Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M.Othman El Ferdaous a présidé, mercredi 30 décembre 2020 au siège du département de la Communication,  la cérémonie de remise des prix  aux  lauréats des différentes catégories du GPNP au titre de l’année 2020, et ce en présence de  personnalités du monde des médias.

La création du Grand Prix National de la Presse a été annoncée par SM le Roi Mohammed VI  dans la Lettre royale adressée, le 15 novembre 2002, aux journalistes à l’occasion de la Journée Nationale de l’Information. C’est devenu depuis un rendez-vous annuel incontournable pour célébrer toutes les composantes du secteur de la presse nationale, et par la même, une opportunité pour mettre en valeur la production médiatique nationale et valoriser ses compétences dans différents domaines.

Dans son allocution à cette occasion, M. El Ferdaouss, a mis l’accent sur le rôle joué par  le corps journalistique, avec ses différentes composantes, en offrant  un service public d’information, en accompagnant les grandes questions nationales et en participant au renforcement du débat public et des valeurs d’ouverture dans la société.

M. le Ministre a également évoqué l’ambiance positive qui a caractérisé l’édition du Grand Prix Nationale de la Presse cette année, que ce soit en termes de nombre de candidatures et leur qualité ou du travail du jury, composé d’experts et de compétences connus pour leur intégrité et leur professionnalisme.

Les distinctions du Grand Prix Nationale de la Presse se présentent cette année comme suit:

La presse écrite: M. Redouane Mabchour de l’hebdomadaire arabophone « Al Ayam » pour une  enquête journalistique intitulée: « Comment le remède est-il devenu une partie du mal au Maroc« .

La  presse électronique: M.Mohamed Erraji du site d’information Hespress pour son article intitulé : « le manque d’appui psychologique aggrave les maux des enfants victimes de viol au Maroc« .

La presse d’agence: M. Abdellatif Abilkassem, de l’Agence Maghreb Arabe presse (MAP), pour son portrait sur « l’Américaine Jennifer Grout, ambassadrice plénipotentiaire de la culture fascinante du Maroc« .

Le journalisme d’investigation: M. Adil Benmoussa, de  la chaîne de télévision 2M, pour son programme « Nous sommes tous des héros« .

La presse amazighe: ex-æquo pour  Mme Zahra Ouhssain (SNRT-Radio nationale), pour un numéro spécial sur le défunt artiste international Idir, et M. Samir Lamkadem (chaîne amazighe-SNRT) pour son travail intitulé: « l’amazighe, une langue de justiciabilité« .

La  production journalistique hassanie: M. El Hafid Mehdar, de la chaîne régionale Laâyoune TV sur le sujet « Les dromadaires du Sahara : entre identité et développement« .

La télévision: Mme Nawal El Kerrari (SNRT) pour son travail intitulé  les « Initiatives royales face à la Covid-19« .

La  radio: Mme Farida Errahmani (SNRT) pour travail intitulé : « la récidive criminelle, quelles solutions?« .

La photographie: M. Ahmed Akil  du quotidien Bayane Al Yaoume. Une sélection de photos.

Le prix honorifique: Feu Noureddine Saïl, ancien directeur de la chaîne de télévision 2M.

La 18ème édition du Grand Prix National de la Presse  a été marquée par le dépôt de  112 candidatures, toutes catégories confondues, dont le comité d’organisation a exclu 20 parce qu’elles ne répondent pas aux conditions exigées dans le décret du GPNP.

Ce article est également disponible en ar.