Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj, a présidé mardi 03 juillet 2018 à Rabat, l’ouverture du congrès pour la création de l’Organisation ouest africaine de la propriété intellectuelle, organisé par le BMDA, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication.
M. El Aaraj a affirmé que « la tenue de cet évènement à Rabat, reflète la ferme volonté du Maroc de partager son expérience et expertise dans divers domaines, particulièrement en matière des droits d’auteur et droits voisins avec les pays africains frères ».

Ce congrès, qui se tient du 3 au 5 courant, intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la politique d’ouverture du Maroc sur l’espace africain, qui fait du partenariat avec l’Afrique un choix stratégique ainsi qu’un levier pour une complémentarité africaine dans tous les domaines, a fait savoir le ministre.

Il a rappelé dans ce sens les multiples visites royales en Afrique qui se sont soldées par la signature d’une centaine d’accords, visant principalement le raffermissement du partenariat artistique institutionnel, à travers le partage de l’expérience et de l’expertise marocaines avec nombre de pays africains, particulièrement dans les domaines des industries créatives et de la propriété intellectuelle et littéraire.

Ce congrès, dont la tenue intervient en accord avec la volonté du Maroc de développer et de renforcer les relations avec les pays africains, a pour objectif de créer l’Organisation ouest africaine pour la propriété intellectuelle en vue de mettre en œuvre les mécanismes garantissant le droit d’auteur en tant que droit humain consacré par les conventions internationales, a-t-il relevé.

De même, M. El Aaraj a noté que « le renforcement de ce droit permet de garantir à l’auteur une vie digne et de préserver son droit au logement, à la santé et à l’enseignement, ainsi que l’ensemble des droits qui lui sont reconnus à l’échelle universelle. Il permettra également de hisser les productions artistiques et de promouvoir la créativité dans les divers genres culturels ».

Cette rencontre, à laquelle prennent part nos frères africains, est à même de consolider et d’améliorer les capacités des institutions nationales qui œuvrent dans le domaine des droits d’auteur, ainsi que ceux des créateurs et des partenaires dans le domaine des industries créatives, a-t-il dit, saluant les initiatives entreprises par les pays africains en la matière.

Ont également participé à la cérémonie d’ouverture de ce congrès, la présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, Mme Amina Lamrini Elouahbi, la vice-directrice générale de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Mme Sylvie Forbin, le directeur régional de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs en Afrique, M. Samuel Sangwa, l’administratrice de la Société portugaise des auteurs, Mme Paula Cunha et le directeur général du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), M. Ismail Menkari.

Le Congrès consacré à la création de l’Organisation ouest africaine de la propriété intellectuelle, est une occasion de partager l’ensemble des expériences, des avancées et des limites autour des stratégies de développement de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur.

Figurent au programme de ce congrès tenu sous le signe « L’Afrique c’est l’avenir », des thématiques portant sur l’audiovisuel, la protection de radiodiffuseur, les limitations et les exceptions, ainsi que sur la reproduction et le piratage.

MAP: 03/07/2018