La cérémonie d’installation des membres de la Commission d’aide à l’Organisation des Festivals Cinématographiques et de la Commission de Soutien à la production étrangère des œuvres cinématographiques et audiovisuelles au Maroc a eu lieu vendredi à Rabat.

L’installation de ces deux commissions, présidée par le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, s’ajoute aux trois autres commissions créées en 2012 en vertu du décret 2.17.373 du 02 août 2017 fixant les conditions et les procédures d’aide à la production cinématographique, à la numérisation, la rénovation et la création de salles de cinéma, à l’organisation des festivals de cinéma, à l’élargissement du cercle du soutien public à la production nationale pour toucher au domaine de la production étrangère, indique un communiqué du ministère de la Culture et de la communication.

Il s’agit, selon la même source, de l’installation de nouveaux membres de la Commission d’Aide à l’Organisation des Festivals Cinématographiques, présidée par Sobhallah El Ghazi, et de nouveaux membres de la Commission de Soutien à la production étrangère des œuvres cinématographiques et audiovisuelles au Maroc, dont la présidence est assurée par Sarem Al Haq Fassi Fihri.

Outre le président, la Commission d’Aide à l’Organisation des Festivals Cinématographiques comprend les membres suivants pour un mandat de deux ans (2018-2019) : Rachid Fekkak, Mohamed Chouika, Nadia Niazi, Jilali Farhati, Hassan Moutakki (membre représentant du CCM), Saâdia El Attaoui (membre représentante du ministère de la Culture et de la Communication –département de la communication), Latifa Mouftakir (membre représentante du ministère de la Culture et de la Communication –département de la Culture), et Zineb Samar (membre représentante du ministère de l’Economie et des finances).

Pour sa part, la Commission de Soutien à la production étrangère des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, installée également pour le même mandat, est composée, outre le président, de Khalil Loukmani, Mounir El Jirari (membre représentant du ministère de la Culture et de la Communication –département de la communication), Fatima Aït Mhaned (membre représentante du ministère de la Culture et de la Communication –département de la Culture) et Hicham Siabri (membre représentant du ministère de l’Economie et des finances).

Dans une allocution de circonstance, M. Laaraj a mis l’accent sur la responsabilité attribuée aux deux commissions dont le travail dépasse l’action institutionnelle pour valoriser la création cinématographique, renforcer la pluralité, consolider le rayonnement du cinéma et de l’identité marocaine et promouvoir la culture cinématographique.

L’élargissement de l’aide publique à la production nationale pour englober la production étrangère aura, sans nul doute, des effets positifs sur la promotion de l’image du Maroc à l’échelle international et l’attractivité des investissements étrangers dans le domaine de la production cinématographique, outre le transfert de l’expérience et la création d’emplois pour les ressources humaines marocaines travaillant dans le secteur, a noté le ministre.

Il a, à cet égard, souligné l’importance pour les deux commissions, ainsi que pour les autres commissions créées dans le domaine, d’adopter les principes de l’indépendance et de la neutralité.

Partant de sa détermination à développer le secteur cinématographique au Maroc, renforcer ses capacités et améliorer sa qualité, le Centre cinématographique marocain (CCM) est mobilisé, avec toutes ses ressources humaines et logistiques, pour garantir succès au travail des commissions du secteur cinématographique et ce dans le cadre du respect total de leurs missions.

MAP 28 Avril 2018

Ce article est également disponible en ar.