Une session de formation sur la langue et la culture amazighe s’est tenue, les 24 et 25 juillet à Rabat, au profit de journalistes et de chargés de communication.

Initiée par l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), sous le thème « Presse et communication: des vecteurs de vulgarisation de l’Amazighe », cette session de formation s’inscrit dans le cadre de l’attention accordée par l’Institut au rôle des médias et des organismes et services de communication, en matière de promotion de cette langue en tant que composante essentielle de la culture marocaine.

Intervenant, lundi, à l’ouverture de cette session de formation, le secrétaire général de l’IRCAM, El Houcine Moujahid a indiqué que cette initiative vise à promouvoir la langue et la culture amazighe et à consolider son positionnement à l’échelle nationale, soulignant que la formation continue est parmi les enjeux principaux dans l’action de l’Institut.

M. Moujahid a également fait savoir que l’Institut, depuis sa création, a mis en place des ateliers de formations et de perfectionnement dans la langue amazighe, particulièrement au profit des employés du secteur de l’audiovisuel, indiquant qu’il consacre une partie de son capital humain et financier à la réalisation de cet objectif.

Il a également noté que l’IRCAM a une présence dans le domaine de la formation des journalistes et des chargés de communication, en particulier dans le cadre des partenariats avec des établissements publics et le ministère de tutelle.

Au programme de cette session, figuraient des ateliers concernant le Tifinaghe, le lexique amazigh et l’Amazigh dans les médias, et animés par un nombre de chercheurs de l’Institut.

MAP

Ce article est également disponible en ar.