Le ministère de la Culture et de la Communication a organisé, vendredi 19 octobre à Rabat, à l’occasion de la journée nationale de la femme, une conférence sur « La mise en œuvre des dispositions de la loi relatives à l’image de la femme dans les médias » à laquelle ont pris part la Haute autorité de la Communication audiovisuelle, le Fonds de développement des Nations unies pour la femme et le Conseil National des Droits de l’Homme.

Dans son allocution à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj, a mis l’accentsur l’arsenal juridique mis en place pour promouvoir l’image de la femme dans les médias, dont les lois relatives à la communication audiovisuelle, à la réorganisation de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et celles portant sur la presse et l’édition. Ces lois, a-t-il rappelé, interdisent toute publicité portant préjudice à l’image de la femme ou véhiculant des stéréotypes négatifs, dégradants ou incitant à la discrimination fondée sur le genre.

Mohamed El Aaraj a constaté, par ailleurs, que les médias marocains, en général, réservent un traitement peu équitable aux questions liées à la femme, tout en ajoutant que présenter une image positive de la femme requiert une véritable volonté de changement chez toutes les parties prenantes et les institutions concernées, y compris les supports médiatiques.

Pour sa part, la présidente de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA),Mme Amina Lemrini, a passé en revue les efforts déployés par l’institution qu’elle préside pour inciter les acteurs concernés à s’impliquer davantage dans un concept citoyen « gagnant-gagnant » par le biais de la promotion d’un produit ou d’un service, tout en encourageant la promotion de la culture d’égalité homme-femme en tant que plus-value dans une société équitable et démocratique.

Quant à la représentante du Fonds de développement des Nations unies pour la femme, Mme Leila Rhiwi, elle a salué l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication de mettre en avant un sujet aussi important que la promotion de l’image de la femme dans les médias, tout en rappelant les engagements internationaux du Maroc en matière de lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Dans une allocution lue en son nom par Mme Amal El Idrissi, chef de la division de la planification et des partenariats, le Président du Conseil National des Droits de l’Homme, M. Driss El Yazami, a affirmé que la mise en valeur d’une image positive de la femme dans les médias est tributaire de l’appropriation et la consécration d’une culture basée sur les droits humains des femmes dans sa vision universelle, mais aussi de la sensibilisation et l’implication des différents acteurs concernés.

Par ailleurs, le ministère de la Culture et de la Communication a rendu hommage, à cette occasion,à une pléiade de femmes journalistes en reconnaissance de leur parcours distingué. Il s’agit de Fatima Loukili, Fatima Moumen, Hassania Laâmiri, Fatima Boutarkha, Khadija Bakkali, Narjis Rerhaye et Maria Moukrim.