Le renforcement de la coopération et l’immunisation de la pratique médiatique sont au centre de la 3ème réunion du groupe de travail mixte en charge de la coopération dans le domaine des médias entre le Royaume Maroc et les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), dont les travaux ont été ouverts mardi à Rabat.

Cette rencontre, qui réunit des responsables des pays du CCG et du Maroc, a été l’occasion de débattre des moyens à même de renforcer davantage la coopération médiatique entre les deux parties, au regard de l’importance de ce domaine et de son rôle dans la promotion du développement multi-sectoriel, et de se pencher également sur la coordination des efforts pour l’immunisation de la pratique médiatique à travers notamment la consécration du respect de la déontologie.

Les deux parties ont également évoqué les mécanismes à même d’instaurer le renforcement du partenariat médiatique, à travers le développement de la recherche, des pratiques médiatiques et communicationnelles au service des efforts du développement, outre le développement des métiers de l’information et de la communication dans le sens du renforcement des valeurs communes, à savoir, la diversité culturelle, le pluralisme, la tolérance et l’ouverture.

A cette occasion, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Mme Bassima Hakkaoui, en sa qualité de ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement par intérim, a souligné que la tenue de cette 3ème réunion entre dans le cadre de la poursuite des réunions de 2014 et 2016 qui ont toutes été couronnées de succès et ont mis en place un plan clair de coopération fructueuse, traduit en programme d’exécution global.

Et d’ajouter dans une déclaration à la MAP que les développements technologiques que connaît le monde actuellement « nous imposent de travailler pour la mise à niveau des structures médiatiques et d’agir pour la réhabilitation des valeurs de liberté et de l’équité dans les politiques publiques du secteur de l’information et de la communication », rappelant que le Maroc a procédé, dans ce cadre, à la requalification de l’arsenal juridique du secteur.

Les sociétés arabes « aspirent aujourd’hui à des médias forts, dotés des dernières technologies, au fait des plus importants évènements internationaux et influent au sein de l’espace médiatique mondial dans toutes ses composantes », a ajouté la ministre, plaidant pour la nécessité d’un échange d’expériences et de savoir-faire dans le domaine de l’information et de la communication afin de le rehausser au niveau des changements que connaît le monde.

De son côté, le directeur de la coopération médiatique au sein du Secrétariat général du CCG, M. Ahmad Moussa Debibane, a salué le niveau des relations « distinguées » unissant les pays du Conseil et le Royaume du Maroc, rappelant l’ancestralité et la diversité de ces liens.

Il a également salué, dans une déclaration , l’expérience marocaine leader dans le domaine de l’information et de la communication, relevant que cette réunion constitue une plate-forme d’étude dans le cadre d’une approche globale basée sur le dialogue et la participation ouverte entre les deux parties.

Cette réunion permettra aux deux parties, grâce à la coopération fructueuse et à la conjugaison des efforts, d’approfondir le débat et le dialogue autour des différents points figurant à l’ordre du jour et de parvenir à des décisions, résolutions et projets concrets, au niveau des objectifs et leur mise en oeuvre, afin de promouvoir la pratique médiatique loin des clichés et stéréotypes. Lors de cette réunion de deux jours, les responsables débattront du programme exécutif global dans les domaines de coopération entre les deux parties englobant, la radio, la télévision, les Agences de presse, les médias électroniques outre le domaine technique, ainsi que l’adoption des formes de leur mise en oeuvre.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts visant à raffermir les liens de coopération entre le Royaume du Maroc et les pays du CCG, en application de la décision du Conseil supérieur des pays du CCG, prise lors de sa 32ème session tenue en décembre 2011 à Riyad, en Arabie Saoudite.

(MAP 14/02/2017)

Ce article est également disponible en ar.