les prix des moutons sont à la portée de tous les Marocains. Répondant aux questions des parlementaires à propos des mesures prises par son département pour préparer la fête d’Aïd Al Adha, Sadiki a affirmé que les prix de cette année n’ont pas connu de changements par rapport aux années précédentes. Dans ce sens, il a appelé les Marocains à visiter tous les marchés et ne pas se contenter des grandes surfaces. Trente marchés ont été aménagés à cette occasion, a-t-il relevé.Il a souligné dans ce sens que l’offre a atteint plus de 8 millions de tête pour une demande ne dépassant pas les 5,6 millions en cette période de fête

Vague de chaleur de 38 à 45°C du mercredi au samedi dans plusieurs provinces du Royaume (Le Matin)

Une vague de chaleur avec des températures oscillant entre 38 et 45°C est prévue du mercredi au samedi, dans plusieurs provinces du Royaume, a annoncé la Direction générale de la météorologie (DGM).Ainsi, les provinces de Tata, Assa-Zag, Es-Semara, Aousserd et Oued Ed-dahab seront concernées par cette vague (42/45°C) du mercredi au samedi, a précisé la DGM dans un bulletin d’alerte météorologique de niveau de vigilance orange. Par ailleurs, des températures de 39 à 44°C seront enregistrées du jeudi au samedi dans les provinces de Ouezzane, Taounate, Moulay Yacoub, Fès, El Hajeb, Meknès, Sefrou, Sidi Slimane, Khémisset, Sidi Kacem, Beni Mellal, Khénifra, Khouribga, Fquih Ben saleh, Settat, Youssoufia, El Kelaa des Sraghna, Essaouira, Chichaoua, Marrakech, Rhamna et Taroudant, a ajouté la même source.

Impôts: la contribution sociale reconduite en 2023 (L’Economiste)

Il y avait un doute quant au sort de la contribution de solidarité sociale prévue jusqu’à fin 2022, il vient d’être levé. Fouzi Lakjaâ, ministre délégué au Budget, vient d’annoncer que la mesure sera bel et bien reconduite dans la loi de finances 2023. L’information n’est pas vraiment une surprise puisque la contribution de solidarité sociale, instituée pour la première fois en 2013, a été régulièrement reconduite ces dernières années au gré des lois de finances. Le ministre a justifié son maintien par la volonté du gouvernement d’assurer une source de financement pour la généralisation de la protection sociale dont l’achèvement est prévu d’ici fin 2025. Un chantier qui nécessitera pas moins de 14 milliards de DH et qui devrait être financé, semble-t-il, par la taxe de solidarité qui a rapporté au Trésor 4,44 milliards de DH en 2021.

Laâyoune: près de 10 MDH pour des projets INDH en 2023 (L’Opinion)

Le Comité provincial du développement humain (CPDH) de Laâyoune a approuvé le plan d’action au titre de l’année 2023, pour lequel une enveloppe budgétaire de plus de 9,98 millions dirhams (MDH) ont été alloués en vue de mettre en œuvre plusieurs projets. La réalisation de ces projets s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ainsi, sept projets d’un coût global de plus de 3,89 MDH ont été approuvés dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité. Ces projets s’articulent autour de trois axes : la protection de l’enfance, l’accompagnement de l’insertion socio-économique et l’aide aux personnes âgées, malades et handicapées.

Moody’s confirme la note Ba1 du Maroc et change la perspective de négative à stable (Aujourd’hui Le Maroc)

L’agence de notation américaine Moody’s confirme la note Ba1 du Maroc et change la perspective de négative à stable. Dans sa note datée du 1er juillet, l’agence explique ce changement de perspective par la reprise du PIB réel aux niveaux pré-pandémiques et la capacité de gestion de crise du gouvernement démontrée pendant la pandémie. Moody’s estime que le gouvernement est en mesure de «maintenir la stabilité sociale du pays face à l’exposition du Maroc au choc des prix des denrées alimentaires et de l’énergie déclenché par la guerre russo-ukrainienne».

Eau : Les mesures pour un été sans perturbations (Aujourd’hui Le Maroc)

Mobilisation générale du gouvernement pour assurer un approvisionnement régulier et continu en eau de toutes les régions. Un plan d’urgence élaboré par les autorités est actuellement en cours de déploiement. Il faut préciser que certaines régions du pays sont mieux loties affichant des réserves d’eau très importantes. Face à cette situation, il a été décidé de mettre à jour les projets d’interconnexion entre les bassins de Laou, Sebou, Bouregreg, Chaouia et Oum Rabiî.

EnR: le cluster solaire élargit ses périmètres (L’Economiste)

Le chef de file de la filière industrielle de l’énergie solaire renouvelle ses instances et élargit ses périmètres. Le cluster solaire devient désormais “un accélérateur de transition” avec des ambitions fortes censées dynamiser l’ensemble des acteurs de l’écosystème des énergies renouvelables (EnR). Le nouveau mode de gouvernance vient traduire de nouvelles ambitions dans un esprit de transversalité, de synergies et de mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’écosystème des énergies renouvelables. Plus encore, une nouvelle version 2.0 du Cluster vient combler des besoins au niveau des filières de l’écosystème. L’enjeu étant de faciliter la transition de filières vertes.

Signature d’un mémorandum d’entente et d’une lettre d’intention entre le Maroc et Singapour (Les Inspirations Éco)

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Nasser Bourita et le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan, ont signé un mémorandum d’entente relatif à la coopération sous l’article 6 de l’Accord de Paris, ainsi qu’une lettre d’intention entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays. A travers ce mémorandum d’entente, les deux parties ont exprimé leur intention de collaborer dans le domaine crédit-carbone dans le cadre de l’Article 6, paragraphe 2, de l’Accord de Paris, et de promouvoir le développement durable et l’intégrité environnementale. En ce qui concerne la lettre d’intention, les deux ministres ont exprimé leur volonté de promouvoir la coopération entre leurs pays dans le domaine du renforcement des capacités et de l’assistance technique.

Banques participatives: les financements augmentent de 31,5% (Les Inspirations Éco)

Les financements accordés par les banques participatives ont augmenté, en glissement annuel, de 31,5% à plus de 21 milliards de dirhams (MMDH), ressort-il d’un document de Bank Al-Maghrib (BAM) sur les statistiques monétaires de mai 2022. Ces financements se répartissent notamment sur l’immobilier (17,53 MMDH), la consommation (1,18 MMDH), l’équipement (2,04 MMDH) et la trésorerie (95 millions de dirhams), précise BAM. Parallèlement, les engagements des banques participatives se sont élevés à près de 7,23 MMDH auprès des banques et ce, sous forme principalement de refinancement à travers le produit de « Wakala bil Istithmar » et de dépôts à vue reçus des banques mères, fait savoir la même source.

Immigration illégale : L’Espagne et l’Europe doivent être solidaires avec le Maroc (Al Bayane)

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a salué les efforts déployés par le Maroc pour lutter contre les mafias de l’immigration illégale, soulignant que l’Espagne et l’Europe sont appelées à faire preuve de solidarité à l’égard du Royaume. Certains ‘’semblent penser parfois que des pays comme le Maroc ne souffrent pas de l’immigration illégale. L’Espagne et l’Europe doivent faire preuve de solidarité avec le Maroc » dans sa lutte contre les réseaux de l’immigration clandestine, a affirmé Pedro Sanchez, dans un entretien au quotidien ‘’El Pais’’. ‘’Il faut reconnaître l’effort que fait le Maroc, qui subit aussi la pression de la migration irrégulière’’, a fait observer Sanchez.

Rabat : lancement de l’école régionale de gestion des situations d’urgence radiologique (Al Bayane)

L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a lancé un cours de formation régional intitulé « l’École régionale de gestion des situations d’urgence radiologique ». Organisé en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), ce cours qui se tient du 4 au 22 juillet vise à renforcer les capacités nationales et régionales en matière de préparation et de conduite des interventions en cas d’incident ou d’urgence radiologique (PCI-SUR), dont la cause est un accident, un acte de négligence ou un acte délibéré. S’inscrivant dans le cadre du projet de coopération technique avec l’AIEA « RAF9066 », cette école a pour objectif de permettre aux participants la mise en œuvre des dispositions nécessaires à la PCI-SUR, compte tenu des normes, des orientations techniques, des outils et des supports de formation de l’AIEA, a souligné le chef de la division Inspection de sûreté radiologique et responsable des urgences à AMSSNuR, Abdelkader Benider.

Crise de l’immobilier: quels impacts sur le marché du foncier? (L’Opinion)

L’Indice des Prix sur les Actifs Immobiliers (IPAI) fait certes état d’une baisse des prix du foncier, mais, sur le terrain, les promoteurs et agents immobiliers peinent à faire le même constat. Conséquence: les prix flambent et empêchent une véritable rentabilité du secteur pour les professionnels. Ces derniers appellent à une nouvelle stratégie et une nouvelle vision plus innovante afin de faire tourner la machine et d’atteindre la stabilité tant attendue par les acteurs de l’immobilier, mais également par ceux du BTP qui viennent d’élire leur nouveau président. Du côté du gouvernement, on annonce de grandes nouveautés en ce qui concerne les programmes de logements sociaux et pour la classe moyenne. Ce qui passe inévitablement par des améliorations sur les contours liés au foncier.

Entreprises: la contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023 (Al Alam)

La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023 pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale, a indiqué le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa. « Les entreprises qui réalisent des bénéfices dans divers secteurs économiques, doivent fournir une contribution supplémentaire, au-delà de l’Impôt sur les sociétés, pour financer le chantier de généralisation de la protection sociale », a expliqué Lekjaa qui était l’invité de l’émission « Décryptage » de MFM Radio. Et d’assurer que la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire au profit des catégories vulnérables, qui nécessite une enveloppe de 14 milliards de dirhams, sera financée à travers les recettes générées par cette taxe de solidarité.

Drâa-Tafilalet : l’ONSSA organise ses « Coopdays » sur l’autorisation sanitaire (Al Ittihad Al Ichtiraki)

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a organisé, mardi à Errachidia, ses « Coopdays » sous le thème « L’autorisation sanitaire de l’ONSSA : une obligation réglementaire pour les unités de l’industrie agroalimentaire » au profit des coopératives actives dans le domaine agroalimentaire dans la région de Drâa-Tafilalet. Cette initiative a pour objectif de sensibiliser les coopératives actives dans le secteur agroalimentaire quant à l’obligation de l’obtention de l’autorisation sanitaire de l’ONSSA. Intervenant à cette occasion, le directeur régional de l’ONSSA Drâa-Tafilalet, Hassan El Fadil, a souligné que ces « Coopdays » ont pour finalité de sensibiliser les coopératives de production, de traitement, de transformation, d’emballage, de conditionnement, d’entreposage et d’étiquetage œuvrant dans le secteur de l’agroalimentaire sur l’obligation de l’obtention de cette autorisation sanitaire.

Migration : Des médias européens mettent en lumière l’approche humaniste prônée par le Maroc (Rissalat Al Oumma)

Des médias européens ont jeté la lumière sur l’approche humaniste, globale et responsable prônée par le Maroc sur la question migratoire, mettant en avant les efforts connus et reconnus du royaume pour la gestion de ce phénomène et la lutte contre la traite des êtres humains. Commentant la tentative d’assaut groupé de migrants clandestins contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, ces médias ont pointé des actes ourdis par des mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains et qui ‘’n’hésitent pas dans leur sombre tentative de profiter de la vulnérabilité des victimes et de les pousser dans des aventures dangereuses et meurtrières’’. ‘’Ce qui s’est passé récemment à Nador n’était pas innocent », écrit le journal hongrois « Magyar Nemzet », notant que ‘’la tentative d’assaut était inhabituelle ».

Casablanca: Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d’urbanisme (Bayane Al Yaoum)

La présidente du conseil de la commune de Casablanca, Nabila Rmili, a appelé à accélérer la cadence de traitement des autorisations d’urbanisme, afin de respecter les délais réglementaires fixés par la loi. Un communiqué du conseil de la commune de Casablanca indique dimanche que Mme Rmili a demandé aux fonctionnaires chargés de l’examen et de l’étude des autorisations d’urbanisme de traiter les dossiers qui leur sont présentés et de faire part de leurs observations dans un délai maximum de 48 heures à compter de la date fixée pour chaque dossier. Selon la même source, les demandes d’autorisations à caractère urbanistique et des permis de construire ou de modification déposées sur le site « Rokhas » seront traitées dans les délais réglementaires et conformément au règlement général de construction qui fixe la manière dont les autorisations et les pièces de construction doivent être délivrées.

Le Maroc adopte une dynamique de gouvernance migratoire humaniste, inclusive et solidaire (Al Ahdath Al Maghribia)

Le Maroc continue, conformément aux Hautes Orientations Royales, de renforcer sa dynamique de gouvernance migratoire humaniste, inclusive et solidaire, dans la continuité de sa vocation éminemment africaine et autour du paradigme cardinal de la protection des migrants et des personnes vulnérables, affirme le site d’information azerbaïdjanais « Axar ». “Pour le Maroc, la politique d’intégration des migrants est une voie stratégique qui enrichit la diversité et la vitalité de la société marocaine, une terre ouverte au carrefour des civilisations depuis des millénaires”, estime la publication. Le quotidien ajoute que le Royaume a également pour volonté de renforcer sa politique de retour volontaire des migrants dans leur pays d’origine, dans le respect de leurs droits et de leur dignité et en coordination avec les ambassades des pays africains frères et amis.

Le Singapour salue les efforts du Maroc dans le cadre du plan d’autonomie (Maroc le Jour)

Le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan, a salué les efforts « sérieux et crédibles » du Maroc dans le cadre du plan d’autonomie pour la résolution du conflit autour du Sahara marocain. Lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Nasser Bourita à l’issue de leurs entretiens, le chef de la diplomatie singapourienne a salué les efforts « sérieux et crédibles » déployés par le Maroc, dans le cadre de son plan d’autonomie, pour la résolution du conflit autour du Sahara marocain et la garantie de la paix et de la sécurité dans la région.

Le Maroc veut classer l’art de Abidat Rma au patrimoine immatériel mondial de l’humanité (Maroc le Jour)

Le Maroc veut classer l’art de Abidat Rma au patrimoine immatériel mondial de l’humanité, a affirmé le directeur régional de la culture Béni Mellal-Khénifra, Azouz Boujamid. Le ministère de la culture souhaite porter l’art populaire de Abidat Rma au niveau mondial afin qu’il soit inscrit sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité, a fait savoir Boujmid dans une déclaration à la presse, en marge de la 21ème édition du festival national de Abidat Rma qui s’est tenue du 1er au 03 juillet sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Boujamid a indiqué à cet égard que cette opération requiert des efforts colossaux de la part de l’ensemble des parties prenantes, notant que le département de la Culture s’emploie à inventorier toutes les données relatives à ce patrimoine ancestral qui fait la renommé de plusieurs villes du Royaume dans la perspective de son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Sahara: Le plan d’autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région (Libération)

L’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour le Sahara offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région, a souligné le professeur de sciences politiques à l’Université de Barcelone, Joan-Josep Vallbé, relevant que le plan marocain propose d’établir une liste des domaines de compétence exclusive à la fois de l’administration centrale et de la région. Intervenant lors d’un séminaire international de recherche organisé par la Mission permanente du Maroc auprès de l’ONU sous le thème « Garantir le succès des expériences d’autonomie territoriale: Dévolution des compétences législatives », Vallbé a relevé que le pouvoir législatif de la région appartient au parlement régional, qui exerce la fonction législative en toute autonomie, sans ingérence du gouvernement central.

Le dirham se déprécie face à l’euro et au dollar du 23 au 29 juin (Libération)

Le dirham s’est déprécié de 0,61% vis-à-vis de l’euro et de 0,52% face au dollar américain durant la période allant du 23 au 29 juin courant, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique la Banque centrale dans son récent bulletin hebdomadaire. Au 24 juin 2022, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 342,2 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 0,3% d’une semaine à l’autre et de 7,7% en glissement annuel.

Casablanca: Avortement d’une tentative de trafic de 2 tonnes de chira à bord d’un camion de transport de marchandises (Al Massae)

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont mis en échec vendredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une tentative de trafic de 2 tonnes de chira à bord d’un camion de transport de marchandises et interpelé deux personnes (le chauffeur et son assistant) âgées de 34 et 44 ans. Un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) indique que cette opération qui a été menée au niveau de la station du péage de l’autoroute de Casablanca, a permis la saisie d’un camion de transport de marchandises en provenance de Jorf Al Malha et à destination des provinces du Sud du Royaume.

Forum Maroc-Espagne: Dakhla consolide sa vocation de plateforme prometteuse d’investissement (Assahra Al Maghribia)

La ville de Dakhla, qui a abrité un forum d’investissement Maroc-Espagne, a consacré sa place en tant que plateforme susceptible de drainer des investissements dans divers domaines, écrit le journal espagnol ‘’La Provincia’’. Dakhla a accueilli le premier forum d’investissement Maroc-Espagne, auquel ont participé quelque 250 entrepreneurs espagnols, dont 60 des îles Canaries, ayant découvert les opportunités offertes par la ville et l’ensemble de la région, précise le quotidien. Les participants ont profité du forum pour examiner les différentes possibilités dans une région qui offre un large éventail d’opportunités, grâce à ses ressources naturelles et au développement durable de plusieurs secteurs d’activité, indique l’auteur de l’article. La pêche, le tourisme et les énergies renouvelables sont autant de secteurs qui se développent de manière accélérée à Dakhla, relève ‘’La Provincia’’.

MAP 05/07/2022