La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), ONU Femmes et l’UNESCO ont signé, lundi 13/03/2017 à Rabat, une convention en vue de promouvoir la culture de l’égalité hommes-femmes dans et à travers les médias audiovisuels.

Cette convention a pour objectif de fournir un cadre de coopération et de faciliter la collaboration entre les Parties signataires, sur une base non exclusive, dans des domaines d’intérêt commun.

Elle vise principalement à encadrer le partenariat entre la HACA, ONU Femmes et l’UNESCO en vue de promouvoir la lutte contre les stéréotypes fondés sur le genre dans les contenus médiatiques et promouvoir la culture de l’égalité hommes-femmes à travers les médias audiovisuels, avec une approche fondée sur les droits humains, considérant que le droit à la liberté d’expression et le droit à l’égalité entre les sexes sont, comme tous les droits de l’homme, universels, indivisibles, indissociables et interdépendants.

Aux termes de cette convention ONU Femmes et UNESCO s’engagent à accompagner la HACA dans la mise en œuvre des axes de sa stratégie d’action notamment dans le domaine de la lutte contre les stéréotypes fondés sur le genre et la promotion de la culture de l’égalité dans le secteur audiovisuel marocain.

Cette convention porte sur plusieurs domaines de coopération, notamment le partage et l’échange d’information, de documentation, et des bonnes pratiques pertinentes dans ce domaine, la production d’outils pratiques dans le cadre de l’accompagnement des opérateurs et de la sensibilisation d’autres professionnels du secteur audiovisuel au Maroc.

Il s’agit également de l’optimisation d’un système de veille et d’alerte permettant de traquer les stéréotypes fondés sur le genre dans le secteur audiovisuel marocain, la mobilisation d’expertise technique dans les domaines identifiés conjointement, et la mise en œuvre d’activités conjointes visant à contribuer à l’atteinte de l’objet du présent accord.

S’exprimant à cette occasion, la présidente de la HACA, Amina Lemrini Elouahabi a indiqué que cet accord aura un impact réel et durable dans la lutte contre les stéréotypes de genre et pour la promotion effective de la culture de l’égalité en tant que droit des femmes et facteur incontournable dans l’édification de l’État de droit et permettra de mener un certain nombre d’actions avec des partenaires (régulateurs, opérateurs et autres professionnels du secteur…) pour l’impulsion de la culture de l’égalité dans le domaine de l’audiovisuel.

La HACA de par sa propre expérience, en chantier ouvert depuis des années et entant que partie prenante d’initiatives « genre et médias » au sein des réseaux francophone méditerranéen et africain de régulateurs, contribue à une dynamique internationale sur ce sujet, leadée par ONU-Femmes et l’UNESCO, dans le cadre notamment de GAMAG (global alliance on médias and gender) et d’un groupe de réflexion sur les normes d’évaluation genre des médias, a souligné Mme. Lemrini, lors de cette rencontre organisée sous le thème « qui fait l’info ».

De son côté, la représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi a relevé que le rôle des médias audiovisuels en tant que levier pour l’impulsion d’un changement profond et durable des mentalités n’est plus à contester, notant que les médias qui reflètent la réalité de la société ont aussi le devoir de mettre à profit leur pouvoir d’influence au service de l’égalité des sexes pour contribuer à faire évoluer les sociétés.

Cette coopération scellera l’engagement de l’ONU femme à accompagner le secteur de l’audiovisuel dans la réalisation de cette noble mission, a-t-elle soutenu, affirmant que ce partenariat cible principalement les professionnels du secteur de l’audiovisuel pour la promotion de la culture de l’égalité à travers la production d’outils pratiques, le partage et l’échange de bonnes pratiques et d’expériences réussies, ainsi que la mobilisation d’expertise technique dans le domaine.

Pour sa part, le représentant p.i du Bureau Multi-pays de l’UNESCO, Salah Khaled, a souligné que cette convention vient mettre un cadre légal et officiel à une coopération qui a duré de longues années avec la HACA dans divers domaines pour promouvoir la liberté d’expression et l’accès à l’information, principes hautement défendus par l’UNESCO.

Les médias sous toutes leurs formes jouent plus que jamais un rôle déterminant dans le développement d’idées et dans la construction de schémas de pensées, a-t-il relevé, saluant les efforts fournis par le Maroc en la matière pour la promotion de la culture d’égalité dans les médias loin des stéréotypes de genre et des images dégradantes de la femme.

Cette rencontre a été marquée par la présentation du nouveau cadre légal pour la promotion de la parité et de l’égalité hommes-femmes dans les médias audiovisuels et du rôle de la HACA, des initiatives des opérateurs audiovisuels en matière de promotion de la parité et de l’égalité, et de la synthèse du rapport « qui fait l’info » élaboré par la HACA dans le cadre du projet GMMP 2015 (Global Media Monitoring Project).

MAP  Mars 2017