Le jury de la 14ème édition du Grand Prix national de la presse a été installé, vendredi 11/11/2016 à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, par intérim.

Présidé par Maria Latifi, Directrice de la chaîne TV  »Arrabia », le jury est composé de Mmes Khadija Rachouk (SNRT), Lamiae Dakka (Agence Maghreb Arabe presse), et de MM. Abdellah Bekkali (Syndicat national de la presse marocaine), Mehtat Rekkas (Bayane Al Yaoum), Ibrahim El Gharbi (Medi1TV), Hassan Najibi (Photo News), Mohamed Lichir (2M), Abdellatif Bensfia (Institut supérieur de l’information et de la communication), Benacer Khiji (TV Amazigh) et Mae El-Aynayn Abdellah (Télévision régionale de Laâyoune).

Dans une allocution de circonstance, Mme Hakkaoui a souligné que les membres du jury, qui auront à examiner nombre de candidatures portant sur différents genres journalistiques, se trouvent face à une grande responsabilité qui implique de faire montre de neutralité, d’objectivité et de professionnalisme, a dit Mme Hakkaoui, soulignant la nécessité de consacrer la culture du mérite et de la reconnaissance des compétences.

Ce prix, une reconnaissance des oeuvres distinguées des professionnels des médias, nourrit l’esprit de compétitivité en vue de décrocher une distinction qui représente une consécration du parcours professionnel, a souligné la ministre.

Créé depuis plus de 14 ans, le Grand prix national de la presse est une concrétisation de la décision contenue dans le message Royal de 2002 à l’occasion de la Journée nationale de l’information, a-t-elle indiqué. Pour sa part, Mme Maria Latifi s’est dite fière de présider le jury de la 14ème édition du prix national de la presse devenu une tradition annuelle visant à motiver les journalistes marocains et valoriser leur travail, affirmant être consciente de la grande responsabilité qu’impose cette mission.

Cette distinction offre l’occasion pour présenter et reconnaître les efforts déployés dans le domaine de la presse, ainsi que les réalisations distinguées des professionnels du secteur, a-t-elle dit.

Le Grand Prix national de la presse récompense neuf catégories: le Prix de la télévision pour l’investigation et le film documentaire, le Prix de la radio, le Prix de la presse écrite, le Prix de la presse électronique, le Prix de l’agence de presse, le Prix de la production journalistique amazighe, le Prix de la production journalistique hassanie et le Prix de la photographie, outre un Prix en hommage à une personnalité du monde des médias ayant contribué à l’évolution du paysage médiatique national et à la consécration des nobles principes de la profession.

Selon Abdelillah Tahani, Directeur de communication et des relations publiques au ministère de la Communication, le comité d’organisation du prix a reçu 125 candidatures réparties entre presse écrite (38), radio (13), télévision (21), presse électronique (16), photo (8), Agence Maghreb arabe presse (15), production journalistique amazighe (13) et une seule production journalistique hassanie.

Lancé en 2002 à l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’Information (15 novembre), le Grand Prix national de la presse est l’occasion de célébrer les professionnels du secteur en reconnaissance de leurs travaux distingués dans les différents genres journalistiques.

MAP  Novembre 2016