Le secrétaire général du ministère de la Communication, Mohamed Ghazali, a qualifié de « fondamentale » la concertation et la coordination entre les agences de presse africaines dans tous les domaines d’intérêt commun, notamment dans les secteurs de l’information et de la communication, du multimédia et de la formation des ressources humaines.
S’exprimant à l’ouverture de la deuxième Assemblée Générale de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines – FAAPA, il a émis le souhait que cette réunion préconise une nouvelle stratégie commune et des partenariats plus étroits, en vue de garantir la mise à niveau et le développement des agences de presse africaines afin qu’elles puissent faire face aux nouveaux défis du 21ème siècle, et jouer pleinement leur rôle, surtout à une époque caractérisée par la rude concurrence, la prolifération des réseaux sociaux et la diversification des sites électroniques et le mouvement très rapide des contenus.

Cette rencontre permettra aux agences de surmonter tous les obstacles et d’atteindre les objectifs visés par les agences de presse africaines en termes de performance et d’investissement dans le capital humain et dans le domaine des systèmes d’information, en tenant compte des profondes mutations qui caractérisent le paysage médiatique dans le contexte de la mondialisation et à l’ère du multimédia, a-t-il dit.

Il a rappelé que depuis Son intronisation, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, n’a cessé d’accorder une importance primordiale à la concrétisation effective de la coopération Sud-Sud, soulignant que la dynamique politique, économique, de coopération et de partenariat stratégique en Afrique, menée par le souverain a fait de l’Afrique une priorité de la diplomatie du royaume.

Cette deuxième assemblée de la FAAPA est ponctuée par des séminaires portant notamment sur les stratégies de formation pour les agences de presse africaines, les enjeux des ressources humaines, la présentation du rapport d’activité de la FAAPA et l’examen du projet du règlement relatif à l’octroi de grand prix de la FAAPA outre l’examen du projet de la charte de déontologie de la FAAPA.

Map 08/12/2016