La Chambre des représentants a adopté, lundi soir à la majorité, le projet de loi n° 02-15 portant organisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP). Le projet a été adopté par 70 voix pour, alors que 16 députés ont voté contre et 14 autres se sont abstenus.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a indiqué dans un exposé présenté lors de cette séance, que le projet de loi « porte un élan de réforme visant à renforcer la présence de la MAP, en termes de professionnalisme et de compétitivité, dans le concert des agences de presse internationales », notant que le dit projet de loi se veut « un défi pour nous tous qui requiert le déploiement de tous les efforts en vue d’atteindre ce but ».

Sur fond des mutations rapides que connait le paysage audiovisuel, la MAP a besoin d’un nouveau cadre juridique qui répond aux standards de la qualité, a-t-il ajouté, relevant que le rythme de développement et de compétitivité qui marque aujourd’hui le paysage médiatique rend de la refonte du domaine professionnel et organisationnel de la MAP un besoin pressant dans l’optique d’en hisser, d’en renforcer et d’en encadrer son action.

Le ministre a passé en revue les grands axes du projet de loi n° 02-15, se rapportant notamment à l’élargissement du champ d’action de la MAP et sa réorganisation, l’utilisation des produits multimédias actuels et futurs et la préservation de sa ligne éditoriale et technologique, ainsi que la consécration de la vision de l’Agence en lui permettant de conclure des conventions et de mener des partenariats afin de mettre en oeuvre ses projets.

Selon M. Laaraj, ces axes visent la création d’outils de gouvernance et leur institutionnalisation, l’élargissement de la composition du conseil d’administration et de ses prérogatives lui permettant d’exécuter les projets programmés, l’optimisation des ressources et dépenses dans un cadre d’efficience et la définition de programmes accompagnés de résultats et d’objectifs.

La loi n° 02-15 vise à moderniser les missions confiées à la MAP en tant que qu’établissement médiatique national stratégique et à étoffer son champ d’action, dans une perspective d’améliorer sa compétitivité à l’échelle aussi bien continentale qu’internationale.

Ce texte est également de nature à moderniser l’action de l’agence et à permettre l’adoption de méthodes modernes en matière de gestion, prônant la diversification et la modernisation du produit multimédia, en particulier, ainsi que sa commercialisation via des moyens au diapason des technologies de pointe.

En matière de gouvernance, le texte vise à promouvoir la MAP en précisant la répartition des attributions de gestion de manière à favoriser le renforcement de sa gouvernance selon une approche participative et inclusive.

(MAP 25/07/2017)

 

La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants adopte le projet de loi portant organisation de la MAP

La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a adopté, mardi à la majorité, le projet de loi n° 02-15 portant organisation de l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Le projet de loi a été adopté par 17 voix pour, alors que deux députés ont voté contre et quatre autres se sont abstenus.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a salué la contribution des députés à l’enrichissement de ce texte, à travers notamment les amendements qu’ils ont formulés par rapport à ce projet « important ».

Dans une déclaration à la MAP, M. Laaraj a souligné que le paysage médiatique requiert une action collective et une synergie des efforts, d’autant plus que ce texte ouvrira à la MAP de grandes perspectives à travers le renouvellement de ses missions et, de manière générale, la dynamisation du paysage médiatique.

Il a relevé, dans ce sens, que ce texte, considéré comme étant l’un des plus importants proposés durant la session printanière de la Chambre des représentants, a été adopté en commission après un large débat avec les députés, en tenant compte de leurs propositions et de leurs amendements, l’objectif étant de renforcer un établissement public stratégique, a-t-il noté.

Et d’ajouter : « Nous avons bon espoir d’atteindre, à la faveur de ce texte, plusieurs objectifs tracés par cet établissement stratégique ».

Ce projet de loi relatif à la réorganisation de la MAP vise à élargir et moderniser les missions dévolues à l’Agence en tant qu’établissement médiatique national et à permettre au citoyen d’accéder à l’information d’une manière professionnelle, neutre, précise et ouverte sur tous les supports technologiques modernes.

Il ambitionne également le renforcement du rôle de l’Agence dans la préservation de la diversité linguistique, culturelle et politique et à servir les diverses composantes nationales. Il traduit, de même, les ambitions et la vision stratégique de l’État pour l’Agence de presse nationale en se dotant d’un outil permettant de conquérir et consolider la souveraineté médiatique nationale face à la déferlante étrangère et d’accompagner les efforts de développement du pays.

Parmi les objectifs escomptés figurent la valorisation de la contribution de l’agence au rayonnement du Royaume, la promotion des prestations proposées aux usagers à l’international, l’augmentation de sa rentabilité et de sa compétitivité et l’élargissement de son champ d’action dans la perspective du renforcement de sa compétitivité sur les plans continental et international, l’extension de ses attributions pour lui permettre de devenir une agence moderne exerçant ses activités au service de l’Etat en matière d’information, de presse, d’édition, de diffusion, de distribution et de communication.

En matière de gouvernance, le texte vise à promouvoir la MAP en tant qu’établissement stratégique en précisant la répartition des attributions de gestion de manière à favoriser le renforcement de sa gouvernance selon une approche participative et inclusive qui permet aux différentes catégories du personnel de l’agence (journalistes et employés) de contribuer efficacement à l’exercice par l’agence de ses missions stratégiques.

Cela est rendu possible grâce à l’adoption de l’élection au suffrage universel direct des représentants du personnel au conseil d’administration, l’instauration d’un Conseil de la rédaction et d’un Conseil paritaire de gestion, ainsi que l’adoption d’une charte d’éthique et de déontologie qui encadre le travail journalistique, conformément à l’esprit de la Constitution et aux droits et devoirs des journalistes et du personnel de l’établissement.

Étudié et harmonisé par le Secrétariat général du gouvernement avant d’être adopté par le Conseil de gouvernement le 21 juillet 2016, ce projet distingue entre les missions menées par la MAP pour le compte de l’État dans le cadre de son rôle d’établissement à caractère stratégique et les activités que l’Agence exerce en sa qualité d’Agence de presse moderne.

Pour rappel, la MAP a élaboré un plan stratégique pour la période 2017-2021 qui s’articule autour d’une vision basée sur cinq valeurs servant de feuille de route pour son action future, en l’occurrence l’ambition, l’innovation, l’éthique et le professionnalisme, l’ouverture et le service public.

En outre, l’agence s’emploie à élaborer un nouvel organigramme qui prend en considération ses métiers et ses spécialités, à parachever ses structures de gouvernance, à qualifier ses ressources humaines, à renforcer ses capacités multimédias, à développer ses moyens de production audiovisuelle et à moderniser son parc informatique.

Ce processus de modernisation, que la MAP a entrepris d’une manière volontariste, requiert l’adhésion et la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, y compris l’institution législative, en vue de mettre en place le cadre juridique et réglementaire idoine pour la réalisation des objectifs ambitieux que l’agence s’est fixée afin de répondre aux attentes de ses clients et partenaires et apporter une valeur ajoutée au paysage médiatique national.

MAP – 19/07/2017

 

Discussion du projet de loi relatif à la réorganisation de l’Agence MAP au sein de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants

Les représentants des différents groupes parlementaires au sein de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants ont proposé une série d’amendements lors de la discussion détaillée du projet de loi n° 02-15 relatif à la réorganisation de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), en vue d’améliorer le texte de manière à renforcer le leadership de cet organe médiatique national et favoriser son adaptation aux changements qui s’opèrent sur le champ médiatique tant aux niveaux interne qu’externe.
Les amendements et propositions faits lors d’une rencontre organisée lundi, en présence du ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj, et du directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, ont porté principalement sur la nécessité d’inclure un préambule au projet de loi qui définit l’orientation stratégique de l’Agence et ses rôles, et de reformuler certaines disposions du point de vue linguistique et sémantique.

Dans leurs remarques sur ledit projet de loi, les représentants ont estimé que l’orientation moderniste dans laquelle s’est engagée l’agence nécessite de mettre à profit et de valoriser les compétences des cette institution nationale, et de capitaliser sur le cumul réalisé au cours des dernières années, en rappelant le contexte de l’élaboration de ce projet, à savoir les défis qui se posent au niveau médiatique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Ils ont en outre assuré que pour relever avec succès ces défis, il y a nécessité de moderniser l’action de l’agence et la réhabiliter pour mener à bien les tâches qui lui sont dévolues en tant qu’organisme national stratégique, en appelant à l’élargissement de la représentativité au sein du Conseil d’administration de l’Agence et à la consécration du principe de l’égalité.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de la rencontre, le ministre de la Culture et de la Communication a mis en relief « l’importance stratégique de ce projet de loi qui apporte une nouvelle vision concernant le mode de fonctionnement de cette institution publique », en relevant que le contenu de ce projet a été présenté en détail aux représentants et a fait l’objet d’un riche débat au cours duquel les membres de la première chambre ont formulé d’importantes observations.

Et le ministre d’ajouter que ce projet de loi, qui remplace la loi promulguée en 1977, « accompagne les changements qualitatifs qu’ont connu les médias internationaux, et par conséquent, la MAP se doit d’être en phase avec ces mutations », en relevant que cela « ne se réalisera qu’avec la promulgation de cette loi ».

Le directeur général de la MAP a, à son tour, salué la qualité du débat « qui a apporté une série de constats concernant la production, le volet organisationnel et les nouvelles structures de gestion de l’Agence ».

M. Hachimi Idrissi a d’ailleurs souligné que la réunion a été l’occasion pour un groupe de représentants de prendre connaissance du texte et de l’enrichir avec de précieuses remarques complémentaires, tout en relevant que le débat s’est déroulé dans une atmosphère normale.

Exprimant sa « fierté » de l’intérêt porté par les différentes composantes de la Chambre des représentants à ce texte, le directeur général de la MAP a appelé à ce que l’institution législative fasse « partie du changement escompté et de l’élaboration d’une loi sophistiquée, moderne, ouverte et soucieuse d’un produit de qualité ».

Pour rappel, ce texte permet à la MAP de passer d’une agence de l’ère papier et mono-produit à un cadre de travail digne des agences de presse modernes qui adoptent désormais des modes évolués de gestion, basés sur la diversification et la modernisation des produits d’information.

Il tend aussi à renforcer le rôle de la MAP en matière de préservation du pluralisme linguistique, culturel et politique de la société marocaine et à servir les diverses composantes nationales, ainsi qu’à consolider les principes de professionnalisme, de pluralisme, de diversité culturelle et d’ouverture.

Parmi les objectifs escomptés du projet de loi, figurent la valorisation de la contribution de l’agence dans le rayonnement du Royaume, la promotion des prestations proposées aux usagers à l’international, l’augmentation de sa rentabilité et de sa compétitivité et l’élargissement de son champ d’action dans la perspective du renforcement de sa compétitivité sur les plans continental et international, l’extension de ses attributions pour lui permettre de devenir une agence moderne exerçant ses activités au service de l’Etat en matière d’information, de presse, d’édition, de diffusion, de distribution et de communication.

En matière de gouvernance, le texte vise à promouvoir la MAP en tant qu’établissement stratégique en précisant la répartition des attributions de gestion de manière à favoriser le renforcement de sa gouvernance selon une approche participative et intégrée qui permet aux différentes catégories du personnel de l’agence (journalistes et employés) de contribuer efficacement à l’exercice par l’agence de ses missions stratégiques.

Cela est rendu possible grâce à l’adoption de l’élection au suffrage universel des représentants du personnel au conseil d’Administration et à l’instauration d’un Conseil de la rédaction et d’un Conseil paritaire de gestion, ainsi que la mise en place des règles du travail professionnel à travers l’adoption d’une charte d’éthique et de déontologie qui encadre le travail journalistique, conformément à l’esprit de la Constitution et aux droits et devoirs des journalistes et du personnel de l’établissement.

La MAP oeuvre à l’élaboration d’un plan stratégique pour la période 2017-2021 qui s’articule autour d’une vision basée sur cinq valeurs servant de feuille de route pour son action future, en l’occurrence l’ambition, l’innovation, l’éthique et le professionnalisme, l’ouverture et le service au public.

En outre, l’agence s’emploie à élaborer un nouvel organigramme qui prend en considération ses métiers et ses spécialités, à parachever ses structures de gouvernance, à qualifier ses ressources humaines, à renforcer ses capacités multimédias, à développer ses moyens de production audiovisuelle et à moderniser son parc informatique.

MAP 11 Juillet 2017

 

Le Ministre de la Culture et de la Communication présente le projet de loi relatif à la réorganisation de la MAP devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants

Le projet de loi n° 15/02 relatif à la réorganisation de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) vise la promotion des missions dévolues à cet établissement médiatique national et à permettre au citoyen d’accéder à l’information d’une manière professionnelle, neutre, précise et ouverte sur tous les supports technologiques modernes, a affirmé le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj.

Présentant ce projet de loi, mercredi, devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, le ministre a indiqué que ce texte permet à la MAP de passer d’une agence de l’ère papier et mono-produit à un cadre de travail moderne digne des agences de presse modernes qui adoptent désormais des modes évolués de gestion, basés sur la diversification et la modernisation des produits d’information.

Le projet de loi, a-t-il poursuivi, tend à renforcer le rôle de l’Agence en matière de préservation du pluralisme linguistique, culturel et politique de la société marocaine et à servir les diverses composantes nationales, ainsi que la consolidation des principes de professionnalisme, de pluralisme, de diversité culturelle et d’ouverture.

El Aaraj a relevé que la diversité et le respect du pluralisme et des référentiels fondamentaux définis dans la Constitution occupent une place importante dans le travail de la MAP, comme l’illustre parfaitement la couverture des activités des partis politiques et des organisations syndicales, toutes sensibilités confondues.

La MAP, a-t-il enchaîné, a couvert en 2015 un total de 1655 activités de partis politiques, ce qui correspond à 3,91% de sa production, en hausse de 26,34% par rapport à 2014, tandis que les activités syndicales couvertes s’élevaient à 190.

Parmi les objectifs escomptés du projet de loi, le ministre a cité la valorisation de la contribution de l’agence dans le rayonnement du Royaume, la promotion des prestations proposées aux usagers à l’international, l’augmentation de sa rentabilité et de sa compétitivité et l’élargissement de son champ d’action dans la perspective du renforcement de sa compétitivité sur les plans continental et international, l’extension de ses attributions pour lui permettre de devenir une agence moderne exerçant ses activités au service de l’Etat en matière d’information, de presse, d’édition, de diffusion, de distribution et de communication.

En matière de gouvernance, M. El Aâraj a fait remarquer que le texte vise à promouvoir la MAP en tant qu’établissement stratégique, en précisant la répartition des attributions de gestion d’une manière qui favorise le renforcement de sa gouvernance selon une approche participative et intégrée qui permet aux différentes catégories du personnel de l’agence (journalistes et employés) de contribuer efficacement à l’exercice par l’agence de ses missions stratégiques.

Cela est rendu possible grâce à l’adoption de l’élection au suffrage universel des représentants du personnel au conseil d’Administration et à l’instauration d’un Conseil de la rédaction et d’un Directoire, ainsi que la mise en place des règles du travail professionnel à travers l’adoption d’une charte d’éthique et de déontologie qui encadre le travail journalistique, conformément à l’esprit de la Constitution et aux droits des journalistes et du personnel de l’établissement, a-t-il ajouté.

Durant le débat qui s’en est suivi, les représentants des différents groupes parlementaires ont salué l’évolution quantitative du produit de l’agence en termes de nombre de dépêches, ainsi que la transition vers l’audiovisuel et l’infographie, soulignant que le présent projet de loi constitue un cadre juridique moderne qui permet à la MAP d’accomplir les missions renouvelées qui lui sont dévolues et d’accompagner les mutations profondes que connaît le paysage médiatique national.

Plusieurs intervenants se sont félicités des acquis engrangés par la MAP à la faveur du travail et de la compétence de ses cadres qui lui permettent d’occuper une place de choix sur les plans régional et international et de promouvoir l’image du Maroc sur la scène internationale et de défendre ses causes justes.

A cet égard, certains députés ont appelé à offrir un service public objectif et à rendre compte des événements d’une manière qui « respecte la déontologie tout en se positionnant à égale distance entre les différents protagonistes », et à veiller à ce que le débat ne s’éloigne pas du « dénominateur national commun ».

Une partie des débats a porté sur le changement de nom de l’agence, appelée dans le texte « Agence Maghreb Arabe Presse », certains députés ayant appelé à changer ce nom conformément aux dispositions de la Constitution.

Dans ses réponses aux interventions des députés, le ministre de la Culture et de la Communication a salué la qualité du débat qui reflète l’intérêt porté à cet établissement médiatique national, en passant en revue les missions principales de l’agence en termes de promotion de l’image du Maroc et d’enrichissement du débat public.

Il n’a pas manqué de mettre en exergue la présence remarquable de l’agence sur les plan local et international à travers ses pôles régionaux et internationaux, notant que l’évaluation de la performance professionnelle doit se faire en tenant compte des missions assignées à l’agence.

El Aâraj a rappelé qu’un contrat-programme a été élaboré entre la MAP et le ministère de tutelle qui sert de feuille de route pour l’action de l’agence au titre de la prochaine étape, invitant les députés à l’enrichir de leurs idées et propositions.

A rappeler que la MAP œuvre à l’élaboration d’un plan stratégique pour la période 2017-2021 qui s’articule autour d’une vision basée sur cinq valeurs servant de feuille de route pour son action future, en l’occurrence l’ambition, l’innovation, l’éthique et le professionnalisme, l’ouverture et le service au public.

En outre, l’agence s’emploie à élaborer un nouvel organigramme qui prend en considération ses métiers et ses spécialités, à parachever ses structures de gouvernance, à qualifier ses ressources humaines, à renforcer ses capacités multimédias, à développer ses moyens de production audiovisuelle et à moderniser son parc informatique.

Ce processus de modernisation, que la MAP a entrepris d’une manière volontariste, requiert l’adhésion et la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, y compris l’institution législative, en vue de mettre en place le cadre juridique et réglementaire idoine pour la réalisation des objectifs ambitieux que l’agence s’est fixée afin de répondre aux attentes de ses clients et partenaires et apporter une valeur ajoutée au paysage médiatique national.

(MAP-05/07/2017)

Ce article est également disponible en ar.