Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a reçu de la part des entreprises de presse  (papier et électronique) plus de  130 demandes de soutien. Après analyse des données et des  conditions  économiques des entreprises concernées, et compte tenu de la situation détériorée du secteur, à cause des répercussions de la crise sanitaire liée à la pandémie  covid19, il a été décidé, en coordination avec le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, la rationalisation et l’élargissement de  l’opération du soutien à la presse au titre de l’année 2020, à travers le lancement d’un plan exceptionnel pour sauver le secteur et ce par le biais des mesures suivantes :
–  Un montant de 75 MDH alloué  par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration pour le paiement des salaires, des mois de juillet, août et septembre, des journalistes et employés des entreprises de la presse écrite ;

-Un montant de 75 MDH alloué par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration pour le paiement des fournisseurs des entreprises de presse  pour les mois de juillet, août et septembre, compte tenu des priorités de rééchelonnement des dettes, mises en avant par les entreprises de presse, et ce dans l’objectif d’améliorer  les délais de paiement et soutenir les chaines de valeurs ;

–  15MDH mobilisés au profit des imprimeries qui impriment 500.000 exemplaires et plus, afin de permettre à ces entreprises de presse de préserver les emplois et garantir l’impression des journaux ;

-15 MDH mobilisés  au profit de  Sapress  pour  préserver les emplois et les niveaux des salaires, garantir la distribution  des journaux sur l’ensemble du territoire national et  permettre l’amélioration des  délais de paiement des fournisseurs, sachant que le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration continuera les efforts de  recapitalisation de la société  à hauteur de 10 MDH ;

15 MDH mobilisés au profit  des  radios privées pour préserver les emplois et les salaires.

L’objectif général de ces mesures intégrées, est de permettre à l’ensemble de la chaîne économique de la presse écrite  (papier et électronique) de surmonter les difficultés actuelles et continuer à accomplir ses missions, notamment dans la période post-pandémie.

Par ailleurs, un large débat sera lancé avec les professionnels de la communication afin de déterminer les mesures susceptibles de relancer le secteur et de poser les bases solides d’un modèle économique équilibré.

Ce article est également disponible en ar.